Samir Sellimi : «Récolter un point devant l’EST est toujours bon à prendre»/ Mondher Kebaïer : «Passer à côté du sujet ? Normal quand on commet autant de fautes en défense» - Le Temps Tunisie
Tunis Samedi 17 Février 2018

Suivez-nous

Feb.
18
2018

L’élan du leader, freiné à Ben Guerdane

Samir Sellimi : «Récolter un point devant l’EST est toujours bon à prendre»/ Mondher Kebaïer : «Passer à côté du sujet ? Normal quand on commet autant de fautes en défense»

Mercredi 24 Janvier 2018
نسخة للطباعة

Quatrième parité de l’Espérance ST après celles concédées devant  l’Etoile SS à Sousse (0 à 0 - 5ème journée), le Stade Tunisien au Bardo (2 à 2 – 8ème journée) et le CS. Sfaxien à Radès (1 à 1 - 9ème journée). Le nul qui a sanctionné le match de dimanche contre l’US. Ben Guerdane  a été mal accueilli par le proche entourage de l’équipe de Bab Souika dans la mesure où il est venu à un moment où l’on était plus que convaincu que les choses vont changer depuis que  Mondher Kebaïer a succédé à Faouzi Benzarti. 

EST : deux buts d’avance puis  le néant

Or, c’était sans compter avec l’absence de pas moins de dix joueurs retenus en équipe nationale A et en équipe olympique, facteur qui a empêché Mondher Kebaïer de disposer de la totalité de son groupe pour le préparer à la reprise de la compétition.  Toujours est-il que ce facteur n’est pas à prendre pour de l’argent comptant pour expliquer les deux points perdus à Ben Guerdane. Et encore moins les forfaits de Khénissi, Mbarki et Ben Youssef. 

Les «Sang et Or» de Tunis avaient, en effet, à faire dimanche dernier à une équipe de l’US. Ben Guerdane qui n’a gagné qu’un seul match, son attaque n’a marqué que 6 buts et sa défense en a concédé 21. Un match entre extrêmes dans le sens propre du mot et que l’Espérance ST était dans l’obligation de gagner d’autant plus qu’elle comptait deux buts d’avance au terme de la première demi-heure de jeu.

Fouazi Benzarti fait des émules

La suite a été un véritable cauchemar pour le staff technique des «Sang et Or» de Tunis dont les joueurs sont totalement passés à côté du match dans les minutes qui suivirent et notamment tout le long de la seconde période de jeu. Les co-équipiers du gardien Braïek ne sont, non seulement, parvenus à égaliser mais à passer à côté d’une victoire que personne ne leur aurait contestée. Résultat des courses, la déclaration d’après match de Mondher Kbaïer sur les pages qu’un quotidien de la place :

«Nos joueurs étaient hors sujet, normal quant on commet autant de fautes en défense. Et là, il faut s’attendre au pire, notre vis-à-vis en a profité pour réduire le score et égaliser. Il nous reste à présent d’en tirer les enseignements pour éviter d’autres contre performances dans les matches à venir ».

Trop peu et trop tard dans la mesure à l’entraîneur « sang et or » n’a donné aucune explication au remplacement de Coulibaly et en encore moins à cette décision consistant à faire entrer Franck Kom à la… 91ème minute de jeu. Une habitude chère à Faouzi Benzarti lequel semble faire des émules ?

USBG : le plus difficile reste  à faire

Côté US. Ben Guerdane, la situation est en train de s’améliorer au fil des matches, depuis que Samir Sellami a pris les choses en main. Les quelques recrutements ciblés lors du mercato hivernal  ont commencé par donner leurs fruits :  3 points glanés contre l’AS. Gabès (12ème journée) trois autres devant l’ES. Zarzis l’ES et 1 point devant l’Espérance ST soit 7 points. Insuffisant certes  mais l’optimisme est encore de rigueur, traduit par Samir Sellimi :

«Notre équipe a réalisé une probante prestation devant le leader invaincu du championnat. Et dire que nous sommes passés à côté d’une victoire que nous aurons amplement méritée. Rien qu’au vu de notre domination tout le long de la deuxième mi-temps,  notamment au vu des occasions que nous avons créées et surtout celle la dernière minute du match. Reste que récolter un point devant une équipe du calibre de l’Espérance ST est bon à prendre ».

Reste que pour l’US. Ben Guerdane , le plus difficile reste à faire. A commencer par le court déplacement  de la 16ème journée pour aller rencontrer le CO. Mednine. Une occasion de confirmer les bonnes dispositions du moment de Zoghlami et ses co-équipiers.

Rafik BEN ARFA

Mots-clés: