Etat des lieux de l'industrie du livre dans le monde arabe - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 24 Avril 2018

Suivez-nous

Apr.
25
2018

Rencontre

Etat des lieux de l'industrie du livre dans le monde arabe

Samedi 13 Janvier 2018
نسخة للطباعة

Le rôle du livre et de l'édition dans le développement de l'état des lieux de la culture arabe est le thème d'une conférence dont les travaux ont démarré jeudi matin à Gammarth (Banlieue Nord de Tunis) et ce dans le cadre de la présidence de la Tunisie du Congrès des ministres chargés des Affaires culturelles dans le monde arabe.

 

Ont assisté à cette conférence Mohamed Lemine Oueld Cheikh ministre mauritanien de la Culture, Marouène Dammej ministre yéménite de la Culture et Abdelatif Abid président du Centre de Tunis de la Ligue arabe ainsi que plusieurs ambassadeurs et représentants de missions diplomatiques arabes accrédités en Tunisie des hommes de culture, des académiciens, et des hommes de lettres et des arts.

Dans une allocution prononcée à cette occasion, le ministre des Affaires culturelles Mohamed Zinelabidine a souligné que la politique culturelle tunisienne a accordé à la question du livre et de l'édition une importance particulière tout en œuvrant à dynamiser le rôle de toutes les parties intervenantes dans la chaine de l'industrie du livre en vue de consacrer le droit de tous les tunisiens à l'offre culturelle et créative.

Dans ce sens, il a précisé que le ministère a mis en place une série de stratégies et d'initiatives visant à encourager aussi bien l'auteur que le lecteur et ce à travers, notamment, le lancement du programme "Tunisie, Cités du Livre" qui vise à inciter le mouvement de l'écriture et de la lecture et à développer l'infrastructure des bibliothèques publiques et de les rapprocher auprès de tous.

Le ministre a évoqué également le programme "Tunisie, Cités des Arts " qui vise essentiellement à faire des régions des pôles de création et à encourager les hommes de culture et les artistes à innover et à mettre en relief les spécificités de leurs régions sur les plans artistique et esthétique.

Ceci concerne également le lancement du programme "Tunisie, cités des Civilisations" qui vise à mettre en valeur le patrimoine national matériel et immatériel et à l'exploiter économiquement et touristiquement.

Cette conférence qui coïncide avec la clôture des travaux de la 4ème conférence des éditeurs arabes organisée à Tunis, a précisé le ministre, revêt de son côté une importance particulière dès lors qu'elle représente une occasion idoine pour examiner l'état des lieux de l'industrie du livre dans les pays arabes en essayant de trouver des solutions efficientes aux différentes problématiques auxquelles se trouve confrontée l'industrie du livre.

Dans ce contexte, il a réaffirmé la nécessité de renforcer l'action culturelle arabe commune et d'intensifier l'échange d'expériences et d'expertises entre des réseaux des bibliothèques arabes.

Prenant la parole, Hayet Ketat, chargée de la direction du patrimoine à l'Alecso a souligné la nécessité de se pencher comme il se doit sur les problèmes du livre arabe au niveau de la publication et de la diffusion et d'approfondir le dialogue au sujet des difficultés qui entravent le développement de ce secteur vital à la lumière de l'émergence de la révolution numérique et des technologies modernes.

Lors de la séance d'ouverture, Mohamed Rached, président de l'Union des éditeurs arabes a parlé de l'état des lieux du livre arabe et de ses perspectives. Il a, à cet égard, souligné que l'industrie du livre dans les pays arabes a connu une évolution remarquable du point de vue forme et mise en page mais aussi du contenu soulignant toutefois la nécessité d'œuvrer pour traiter les problématiques qui se posent en ce qui concerne la diffusion du livre arabe.