Exposition-hommage à Azzedine Alaïa: L’ombre de l’icône plane sur Sidi Bou Saïd - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 21 Février 2018

Suivez-nous

Feb.
22
2018

Azzedine Alaïa

Exposition-hommage à Azzedine Alaïa: L’ombre de l’icône plane sur Sidi Bou Saïd

Dimanche 14 Janvier 2018
نسخة للطباعة
Exposition-hommage à Azzedine Alaïa: L’ombre de l’icône plane sur Sidi Bou Saïd

C’est une exposition-hommage au grand couturier franco-tunisien Azzedine Alaïa, disparu récemment et laissant le milieu de la mode en deuil, qui se tient actuellement et jusqu’au 25 mars 2018 à « Dar Alaïa », la propre maison de ce grand artiste. Celui qui fut amoureux de Sidi Bou Saïd, y repose  aujourd’hui. Cette exposition est organisée par l’Association Azzedine Alaïa et propose uniquement et comme pour mettre l‘eau à la bouche des visiteurs, deux robes crées par Alaïa.

Ces deux robes en taffetas de soie sont puisées de la collection Eté 1986 d’Azzedine Alaïa dont les maquettes en dessin à la plume et à la gouache sur papier et les motifs imprimés y sont également exposées. Elles ont été réalisées en 1983 par l’artiste allemand Christoph von Weyhe, ami de longue date d’Alaïa. Quant à la maquette originale du tissu, également exposée, elle a été réalisée par la maison Bianchini-Ferier. Dans cet espace calme et serein surplombant la mer et   se situant à trois niveaux, on découvre également et surtout le travail de l’artiste plasticien Christoph von Weyhe à travers une vingtaine de tableaux en aquarelle, dessin à la plume, gouache sur papier et  peinture sur toile. Et à travers deux ou trois tableaux, on pourrait résumer le thème et le contenu de l’exposition. Ce sont l’amitié, la bohême et les voyages. Christoph von Weyhe a voulu rendre à sa manière un grand hommage à son grand ami Azzedine Alaïa qu’il connait depuis plus de cinquante années et dont il a suivi le parcours. Le visiteur découvrira une aquarelle datant de 1973  représentant Azzedine Alaïa dans un train reliant Paris à Hambourg. La vie de bohême, quant à elle, est représentée par deux tableaux à l‘aquarelle datant de 1965. Mais la vie d’Alaïa a été un voyage, certes à travers plusieurs pays en partant en premier de son pays natal la Tunisie, après avoir étudié aux Beaux Arts, mais surtout à travers la recherche et la création dans la couture et le design. Devenu planétaire avec un calme olympien, une sobriété irréprochable et un sens de la création artistique, Azzedine Alaïa appartient désormais à l’histoire mondiale de la mode. La suite de l’exposition, pour ne point la quitter, nous met également devant la fascination de Christoph von Weyhe pour la ville de Hambourg dont il peint le port en mode nocturne avec des œuvres réalisées en 2000 et en 2017.  L’exposition qui rend un vibrant hommage à Azzedine Alaïa, est à visiter absolument.   

                                                                 Lotfi BEN KHELIFA 

Mots-clés: