Y-a-t-il péril en la demeure ? - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 27 Mai 2018

Suivez-nous

May.
28
2018

Chute brutale des avoirs nets en devises

Y-a-t-il péril en la demeure ?

Jeudi 25 Janvier 2018
نسخة للطباعة

Les avoirs nets en devises ont atteint le 23 janvier courant la barre de 12306 MDT contre 12247,6 MDT une année auparavant, soit une baisse de 58,3 MD. Le plus bas niveau historique jamais enregistré depuis 1986. En jours d’importations, les avoirs nets sont à un seuil critique soit 89 jours d’importations contre  106 jours d’importations le 23 janvier 2017.

Autrement dit, la Tunisie dispose d’un stock de devises qui lui permettra de couvrir ses importations  pour une période ne dépassant pas  les 3 mois. Un niveau de sécurité fragile qui viendra affaiblir davantage le dinar tunisien en déclin continu.  Selon les statistiques de la BCT, l’euro s’échangeait le 22 janvier d’ailleurs à 2.96 dinars, frôlant ainsi les 3 dinars.  Une dépréciation fulminante du dinar qui risque de se prolonger dans le temps et dans l’espace surtout que la disette des devises ne fait qu’alimenter les mouvements spéculatifs sur le dinar. Et bonjour  les dégâts ! Les déficits jumeaux s’aggraveront davantage.  

Légère hausse de 6.2MD des recettes touristiques 

Malgré la légère hausse des exportations, des  recettes touristiques  cumulées de 6,2 MD et des revenus de la diaspora tunisienne de 11.7MD au 10 janvier 2018, la baisse des avoirs nets en devises se poursuit. Une maîtrise du déficit courant et du déficit commercial s’impose instamment. Rappelons que le déficit commercial a dépassé les 14 MDT en 2017. 

La 3ème tranche du crédit FMI : le grand espoir

A présent la Tunisie n’a d’autre choix que de compter sur les sempiternelles lignes d’emprunts extérieures qui viendraient alimenter le stock en devises étrangères détenu par la BCT. Nos décideurs devront encore faire la queue dans l’attente de déblocage de la troisième tranche de l’accord de crédit convenu avec le FMI. Un déblocage toujours  conditionné par la réalisation des réformes douloureuses objet de l’accord.  A noter que Youssef Chahed, se rendra, les 29 et 30 janvier 2018, au Maroc pour assister à une conférence régionale de haut niveau qui sera organisée conjointement, à Marrakech, par le Fonds Monétaire International (FMI), le Fonds Monétaire Arabe (FMA), le Fonds Arabe pour le Développement Economique et Social (FADES) et le Gouvernement marocain, à Marrakech sur la thématique “Opportunités pour tous – croissance, emploi et inclusion dans le monde arabe”.  Cette participation servira-t-elle à Youssef Chahed pour faire avancer les choses ?

Yosr GUERFEL AKKARI

Mots-clés: