Vers un nouveau regard - Le Temps Tunisie
Tunis Samedi 17 Février 2018

Suivez-nous

Feb.
18
2018

Tribune .. Le dialogue social dans le domaine de l’éducation

Vers un nouveau regard

Samedi 27 Janvier 2018
نسخة للطباعة

Par Mondher Afi*

Le système éducatif en Tunisie, s’est mobilisé dans un projet marqué par les valeurs de la démocratie avec comme aspiration de donner à chacun les moyens de penser le monde et la vie autrement. Mais, ce même système éducatif doit construire aussi des cadres  et des experts,  en donnant à chacun  les moyens d’une insertion professionnelle confirmée et d’une désirabilité  sociale. C’est tout cela qui fait que l’on doit parler de droit à l’éducation.

Le dialogue social constitue, aujourd’hui, l’action spécifique  dans le travail du Ministère de l’Education. En tant qu’outil de communication, il est capable de gérer les relations professionnelles de manière dynamique et traiter les conflits sociaux grâce à la négociation,  base essentielle de toute évolution positive  de l’école tunisienne.

Actuellement, les négociations entre le Ministère de l’Education et les syndicats varient nettement d’un dossier à un autre, bien que les principes fondamentaux de la liberté syndicale et du droit aux négociations  collectives restent les mêmes. Sur le plan quantitatif, les effets réducteurs d’inégalité  liés à la présence  syndicale dépassent les effets d’accroissement des inégalités.

Pour le Ministère de l’Education,  les arrangements  institutionnels, les cadres  juridiques, les traditions et pratiques du dialogue social sont très solides.

Pour développer ce processus et en faire une nécessité pour les partenaires concernés, il a été fondé sur un ensemble de composantes et de dispositions précises.

Son objectif est le dépassement des conflits  pouvant naître de l’opposition des intérêts ou de la difficulté  de leur existence. Il n’y a pas un exemple  de dialogue social  valable pour tous les problèmes et les blocages  qui puissent être immédiatement transposé d’un problème éducatif  à l’autre.

 

Amélioration des pratiques

pédagogiques

Les experts en relations sociales ont longuement décrit les effets  positifs  que les négociations collectives  peuvent avoir sur la gestion et la productivité de l’établissement scolaire. Ces experts soulignent comment les syndicats contribuent à la qualité de l’éducation. On considère de plus en plus que le perfectionnement professionnel ne doit pas se limiter à une actualisation des compétences des enseignants et que l’accent doit être mis sur les apprentissages qui débouchent sur des améliorations durables  des pratiques  pédagogiques de l’école.

Le Ministère de l’Education œuvre pour l’élargissement  de ces valeurs  et de ces établissements, tant au niveau  professionnel  et sectoriel qu’au niveau  national.

L’importance accordée à ce domaine est due au fait que le dialogue social est devenu une nécessité pour le développement de la qualité du système éducatif et pour garantir  qu’il atteint les objectifs en termes de compétitivité de dynamisme et de réussite

 

Ainsi, il participe à la mise en place des fondements nécessaires au succès de toute initiative consacrant une vision nouvelle à l’activité  professionnelle spontanée des enseignants il participe aussi au bon déroulement de la vie scolaire.

En effet, le développement de l’éducation  et des relations sociales  en tant que prolongement de celle-ci, et la nécessité  de créer une dynamique qui accompagne  la réforme du système éducatif,  font du dialogue social un thème qui retient  l’attention  du ministère de l’Education. Le dialogue social dont les assises sont principalement la liberté syndicale  et le droit à la négociation collective prend en compte les spécificités culturelles, historiques, économiques et politiques de la Tunisie.

 

Le moyen d’expression collective

Cependant, pour améliorer  certaines conditions élémentaires doivent être combinées,  à savoir la liberté  syndicale et le droit de négociation collective.

Le dialogue social est un élément efficace destiné à protéger et à soutenir les intérêts  des enseignants et des autres travailleurs en introduisant les principes de la démocratie  et de la citoyenneté  dans les écoles. Il constitue, par ailleurs,  un instrument qui a fait ses preuves dans la gestion des changements sociaux et économiques et qui préserve  tout à la fois  le consensus et la stabilité au sein de l’école. Le dialogue social et la négociation collective permettent aux professionnels de l’éducation et à leurs organisations d’améliorer  les conditions de travail  et les salaires  et ont, dans bien des cas, étendu la portée de la négociation collective  aux questions  de protection des enseignants sur le lieu de travail et les systèmes de sécurité de l’établissement scolaire.

 

Les démarches

Il existe  deux démarches pour profiter de cette compétence  ensemble qui sont :

L’information : Le ministère repose sur une planification scientifique pour résoudre des problèmes complexes et d’atteindre les objectifs  et de recueillir  des informations pertinentes et analyser  toutes les parties et met une vision des solutions possibles et faire des propositions qui contribueront à créer une atmosphère de coopération.

Formation : est l’outil qui contribue au développement des compétences de persuasion du négociateur éducatif. Le dialogue social favorise  la concertation et la négociation entre les différents acteurs impliqués dans l’éducation les syndicats  d’enseignants et le ministère de tutelle. Il est faux, donc, de prétendre que la présence  syndicale constitue un handicap important pour l’éducation.

Ainsi, par une meilleure reconnaissance des droits et responsabilités  de chacun, l’idée est d’arriver à un consensus  et consolider  des objectifs éducatifs importants comme l’élaboration de programmes scolaires de qualité.

Le dialogue social dans le champ de l’éducation est aussi un atout pour construire des espaces de dialogues attentifs et que chaque acteur pédagogique  ou éducatif participe aux initiatives.

 

Négocier, est un art

Il n’est pas utile de développer un programme et des objectifs  de négociation sans les compétences et les comportements de l’art de la négociation et nous pouvons développer ces compétences grâce à une formation intensive  avec une grande efficacité. Dialogue Tact : ce tact dans le dialogue avec les autres a besoin d’un éventail de talents et de compétences, y compris,  ceux génétiques  et acquis tels que la capacité de persuasion  et la possibilité  d’utiliser les mots appropriés et affectant les compétences  claires et sommaires. Dans une école fonctionnant  de manière satisfaisante  la syndicalisation n’est, donc, pas seulement propice pour le corps enseignant  mais pour la société toute entière.

* (Chercheur en sociologie)