L’allure d’une crise diplomatique ? - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 16 Janvier 2018

Suivez-nous

Jan.
16
2018

Tunisie – Emirats

L’allure d’une crise diplomatique ?

Samedi 30 Décembre 2017
نسخة للطباعة

Plus d’une semaine après la décision de ses deux compagnies aériennes, en l’occurrence Emirates et United Airlines, de ne pas accepter les Tunisiennes de monter à leur bord, pour des raisons soi-disant sécuritaires qui n’ont pas été dévoilées, les Emirats arabes unis semblent opter pour l’escalade, dans un bras de fer qui n’a pas lieu d’être.

Pourtant, tout semblait rentrer dans l’ordre lorsque le ministre des Affaires étrangères, Khémaïes Jhinaoui, avait révélé que des officiels émiratis l’avaient contacté pour lui présenter leurs excuses. «En tout état de cause, avait-il déclaré alors, ils auraient dû nous consulter avant de prendre leur décision». Il a confirmé que les autorités émiraties ont déclaré qu’elles disposaient d’informations sérieuses faisant état de menaces d’attentat qui seraient commis par des Tunisiennes ou des femmes ayant des passeports tunisiens dans leur pays.

Pour sa part, l’ambassadeur des Emirats à Tunis a dû rapidement s’expliquer au ministère des Affaires étrangères. Il avait assuré que l’interdiction avait été «levée» et les voyageuses ont finalement pu prendre part au vol pour Dubaï. Mais cette situation a perduré tout le week-end, y compris à l’étranger, bloquant à chaque fois les voyageuses pendant plusieurs heures avant que les autorités tunisiennes n’interviennent.

Une campagne de presse orchestrée, par l’intermédiaire de deux journaux émiratis qui avaient fustigé la Tunisie, s’en était suivie, avec un vocabulaire très dur contre la Tunisie et une dernière décision des autorités Emiraties donnent l’impression que l’affaire prend une tournure de «crise diplomatique», avec le rappel de la sélection émiratie de handball qui a écourté son stage de préparation en Tunisie sur une décision des autorités de leur pays, apprenait-on jeudi auprès de l’attaché de presse de la Fédération tunisienne de handball. «Le sponsor chargé d’organiser le stage de la sélection du Golfe nous a contactés pour annoncer l’annulation des autres rencontres amicales programmées ce week-end et de regagner les Emirats après avoir reçu jeudi des instructions à ce sujet», a-t-il précisé.

Le sept national émirati devait rencontrer hier à Nabeul son homologue tunisien qui se prépare en prévision de la CAN 2018 prévue au Gabon, avant de donner la réplique aujourd’hui à l’Espérance ST à la salle Zouaoui.

Les responsables émiratis n’ont pas précisé les raisons de l’annulation des deux derniers tests amicaux. Cette escalade ne peut servir d’aucune manière les intérêts des deux partis, sachant que les explications fournies à l’opinion publique ne sont pas convaincantes et que le problème est plus profond qu’on ne le pense, avec, certainement, d’autres griefs qui ne sont pas dévoilés. Toutefois, la situation impose de la sagesse des deux parties, solidarité arabe oblige, et il est important pour le bien des deux pays que cette affaire trouve un dénouement rapide, pour rétablir la concorde et la compréhension.

 

Faouzi SNOUSSI