5 millions de dinars pour Ondama, 1,6 million de dinars pour Krol - Le Temps Tunisie
Tunis Jeudi 16 Août 2018

Suivez-nous

Aug.
16
2018

CA

5 millions de dinars pour Ondama, 1,6 million de dinars pour Krol

Jeudi 25 Janvier 2018
نسخة للطباعة

Parler d’argent jeté par la fenêtre pour le CA est désormais superflu. C’est d’une évidence absolue. Tout cela n’est que la conséquence d’une incompétence sans limites de la part de l’ex bureau directeur «  Rouge et Blanc » qui aurait pu éviter bien des déboires à ce club et ses supporters. Les mots manquent désormais pour qualifier ce gâchi. Et ce qui dérange dans tout cela, c’est que les coupables ne courent aucun risque. Ils ont fait leur temps et ils sont partis. Une chose est sûre, le CA sera, un de ces jours, contraint de subir une sentence de la part de la FIFA. Il pourrait se voir contraint de ne plus recruter ou enlever quelques points à son compteur. On sait que plusieurs dossiers sont en instances… A croire que la FIFA ne travaille plus que pour s’en occuper. A croire également qu’un bureau sera ouvert dans les locaux de la FIFA, si ce n’est déjà fait, qui aura à s’occuper exclusivement des litiges qui opposent le Club Africain aux techniciens et joueurs toutes nationalités confondues. 

Rappelons que le CA aura à payer les dus de son ancien entraineur, le Néerlandais Ruud Krol, engagé entre janvier et juin 2016. Il devra récupérer un peu plus de 1,6 million de dinars. sans oublier les dus d’Ondama, estimés à 5 millions de dinars.

Au Bardo pour continuer sur la même lancée !

Le club Africain sera au bardo ce dimanche où il sera opposé au Stade tunisien. Deux clubs qui ne se ressemblent en rien puisque les « Rouge et Blanc » qui ont cartonné face à l’US Monastir donneront la réplique à une formation en bute à des problèmes internes après la lourde défaite concédée face au Club Sportif Sfaxien et le départ de Mohamed Kouki. Pour Bertrand Marchand, il s’agira de confirmer le dernier résultat. Une tâche réalisable si les clubistes jouent avec le même esprit proposent le même volume de jeu. 

Retour de Agrebi

Pour ce dimanche, la défense clubiste devrait enregistrer le retour de Hamza Agrebi. Ça sera une bonne chose pour le club de Bab-Jedid d’autant plus que Ben Yahia n’a pas été sans reproches. Certes, ce n’est pas son poste, mais fort heureusement, il n’a pas commis de bourdes qui auraient pu coûter cher au club Africain. Avec le retour d’Agrebi sur le flanc droit, la défense sera encore plus solide. Avec celui de Belkhither, elle le sera encore plus. Notons que l’Algérien devait être de retour à Tunis hier après-midi.

Chenihi certain de partir !

Brahim Chenihi n’a plus envie de revenir au parc Mounir Kbaïli. Il serait courtisé par un club saoudien et attend de trouver un accord avec les responsables clubistes pour changer d’air. Il s’agit surtout de satisfaire toutes les parties : joueur, et les deux clubs…

Le public fait défaut : seulement 1300 billets vendus

Les supporters clubistes ne sont pas en train d’aider leur club comme il se doit et le nombre de billets vendus face à l’US Monastir le prouve. Seulement 1300 billets écoulés alors que le club de Bab-jedid avait la possibilité d’en vendre 30 mille. C’est dans un contexte pareil que les supporters doivent afficher leur soutien inconditionnel à leur club…

Aptopos de l’A.G.

On attend de connaître la date de la prochaine assemblée générale du club Africain. Elle devrait se tenir durant la seconde moitié du mois de février. On s’attend à plus d’un scénario. On s’attend à voir l’actuel comité provisoire continuer jusqu’à la fin de cette saison sa mission à la tête du club. On s’attend également à voir les adhérents exiger la tenue d’une assemblée générale élective avant la fin de dette saison. On s’attend à voir Kamel Iddir et Abdessalem El Younsi présenter leur candidature pour succéder à Marouène Hammoudia. En somme, le flou persiste au sein d’un club Africain meurtri administrativement, mais qui force toujours le respect sur le plan sportif…

Mourad AYARI

Mots-clés: