Enfin, une première zarzissienne ! - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 25 Février 2018

Suivez-nous

Feb.
25
2018

Hier en match avancé.. CAB - ESZ (1-2)

Enfin, une première zarzissienne !

Dimanche 21 Janvier 2018
نسخة للطباعة

Synopsis
Stade M. Abderahmen
Pelouse en bon état
Ciel ensoleillé et temps frais
Vent fort
Rencontre à huis clos
Arbitrage : Maher Harabi assisté de Belhasen Najjar et Tarak Jlassi
Buts : M. Fall (7’.P), L. Muanda (60’) pour l’ESZ –
 H. Jlassi (65’ P) pour le CAB
Avertissements : L. Muanda, C. Jebali (ESZ), Z. Ouelli (CAB)
Formations :
CAB: K. Thamri - H. Yaken - M. Ressaïssi - S. Hosni - L. Dridi - H. Jlassi - B. Saïdani -F. Belarbi (S. Jendoubi) – H. Habassi (F. Ben Choug) – Z. Ounelli – J. Medina (B. Wattara).
ESZ : E. Jaballah - G. Maâroufi - Z. Louati - M. Bhar - H. Chelbi - I. Daouda – O. Bejaoui – M. Fall (R. Chelbi) – C. Jebali – S. Bouhajeb (B. Otman) – L. Muanda (W. Boussif).
L'ESZ a fini par tenir sa première victoire de la saison en prenant le dessus sur le CAB chez lui. Pour la petite histoire rappelons que l'équipe insulaire avait remporté sa première victoire face à ce même adversaire au match aller, puis perdu sur le tapis vert.
Le CAB a abordé la rencontre avec une formation fortement remaniée après le départ de Jassem Hamdouni au CSS et l'indisponibilité d'Alioui Cissé et Brahima Wattara, mais avec Houssem Habassi finalement qualifié. Son adversaire l’ESZ, s'est présenté sur le terrain renforcé par ses nouvelles recrues. Ainsi, Sameh Bouhajeb et Lorient Muanda étaient présents dans la formation de Ridha Jeddi.
Au coup d'envoi de la rencontre, l'ES Zarzis n'a pas tardé de partir à l'attaque et après quelques tentatives, Chiheb Jebali a été descendu en pleine surface de réparation par Bilel Saïdani, et c'est le penalty transformé avec succès par Mokhtar Fall, réussissant ainsi, le second but de l'ESZ depuis le début de la saison. Faisant bon cœur contre mauvaise fortune, les bizertins sont vite reparti en attaque, mais se sont heurtés à une équipe insulaire qui s'est vite replacée en défense pour fermer les issues devant l'adversaire. 
Ce but précoce a changé les donnes, et l'ESZ a préféré renforcer son entrejeu après que Jebali et Muanda ont décroché pour venir assurer la couverture devant Habassi et Belarbi qui n'ont pas trouvé les espaces nécessaires pour animer le jeu. Durant près de 20 minutes, les bizertins ont investi la zone adverse, sans parvenir à trouver la faille. Au fil des minutes, les coups francs se sont multipliés en faveur de l'équipe locale, mais ni Belarbi, ni Yaken n’ont pu en profiter, ce qui a influé visiblement sur le moral des joueurs très nerveux, lents et brouillons permettant aux défenseurs de Zarzis de se replacer. Entretemps, les visiteurs se sont limités à procéder par des contres dont celui conduit par Chiheb Jebali à la 30ème minute qui aurait pu doubler la marque n'était le manque de précision.
La pression des cabistes se faisait de plus en plus évidente lors des 5 dernières minutes de la première mi-temps, mais Houssem Habassi et Zied Ounelli très complices ont manqué de finish.
 De retour des vestiaires, l’ES Zarzis avec l’appui du vent a tenté sa chance en attaque par l'intermédiaire de Chiheb Jebali qui a échoué devant Thamri après un slalom réussi. Sur le contre, Habassi a mal calculé son tir, malgré sa bonne position en pleine surface de réparation. Cette action adonné le ton à une nouvelle période de domination des locaux avec une meilleure circulation du ballon et pour contourner les difficultés offensives, Ben Thabet a procédé au premier changement en faisant rentrer Brahima Wattara à la place de Jacques Medina.
Mais c’est l’ESZ qui allait se montrer plus efficace et Mouadra servi par Fall parti en contre, a profité de l'espace cédé par Mehdi Ressaïssi pour tirer en force et doubler la marque (60’). Une minute plus tard, Jebali encore lui a failli tripler la marque n'était la parade de Thamri. Piqué au vif, les bizertins ont continué leur pressing et à la 65ème minute, Bhar a provoqué un penalty en bousculant Ounelli et c'est Hamza Jlassi qui allait réduire la marque et redonner espoir aux siens.
Reprenant espoir, les bizertins ont appuyé sur l'accélérateur profitant de la rentrée de Slim Jendoubi pour favoriser le côté offensif, mais leur domination a manqué de profondeur malgré les efforts de Wattara d'ouvrir des brèches dans le bloc défensif de l'ESZ. Au même moment les visiteurs sont restés très dangereux sur les contres et auraient pu tripler la marque à plusieurs reprises.

Hichem