L’EST freinée, à Ben Guerdane - Le Temps Tunisie
Tunis Samedi 17 Février 2018

Suivez-nous

Feb.
18
2018

Ligue 1

L’EST freinée, à Ben Guerdane

Mardi 23 Janvier 2018
نسخة للطباعة
• Raz-de-marée du CSS et du CA, naufrages stadiste et monastirien

La journée la plus prolifique en buts depuis le début du championnat en ligue 1. Vingt deux buts marqués en dépit du nul blanc entre l’ES. Métlaoui et la JS. Kairouan soit une moyenne d’un peu plus de trois buts par rencontre. Outre un grand volume de jeu, du rythme et de l’engagement. De quoi nous réconcilier avec un football de qualité, pourvu que ça dure. Cela n’explique pas pour autant les expulsions qui ont marqué ladite journée : deux à Ben Guerdane, une à Radès, à Mednine et l’arbitrage controversé de Mohamed Chaabane à Ben Guerdane.   

La parité concédée par l’Espérance ST devant l’US. Ben Guerdane a joutée aux convaincantes  victoires du Club Sfaxien, de l’Etoile et du Club Africain ont  l’intérêt du championnat en ligue 1. Même scénario en bas du classement général où les réactions positives de l’ES. Zarzis et de l’US. Ben Guerdane laissent planer encore plus le doute quant à connaître les équipes qui iront en ligue 2 à 11 journées de la fin du championnat.

Pari gagné de Madhoui

La meilleure affaire de la 15ème journée est à mettre à l’actif de l’Etoile SS qui est allée battre l’AS. Gabès qui restait sur une victoire sur le Club Africain (14ème journée). Une Etoile qui a abordé le match  sans pas moins de six titulaires pour différentes raisons : Mathlouthi, Ben Amor, Neguez, I. Msakni, Trabelsi, Bdoui. Outre le fait de voir son  entraîneur Khaireddine Madhoui ne compter que sur les joueurs qui étaient à sa disposition durant la trêve. Le résultat a suivi : deux buts œuvres de… Ben Belgacem ( un par mi-temps) ont permis à l’équipe sahélienne  de sauter l’US. Monastir au classement général et d’aller se placer à deux points du CS. Sfaxien.    

Des «Noir et Blanc» qui n’ont fait que conforter, devant le Stade Tunisien, les excellentes dispositions entrevues tout le long des quatorze journées passées. Il n’est certes pas facile de passer quatre buts aux Stadistes du Bardo qui ont eu,

 néanmoins, le mérite de ne pas fermer le jeu, il n’empêche dans la mesure où l’équipe sfaxienne a pu allier qualité de jeu et résultat : quatre buts dont un d’anthologie émanant de Marzouki, le septième dans son compteur avec en sus la première place au classement des buteurs.

Remontée inattendue de l’USBG 

Les  co-équipiers de Rami Jéridi reviennent à six longueurs de l’Espérance ST freinée par un ensemble de l’US. Ben Guerdane qui a réalisé son meilleur match depuis le début de la saison. Devant des « Sang et Or » certes amoindris (absences de Khénissi, Ben Youssef, Bguir, Mbarki) mais incapables de sauvegarder l’avance de deux buts réalisée dans la première demi- heure de jeu sur deux balles arrêtées.

Le mérite des locaux a été d’avoir évolué sans complexe aucun en  une pression continue sur la défense espérantiste tout le long de la seconde période de jeu. Parvenant à égaliser et même à passer à côté d’une victoire qui était à leur portée en fin de match sans ce ratage de Loua Loua. Jouini a d’ailleurs fait autant sur la remise en jeu face au gardien Braïek. Un nul mérité certes mais qui n’empêche pas l’US. Ben Guerdane de retrouver la dernière place du classement général.         

CA : 4 buts en 30 minutes   

Le Club Africain restait sur une courte défaite concédée devant l’AS. Gabès lors de la 14ème journée a été l’autre grand vainqueur de la 15ème journée. Pour la simple raison que l’équipe de Bab Jedid avait à faire à l’US. Monastir la belle surprise de la phase aller. Ce n’est pas tout dans la mesure où ces mêmes Monastiriens sont parvenus à atteindre la pause avec un but d’avance réussi sur un coup franc superbement exécuté par Mosrati.

Reste à savoir si le tournant de la rencontre n’a pas coïncidé avec l’expulsion de Ben Romdhane au début de la reprise pour somme d’avertissements. Pas évident quand on sait que les Clubistes ont montré d’entrée en jeu leurs très  bonnes dispositions acculant leur adversaire dans ses derniers retranchements parvenant à concrétiser leur domination par quatre buts dans la dernière demi-heure de la rencontre. Une victoire qui remet sur orbite un club Africain totalement retrouvé et une défaite à oublier pour les Monastiriens.

S G : L’effet Ben Yahia

Le Stade Gabésien qui n’a plus gagné depuis le 29 octobre dernier (victoire sur l’USBG 8ème journée) a finalement retrouve le chemin de la victoire en allant infliger un sec 3 à 0 au CO. Mednine. Une réaction qui a coïcidé avec la venue de Khaled Ben Yahia qui, a remis l’équipe sur les rails après seulement deux semaines d’exercice. La « Staïda » r saute la JS. Kairouan et se place à deux points de l’ES. Métlaoui après la parité entre les deux équipes à même Métlaoui.

Et revoilà l’ES. Zarzis qui est parvenue à sortie sa tête de l’eau samedi dernier en allant battre le CA. Bizertin à Menzel Abderrahman. Une première victoire et un total de 3 buts  dans son compteur buts marqués, de quoi redonner espoir aux « Sang et Or » pour remonter l’écart de huit points qui les séparent des Kairouannais.

Rafik BEN ARFA