La Tunisie face à son passé - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 14 Octobre 2018

Suivez-nous

Oct.
16
2018

Vient de paraître.. «Les gouvernants de l’Ifriqiya et de la Tunisie, de la conquête arabo-musulmane à l’ère républicaine» d’Abdelwaheb Jemel

La Tunisie face à son passé

Mercredi 10 Janvier 2018
نسخة للطباعة

« Les gouvernants de l’Ifriqiya et de la Tunisie, de la conquête arabo-musulmane à l’ère républicaine » que vient de publier Abdelwaheb Jemel  est un livre passionnant et très éclairant qui nous fait traverser plusieurs siècles d’Histoire tunisien. 

Son auteur, Adelwahèb Jemal, a assumé des responsabilités diverses au niveau de l’administration centrale et a été ensuite gouverneur, puis ambassadeur, puis secrétaire d’état auprès du ministre des Affaires Etrangères chargé des affaires européennes. Il a, en outre, milité et travaillé dans les domaines politique, associatif et sportif. L’auteur, n’a jamais été historien. Il est cependant féru d’histoire, particulièrement celle ancienne et contemporaine  de la Tunisie. Il se dit amateur et passionné. Il a entrepris la rédaction de son livre en s’inspirant de tous ceux qui l’ont précédé et a consulté et lu avec application près de 240 ouvrages, livres, études, thèses, mémoires, articles, revues et autres documents anciens et contemporains. Il s’est fondé, nous affirme-t-il, sur sa longue expérience administrative et politique et sur ses lectures, bien entendu, pour élaborer son ouvrage. Son travail lui a demandé pas moins de quinze années de recherche, de lecture, de rédaction et de rewriting. Il a délibérément choisi de rédiger son livre dans la langue arabe et a opté pour un style narratif simple, cherchant à faire que son ouvrage soit à la portée des lecteurs tant avertis qu’amateurs.Le livre de 650 pages présente une étude exhaustive de l’histoire de notre pays, la Tunisie, naguère Berbérie orientale, Ifriqiyia berbère, Ifriqiyia tout court puis Ifriqiya arabe, à travers ses « gouvernants », c'est-à-dire à travers l’œuvre et le bilan de tous ceux qui ont été à ses commandes sous divers régimes et avec des titres et des dénominations multiples. «  Ce livre souligne, Abdelwaheb Jemel,  fournit une liste complète de tous ces «gouvernants» avec une large description des faits, événements et informations qui ont émaillé leur accession à la magistrature suprême. Il présente, également, un aperçu sur leurs réalisations et exploits, ainsi que sur leurs déceptions et échecs et sur les conditions et circonstances qui ont marqué la fin de règne de chacun d’eux.Ces gouvernants, qui ont été successivement conquérants, gouverneurs, émirs, khalifes, sultans, révolutionnaires, deys, beys et présidents, sont au nombre de 127. Le premier d’entre eux est Abdullah Ibn Abi Sarh, frère de lait de Othmane Ibn Affène, qui est arrivé en Ifriqiya en tant que gouverneur-conquérant vers l’an 648 (l’an 27 de l’Hégire). Le 127ème est notre actuel président, Béji Caied Essebsi, élu au suffrage universel à la fin de 2014.Les données et les informations que le livre offre aux lecteurs dans une forme élaborée et dans un ordre chronologique rigoureux, sont la synthèse de ce que recèlent près de deux cent quarante ouvrages et documents de référence, que l’auteur a pris soin de consulter et de compulser soigneusement. Le livre se veut factuel et constitue une source d’information assez fournie sur ce que la Tunisie a vécu tout au long de la période couverte. Il est factuel parce qu’il relate les faits et narre les évènements avec fidélité et précision et laisse au lecteur le soin et la latitude de tirer les conclusions et les leçons qu’il juge pertinentes et à prononcer les jugements et les appréciations qui lui conviennent.

Les 127 gouvernants de la Tunisie

Ce livre  écrit en arabe est un trésor de connaissance et montre aux  tunisiens la richesse d'une longue histoire. A sa lecture, on comprend mieux le caractère tunisien et sa spécificité au Maghreb. Un livre très enrichissant. « Outre les informations détaillées relatives à chaque gouvernant et à chaque dynastie ou groupe de gouvernants qui se sont succédés à la tête de notre pays, souligne Abdelwaheb Jemel,  des informations globales et agrégées ont été élaborées par l’auteur. Elles figurent, dans un tableau synoptique publié dans les dernières pages du livre. Il en ressort, à titre indicatif que les 127 gouvernants de notre pays  qui ont été gouverneurs (pendant la période de la conquête arabo-musulmane et les toutes premières années de la période Hafside), princes ou émirs (les Aghlabides et les Zirides), khalifes (les Fatimides), sultans (les Hafsides), Deys (première forme de gouvernement de la Régence ottomane de Tunisie) , Beys (les Mouradites et les Husseinites), présidents (l’ère républicaine), et, aussi, « Révolutionnaires » (par intermittence pendant les premières années de la conquête arabo-musulmane et pendant la période Hafside) . Une seule femme a été à la magistrature suprême en Ifriqiya, La Kahena ou Reine des Aurès. Elle a pris le pouvoir après avoir vaincu le grand conquérant Hassène Ibn Noomane à la fin du VIIème siècle de l’ère chrétienne. La durée moyenne du mandat de chacun des 126 gouvernants (sans compter bien sûr l’actuel chef de l’Etat) qui se sont relayés à la tête du pays a été d’environ 10 années et 10 mois ; le record de longévité ayant été battu par le sultan Hafside Abou Amr  Othman, Al Moutawakkel Ala Allah Al Khamès, qui a régné pendant 53 ans au milieu du XVème siècle, soit de 1435 à 1488 » . Bref, Abdelwaheb Jemel  veut à travers cet ouvrage  sensibiliser le public le plus large possible à la richesse du long passé de la Tunisie. Son  livre est  un outil indispensable au chercheur et à toute personne intéressée par l'histoire de la Tunisie.Au fil des articles, on découvre divers aspects de l'histoire tunisienne dont l'ensemble permet de dresser un portrait de notre pays aux différentes  époques. 

 Kamel Bouaouina

Mots-clés: