La FTF brasse large - Le Temps Tunisie
Tunis Samedi 18 Août 2018

Suivez-nous

Aug.
19
2018

Sparring partners, dont le football s’apparente avec nos adversaires au Mondial

La FTF brasse large

Vendredi 19 Janvier 2018
نسخة للطباعة

L’Equipe nationale a effectué mercredi dernier sa dernière séance d’entraînement à Doha avant de regagner Tunis hier.

Inutile de continuer à épiloguer sur l’utilité ou non de ce rassemblent, Nabil Maaloul reste le mieux placé pour en tirer les enseignements.

Au cours de son dernier point de presse, il a estimé, en son âme et conscience, que le choix porté sur Doha était approprié et que l’objectif recherché a été atteint. Point à la ligne.

La phase finale du Mondial de Russie, c’est dans moins de quatre mois et le plus difficile reste à faire volet préparation. Les grandes lignes de ce programme de préparation de notre équipe représentative est fin prêt, toujours est-il que quelques menus détails. A savoir la concrétisation de pas moins de trois rencontres amicales que  compte faire disputer Nabil Maaloul à ses joueurs. 

L’Angleterre, notre adversaire en match d’ouverture, a déjà programmé quatre tests amicaux : contre les Pays Bas le 23 mars à Amsterdam, devant l’Italie le 27 du même mois à Wembley, le 02  juin contre le Nigéria dont le football s’apparente un tant soit peu avec celui pratiqué par la Tunisie et le 07 juin contre le Costa Rica dont le football s’apparente avec celui du Panama. 

Non loin de nous, la fédération égyptienne en a fait de même avec la concrétisation de deux tests amicaux tout en poursuivant les contacts avec d’autres fédérations pour programmer un voir deux autres rencontres. Il suffit de surfer sur les sites des fédérations impliquées par le rendez-vous mondial de Russie pour découvrir que la concrétisation des matches amicaux reste leur principal préoccupation.

Côté tunisien, on ne reste pas inactif dans la mesure où les contacts avec d’autres parties sont en cours sauf que l’on reste au stade d’accords de principe, de promesses en attendant les accords définitifs. Lesquels croyons-nous savoir ne vont pas tarder. Seul bémol : la recherche d’un vis-à-vis dont le football s’apparente avec celui du Panama notre adversaire de l’ultime journée du tour préliminaire n’est pas donné pour certaine, du moins jusqu’au jour qu’il est.

Rafik BEN ARFA

Mots-clés: