Tunisie – Egypte: Nos joueurs à 60 minutes d’un sacre à leur portée - Le Temps Tunisie
Tunis Jeudi 16 Août 2018

Suivez-nous

Aug.
17
2018

CAN 2018: Finale cet après-midi, à Libreville (19H)

Tunisie – Egypte: Nos joueurs à 60 minutes d’un sacre à leur portée

Samedi 27 Janvier 2018
نسخة للطباعة

Conformément aux pronostics avancés bien avant le coup d’envoi de cette coupe d’Afrique du Gabon, la Tunisie et l’Egypte disputeront, cet après-midi, la finale de sa 23ème édition. Les Egyptiens avec pour objectif de conserver leur titre de champion d’Afrique, les Tunisiens pour reconquérir  un sacre qui leur a échappé en 2012 puis en 2016. 

 La montée en puissance de l’EN

L’Egypte tout comme la Tunisie  sont d’ores et déjà assurés de disputer le prochain Mondial qui aura pour cadre l’Allemagne et le Danemark en 2019. Reste qu’un titre de champion d’Afrique est de tout temps convoité par deux sélections nationales, les meilleures du continent, qui partent avec les mêmes chances de se l’octroyer. Et là, nous osons avancer un pronostic consistant à faire de la jeune équipe de Tunisie  le favori de la finale de cet après-midi. Il ne peut être autrement entre une équipe, la nôtre, qui monte en puissance et un vis-à-vis égyptien vieillissant. 
Nos représentants sont sur le pied de guerre une fois terminé leur match contre l’Angola, match qu’ils ont remporté par vingt points d’écart (34 à 14). En suivant durant toute une mi-temps, la première, l’autre demi-finale entre l’Egypte et le Maroc, match remporté par les Egyptiens sur le score de 31 à 19. Puis en gagnant leurs chambres pour un repos plus que mérité et non sans avoir été mis au courant des félicitations qui leur sont parvenus de la ministre de la Jeunesse et des Sports.

Fin prêts pour le sacre final

Rien n’a été laissé au hasard pour préparer le rendez-vous de cet après-midi qui sera dirigé par une paire d’arbitres étrangers. Rien au hasard dans la mesure où Yacine Arfa a pris l’initiative de télécharger toutes les rencontres disputées par l’équipe égyptienne à Libreville tout comme celles jouées lors du tournoi auquel elle a pris part en France. Un précieux outil de travail mis à la disposition du staff technique et des joueurs pour en tirer les enseignements appropriés en prévision de la finale de cet après-midi.
La jeune équipe tunisienne est donc fin prête pour aller au bout des prétentions. Une équipe encadrée par des co-équipiers rompus à ce genre de rendez-vous : Makrem Missaoui, Kamel Alouini, Aymen Bannour, Toumi et Hadj Youssef. Et coachée par un staff technique plus que jamais confiant dans les moyens actuels de ses joueurs en mesure de ramener, demain, le précieux trophée.

Rafik BEN ARFA

 

Les impressions d’un technicien : Riadh Azzaïez: «Un beau duel en perspective entre l’expérience et la motivation»
Nous avons abordé le rendez-vous de la finale de cet après-midi entre la Tunisie et l’Egypte avec Riadh Azzaïez l’ex-directeur technique de la FTHB. Lequel reste persuadé que notre équipe nationale est  en mesure de décrocher la timbale à deux conditions. Ecoutons-le.
« Je commence par cette impression consistant à dire que seules deux pays, la Tunisie et l’Egypte, continuent à aligner deux équipes en finale de chaque compétition africaine à l’échelle des nations comme à l’échelle des clubs.  Il est malheureux, et je pèse mes mots, de relever cette tare qui gangrène le handball africain depuis des années. Et ce, en l’absence de toute action permettant à ce sport de progresser à l’instar de ce qui se fait ailleurs.
     Revenons à ce Tunisie – Egypte qui est, par voie de conséquence, le classique auquel nous assistons au fil des éditions organisées par la confédération africaine. Une finale entre l’expérience et la motivation. L’expérience de l’Egypte par le biais de joueurs rompus à ce genre de rendez- vous à l’instar de Lahmar et compagnie. La motivation côté tunisien avec cette  équipe représentative composée à plus de 50% de jeunes éléments fraîchement convoqués en sélection et plus que jamais déterminés à être à la hauteur de la confiance placée en eux.
    Reste à savoir qu’est ce qui fera la différence ? A mon humble avis l’application, la concentration et la récupération tout en évitant la précipitation. Imposer un jeu à deux pivots en mesure de déstabiliser la défense égyptienne, faire échouer autant que possible les attaques placées de l’adversaire. Mon pronostic ? Ce sera du 50-50 même si je reste persuadé que la Tunisie est en mesure d’aller au bout de ses intentions. Grâce à la meilleure condition physique de nos joueurs et aux prestations de nos deux gardiens de but Makrem Missaoui et Majed Hamza. S’ils rééditent leurs dernières sorties, je ne vois d’autre issue que celle de voir notre équipe représentative sur la plus haute marche du podium ».
Croisons les doigts et prions.

Recueillis par R.  B.  A