30.000 Algériens ont choisi la Tunisie - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 17 Octobre 2018

Suivez-nous

Oct.
18
2018

Tourisme- Fête du Nouvel an

30.000 Algériens ont choisi la Tunisie

Mercredi 3 Janvier 2018
نسخة للطباعة

La Tunisie représente 65% du volume total des voyagistes algériens. Ils étaient presque 30 000 Algériens à passer la fête de fin d’année surtout à Sousse, Hammamet et Tabarka.10 000 véhicules algériens sont entrés en Tunisie  dimanche dernier. Ce trafic routier aurait même causé un bouchon d’environ 3 km. La formule y est presque la même chaque année. Cinq jours dans un hôtel classé, la soirée du réveillon comprenant dîner, gala et ambiance assurée, c'est pourquoi le choix de la Tunisie n'est pas anodin. C'est la qualité du service et la bonne prise en charge qui attire l'Algérie. La Tunisie s’est imposée comme une destination des plus séduisantes et des plus concurrentielles, au point de continuer à attirer de plus en plus de touristes étrangers. Des complexes et établissements touristiques de toutes catégories, des prestations à la hauteur des attentes des clients et un incomparable rapport qualité-prix ont, ainsi, donné au pays  une place de choix dans le gotha des destinations touristiques mondiales. Les complexes touristiques essaiment toute l’étendue du littoral de Bizerte à Zarzis, en passant par Hammamet, Sousse, Monastir, Mahdia, Sfax… où le touriste trouve tout ce dont il a besoin et à un prix défiant toute concurrence. Bref, toutes les conditions à même d’attirer et de fidéliser le client.  

La clientèle algérienne est fortement consommatrice. Elle dépense trois fois ce que dépense l'Européen. Elle ne se contente plus du balnéaire. Mais elle vient pour la thalasso, le  SPA, le farniente, l'archéologie et le Sahara. La Tunisie séduit de plus en plus les Algériens. « Nous sommes à deux heures de route de Tabarka . On peut même venir passer son week-end et revenir » nous dit Samira d'Alger. Plusieurs Algériens sont venus par bus. Plusieurs  excursions sont proposées. Certains hôteliers  ont, encore une fois, baissé  les prix. C’est cette raison qui fait que beaucoup d’Algériens, particulièrement les jeunes, ont opté pour elle. «Je suis jeune, j’ai un petit salaire qui ne me permet pas de faire des folies pour voyager», raconte Maha  qui a un petit salon de coiffure à Alger. «J’aime sortir et faire la fête le jour de l’An, mais il n’y a pas d’endroit où aller à Alger. Les seuls endroits qu’il y a sont excessivement chers. J’ai alors choisi de partir en Tunisie, le voyage de quatre jours est très abordable, et cela vaut le coup, car c’est faire d’une pierre, deux coups: je prends des vacances en voyageant et je fais la fête pour le Nouvel An», se réjouit Amine qui est depuis deux jours à Hammamet Yasmine. 

Rached Khayati, expert en tourisme nous a fait remarquer « que la Tunisie offre de bons atouts. Son produit est accessible et bon marché pour le touriste algérien qui, il est vrai, ne réserve pas tôt. Tous les touristes choisissent cette fin d'année pour venir nombreux en Tunisie. On constate que l'Algérien veut partir en hiver. Les réservations pour la fin d'année étaient importantes. C'est un bon signe qui étalera la saison et consolidera les flux touristiques des différentes villes algériennes ». Pour le moment, le booking s'annonce encourageant pour l'hiver. Plusieurs Algériens ont programmé des séjours pour les mois à venir. C'est dire que le tourisme tunisien est en mesure d'améliorer davantage ses performances sur ce marché porteur en repensant les stratégies promotionnelles. Mais faudrait-il consolider les liaisons aériennes, de diversifier l'offre et de faire montre de plus d'agressivité au niveau du démarchage et comme l'a souligné M. Abdel Mouize, directeur d'une agence de tourisme et de voyages  à Constantine. « La Tunisie est très prisée par le touriste algérien. L'hiver est propice pour le départ de nos touristes vers la Tunisie. Nos réceptifs font de leur mieux pour garantir un meilleur séjour à nos clients. Il faut être réaliste, on est trop gâté par nos frères tunisiens. Profitons-en. »  

Bref, les Algériens sont convaincus de la richesse touristique et de la qualité des prestations offertes. La preuve, ils ne viennent plus au mois d'août seulement, ils sont attirés de plus en plus par nos hôtels qui leur offrent des prix préférentiels durant cette basse saison. Puisse cet afflux continuer cet hiver

Kamel Bouaouina

Mots-clés: