"La Route des saveurs" de Rafik Tlatli remporte le Grand Prix français de littérature culinaire - Le Temps Tunisie
Tunis Samedi 20 Octobre 2018

Suivez-nous

Oct.
22
2018

Vient de paraître

"La Route des saveurs" de Rafik Tlatli remporte le Grand Prix français de littérature culinaire

Mardi 9 Janvier 2018
نسخة للطباعة

 Le Grand Prix de la Littérature culinaire, instauré par l’Académie nationale de cuisine en 1983, récompense chaque année différents types d’ouvrages et de sites internet. La cuisine tunisienne s’est distinguée par deux livres. 

Le chef tunisien  Rafik Tlatli ,  auteur  de   l’ouvrage « Saveurs de Tunisie », s’est vu récompensé du Grand Prix de littérature culinaire, dans la catégorie  cuisine du Monde avec les félicitations unanimes du Jury, décerné par l’Académie  française de cuisine  qui récompense chaque année différents types d’ouvrages et de sites internet et remis le 3 février 2018 au salon européen à Paris. Le prix de littérature culinaire a été décerné à la tunisienne Jacqueline Bismuth pour son livre  «  Tunisie gourmande, carnet de cuisine » dans la catégorie cuisine du monde, ouvrage vivement recommandé par l’Académie nationale de cuisine.

Organisé par l’Académie nationale de cuisine, ce grand prix de Littérature culinaire est ouvert à tout auteur ou éditeur d’un ouvrage culinaire (édité depuis moins de cinq ans), manuscrit, CD, DVD ou autres, publié en français et ayant trait à la cuisine, la pâtisserie et autres métiers de bouche et des arts de la table. Cinq catégories sont établies : grand public, professionnel, enseignement, techniques nouvelles, documentaire, bibliographies. Le jury, composé de professionnels, décerne aux trois meilleures oeuvres – dans chaque catégorie -, le grand prix de l’Académie nationale de cuisine, le prix de l’Académie nationale de cuisine, une mention spéciale de l’Académie nationale de cuisine. Enfin, la plus belle édition recevra le prix éditeur. 

Rafik Tlatli, membre de la Délégation tunisienne de l’Académie nationale de cuisine, partage avec ses lecteurs de superbes recettes tunisiennes, mais qu’il réinvente savamment en les rendant plus légères et encore plus délicieuses. Un ouvrage incontournable pour tout amateur du patrimoine culinaire tunisien. 

L’auteur enrichit sa démarche de simplicité d’une invitation à la créativité : des citations, des photos et des illustrations «  La cuisine est pour moi quelque chose d'universel, d'intergénérationnel qui apporte du plaisir et qui se partage simplement. J'ai voulu poser tout de suite 3 valeurs de base pour réaliser ma cuisine : goûteuse, gourmande  et généreuse. Ensuite j'essaye de réaliser une cuisine tunisienne avec les produits du terroir qui sont extrêmement nombreux, je joue avec l'immense palette de saveurs que nous apporte tous les produits pour que les mets soient une balade, que l'on aille de découverte en découverte... la cuisine doit rester un jeu, pour le plaisir ! Il faut s'adapter, faire du très bon avec des produits pas trop chers et plus fréquents dans nos régions. La véritable qualité d'un cuisinier est de faire un tout avec un rien. La priorité, c’est de savoir créer et inventer des recettes….donc en quelques sortes avoir une graine d’artiste ! Et ce prix qu’est ce qu’il représente pour toi ce prix?  « Il vient couronner un vrai travail gourmand qui nous donne envie de nous surpasser en cuisine pour en mettre plein les papilles, les nôtres et celles de nos convives.  Cela fait venir plus de monde. Il a y eu beaucoup de communication autour. C ‘est une carte de visite dans le monde entier » Quels conseils donneriez vous à nos lecteurs qui souhaiteraient se lancer dans la restauration ? « C'est un métier de passion, assez dur.

Mais avec de la volonté, on arrive à voir tous les bons côtés : la notoriété si l'on est tant soit peu créatif. Le contact avec la clientèle et enfin un métier où on ne s'ennuie pas. Il faut débuter petit  pour devenir grand: une cuisine simple mais savoureuse avec des produits de qualité et un bon rapport/qualité prix. Un décor sympa et un bon service avec un accueil gracieux et c'est gagné »

Kamel Bouaouina