Les politiciens ont failli à leurs promesses et bafoué les ambitions du peuple - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 23 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
24
2018

Constat désolant du SG de l’UGTT

Les politiciens ont failli à leurs promesses et bafoué les ambitions du peuple

Jeudi 4 Janvier 2018
نسخة للطباعة
• Soutien à n’importe quelle partie qui œuvrera au service de la Tunisie et qui fournira des efforts en vue de sauver le pays de la crise économique

Lors du congrès de l’URICA de Jendouba, le scrétaire général de l’UGTT a fait un constat désolant de la situation actuelle dans le pays, en dénonçant l'absence de crédibilité des acteurs politiques qui, selon lui, ont failli à leurs promesses et bafoué les ambitions et attentes du peuple tunisien.

 

Il a appelé à la mise en place d'un système capable de trouver des solutions aux problèmes du chômage et de l'inflation, de traiter les dossiers de la fiscalité et de la répartition équitable de la richesse et de lutter contre toutes les formes de corruption dans l'administration.

 

Le secrétaire général de l'union générale tunisienne du travail (UGTT), Noureddine Taboubi a appelé, mardi à Jendouba, les acteurs-clés de la scène politique en Tunisie à instaurer un système politique "propre, loin de la corruption et garant d'une démocratie réelle", un système qui repose, a-t-il dit, sur des choix socioéconomiques à même de résoudre les situations de crise et les dossiers brûlants. S'exprimant à l'ouverture du congrès ordinaire de l'Union régionale du travail de Jendouba en présence de 113 congressistes, le responsable syndical a souligné que le gouvernement, les parties politiques et les composantes de la société civile doivent agir en faveur de la mise en place d'un système capable de trouver des solutions aux problèmes du chômage et de l'inflation, de traiter les dossier de la fiscalité et de la répartition équitable de la richesse et de lutter contre toutes les formes de corruption dans l'administration.

Taboubi a dénoncé l'absence de crédibilité des acteurs politiques qui, selon lui, ont failli à leurs promesses et bafoué les ambitions et attentes du peuple tunisien.

Il a, en outre, réitéré l'attachement de l'organisation syndicale au secteur public, refusant toute forme de cession de ce secteur et appuie les réformes nécessaires devant s'opérer au sein des entreprises en difficulté.

Il a, en outre, appelé le gouvernement à respecter l'engagement convenu au sujet du maintien des prix des produits alimentaires de base afin d'éviter toute tension sociale, tout en affirmant qu’il n’y aura pas d’augmentation dans les prix des produits de première nécessité, et ce suite à un entretien téléphonique qu’il a eu avec le ministre du Commerce Omar Behi.

Taboubi a indiqué, aussi, que les prix des produits alimentaires de base et les produits essentiels ne seront soumis à aucune hausse, rappelant que la centrale syndicale avait signé un accord avec le gouvernement visant à maintenir ces prix pour l’année 2018.

«Ceci est une preuve de la crédibilité de nos négociations. L’Union honore toujours ses engagements et tient ses promesses et personne ne peut compromettre cela. Je me demande sinon où est le gouvernement et où sont les partis au pouvoir face à cette injustice économique. Nous accorderons cependant tout notre soutien à n’importe quelle partie qui œuvrera au service de la Tunisie et qui fournira des efforts en vue de sauver la Tunisie de la crise économique» a-t-il martelé.

Mots-clés: