Les Etoilés avec méfiance - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 16 Octobre 2018

Suivez-nous

Oct.
17
2018

ASG – ESS

Les Etoilés avec méfiance

Dimanche 21 Janvier 2018
نسخة للطباعة

Depuis  le  départ de Montacer Louhichi  de la direction technique  l’ASG et la prise en main de l’équipe  par  Morsi Mahmoud , plus  d’un observateur aurait  parié sur un éventuel  passage à vide  de la « Zliza ». Or , c’est  tout le contraire  qui s’est produit  puisque  à mi-parcours  les « Rouges et Noirs » occupent  sans  complexe  le milieu du tableau  bien  devant  ses  concurrents  directs  tels que la JSK, ESM, SG, COM, USBG et  la lanterne  rouge, l’ESZ. Avec dix neuf points  au  compteur (8ième), l’ASG  est  à  13 longueurs du dernier  et guère  plus  de 7 points de son adversaire du jour, l’ESS(4ième  avec 26 pts). C’est  dire  si l’équipe  fait  mieux  cette saison  que  son voisin, SG. Fruit  d’une  excellente  préparation  d’avant saison, le staff  technique  d’alors  a su mettre  sur pied  un ensemble  bien homogène, compact  où  les  individualités   savent  se mettre au  service du  collectif.
Résultat ? Une  position  au tableau de la  Ligue Une  non-négligeable  voire  enviable que  le  nouveau   coach   s’emploie  à préserver  autant que  faire se peut. Si la trêve  lui a donné  l’occasion  de consolider  les  acquis  tout  en corrigeant  les  lacunes, force est  de souligner que  l’équipe  sera   amputée  de deux  joueurs-clés au sein du  dispositif de Morsi. En effet, et   sans  doute pour des  raisons  purement  matérielles,  le  club  a du céder  le  joueur du  milieu Mourad Hedhli et le  défenseur  Achref  Zouaghi  au CSS. En  contrepartie,  l’ASG  récupère  Slim Mahjebi, un joueur  somme toute expérimenté. Par ailleurs,  restant  sur une  série de résultats positifs (deux victoires  à domicile  face au CAB et au CA et  une parité  ramené  de Sfax  face au CSS), les  protégés   de Morsi    n’ont qu’une  idée  en tête  celle de  rester  sur  la  même dynamique en tentant  la passe de trois. Le Onze  de la Zliza  doit savoir  un moment  prendre  des risques  pour mettre  en difficultés  l’adversaire. La  bande à Morsi  sait  le faire  tant  il évolue  au stade  olympique de Gabés.
 
Attention à la marche
Depuis l’avènement du technicien  algérien Madhoui, indéniablement  l’équipe sahélienne   semble  avoir  retrouvé confiance et  envie  de jouer. Les  deux  victoires  avant  la trêve  sous l’ère Madhoui  ont  permis  à  ce dernier  d’entreprendre  un  travail  de remise à niveau  du  groupe, après  avoir  apuré  son effectif ( Acosta, Kechrida, Vakon   et d’autres  en cours), histoire de  réduire  les  charges  salariales et  rationnaliser  la  gestion  d’un  groupe  appelé  en priorité  à améliorer l’actuel classement de l’équipe  et  préparer  dans les  meilleures conditions  sa participation  à l’édition 2018 de la Ligue Africaine des Champions.
Est-ce  dans  cet esprit  que le recrutement de Methnani  et Ben Ouannés  d’une part et le retour de Amar Jemel  d’autre part   se sont  effectués  sans  avoir à casser la  tirelire du club ? Ce dont  on est sûr c’est que le président  et le  coach   sont en parfaite harmonie pour  gérer  au  mieux  ce dossier ? Faut-il  rappeler  que la  consigne reçue par l’entraineur  consiste  à préparer  l’équipe « de demain » (dixit le président de l’ESS). Partant  de ce postulat, le staff  technique étoilé,  se doit  à l’occasion de son premier  test  en dehors de Sousse,  de réussir son examen de passage.

Sadok SLIMANE