Le CSS, le CA et le COM ont brassé large - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 20 Mai 2018

Suivez-nous

May.
21
2018

Le mercato hivernal a pris fin

Le CSS, le CA et le COM ont brassé large

Mercredi 17 Janvier 2018
نسخة للطباعة

Le mercato d’hiver a vécu à l’expiration de sa date butoir du lundi 15 janvier à minuit. Un mercato totalement différent de ceux qui ont précédé dans la mesure où à une ou deux unités prés toutes les équipes de la ligue ne semblent pas avoir lésé sur les moyens pour se renforcer. Et dire qu’une grande partie d’entre elles rencontrent les pires difficultés pour honorer ses engagements envers ses joueurs et ses entraîneurs. 

Il y a celles qui restent en course pour les quatre premières places qualificatives pour les compétitions africaines inter clubs de… 1999. Et celles encore sous la menace d’une éventuelle relégation en ligue 2. Reste une troisième catégorie d’équipes plutôt intéressées de terminer le championnat loin de toute pression venant notamment du côté des supporters. 

Ils  ont marqué le mercato  

Le CS. Sfaxien, interdit de recrutements durant toute la période du mercato estival, s’est magnifiquement vengé en brassant large sur les plans  aussi bien local qu’africain. Pas moins de neuf recrutements contre six départs. Avec le souhait de ne pas voir les jeunes du cru qui ont  impressionné tout le long de la phase aller ne pas faire les frais de ces recrutements. 

Le mérite des responsables sfaxiens est à chercher au niveau du jeune âge des joueurs recrutés dans des postes ciblés et en mesure de rapporter gros dans le moyen terme.  Derniers exemples en date : Ajayi cédé à Al Ahly du Caire et Sokari au prochain mercato estival.  

Le CO. Mednine vient juste après avec sept recrutements contre deux départs. Normal pour un nouveau promu qui cherchera à améliorer son classement et éviter, éventuellement le recours aux matches barrages pour éviter la relégation en ligue 1. L’ES. Métlaoui a fait un peu moins avec six recrutements contre un seul départ, l’entraîneur Ghazi Ghraïri ayant exigé un tel renfort dans des postes ciblés pour améliorer un rendement jusque là à peine rassurant.

Les difficultés  rencontrées par la nouvelle équipe dirigeante du Club Africain côté moyens financiers n’a pas empêché la venue de quatre joueurs dont les revenants Zouhaïer Dhaoudi et Belaïd. Assurant à l’équipe de Bab Jedid une phase retour plus performante que celle de l’aller.    

Nous terminons ce chapitre avec le Stade Tunisien qui bien qu’auteur d’une assez bonne phase aller tient à aller encore de l’avant, facteur qui explique ses cinq recrutements. Et l’US. Ben Guerdane qui  compte le même nombre de nouveaux venus, une action devenue inévitable pour quitter cette peu enviable lanterne rouge en ligue 1 et mieux appréhender son entrée dans la coupe de la Confédération. 

Sans omettre l’ES. Zarzis qui reste dans l’oeil du cyclone avec ses sept points de retard sur le CO. Mednine. Et pas la moindre victoire en 14 journées de championnat. Reste à savoir si les quatre recrutements vont lui permettre de relener un défi difficile à concrétiser.

La continuité et la sagesse ont prévalu à l’EST

D’autres équipes ont plutôt adopté pour la continuité et la sagesse car rassurés par la qualité de l’effectif à leur disposition. L’Etoile SS a récupéré son axial Ammar Jmel en plus de deux  recrutements dans des postes ciblés. Une Etoile qui a laissé partir Neguez et libéré Acosta mais qui compte dans son effectif des joueurs en mesure de lui permettre de remonter l’écart qui le sépare des premiers classés. 

Contrairement à ce que l’on croyait, l’Espérance ST a été la seule équipe à ne pas avoir procédé de véritables recrutements se limitant à récupérer Sameh Derbali et éventuellement Mohamed Moncer.

D’autant plus qu’on est plus que convaincu que son nouveau timonier  Mondher Kebaïer donnera plus d’une chance aux jeunes du cru. Il est vrai qu’au jour qu’il est, l’équipe de Bab Souika dispose du meilleur effectif de la place. Son classement actuel conforte ce raisonnement.

Le CA. Bizertin, l’US. Monastir et à un degré moindre l’AS Gabès ne sont pas demeurés en reste apparemment satisfaits du rendement de leurs joueurs après 14 journées de championnat. Les Monastiriens ont plutôt libéré six joueurs contre deux recrutements pour une longue période tout comme les responsables cabistes qui ont agi de la même manière en se passant des services de pas moins de six joueurs dont deux incontournables : Hamdouni et Ben Ouanès.

Attendons voir les retombées de ce mercato hivernal. Les équipes concernées auront à le juger à partir de samedi prochain date de la reprise du championnat en ligue 1.

Rafik BEN ARFA

Mots-clés: