La défaite du CSS aidant, l’EST appuie sur l’accélérateur ! - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 21 Octobre 2018

Suivez-nous

Oct.
23
2018

Ligue 1.. (14 ème journée)

La défaite du CSS aidant, l’EST appuie sur l’accélérateur !

Vendredi 29 Décembre 2017
نسخة للطباعة

Trop tôt de l’écrire certes, mais il ne peut être autrement, au jour qu’il est, à la vue de l’avance en points que comptent les équipes classées aux quatre premières places du tableau.

Trois premières rencontres disputées, mercredi après-midi, dans le cadre de la 1ère journée retour en ligue 1. Trois matches impliquant quatre parmi les équipes qui visent le podium, résultat des courses : l’Espérance ST a creusé encore plus  l’écart la séparant du CS. Sfaxien son suivant immédiet, l’US. Monastir a confirmé ses prétentions et l’Etoile SS remonte en puissance au fil des matches. 

Dix buts réalisés en trois matches dont cinq à Sousse soit une moyenne d’un peu plus de trois buts par rencontre outre les deux penalties réussis en fin de match, à Sousse également. Et une première partie de la 1ère journée retour sans la moindre critique envers l’arbitrage, fait rarissime de nos jours.

Des Monastiriens qui croient en leurs chances .. 

Notre confrère Ameur Kerkenni ne croyait pas  si bien dire en titrant, dans sa présentation de mercredi,  que « l’Espérance ST et l’Etoile SS seront à l’affût d’un faux pas du CS. Sfaxien à Monastir ». Ce fut fait dans la mesure où les « Sang et Or » de Tunis ont creusé encore plus l’écart qui les séparaient de l’équipe sudiste. en revenant  à deux points. Ils le doivent à l’US. Monastir qui a fait subir à la jeune équipe sfaxienne sa deuxième défaite de la saison après celle concédée contre le Club Africain. Les joueurs de Lassaad Dridi qui restaient sur un probant nul ramené quelques jours plus tôt de Radès n’ont pu récidiver devant leurs homologues monastiriens visiblement en meilleure condition physique car mieux reposés. 

 Les Usémistes ne rateront pas la première occasion qui leur a été  offerte à la 14ème minute quand Essifi reprit victorieusement de la tête un centre émanant de Kabou, un but en or qu’ils défendront jusqu’au coup de sifflet final. Il faut reconnaître que la chance a tourné le dos aux visiteurs, lors du temps additionnel, quand le ballon s’écrasa à deux reprises sur la transversale des buts gardés par Bdiri.

S’il y a, à l’heure qu’il est, un entraîneur qui n’a rien à se reprocher, c’est bien Skander Kasri qui continue à réussir partout où il est passe

..et des Sahéliens qui croient en leur Etoile

Cinq buts au stade olympique de Sousse entre une Etoile SS remise sur orbite depuis la venue de l’entraîneur algérien Madhoui et un CA. Bizertin qui continue et continuera à jouer les trouble fête par le biais d’un effectif composé de jeunes joueurs qui progressent au fil des matches. Ils l’ont confirmé encore une fois à Sousse en jouant, 75 minutes durant, à armes égales avec un vis-à-vis mis devant l’obligation du résultat.

Belarbi a commencé par faire douter les locaux en première période de jeu en répondant au but d’Acosta. Il a fallu ce penalty, du reste justifié, réussi par Lahmar pour voir l’Etoile repartir du bon pied puis  marquer un troisième but dix minutes plus tard et glaner trois précieux points qui la relance dans la course vers le podium.

La page Benzarti est tournée

L’Espérance ST a tourné victorieusement, quant à elle, la page Faouzi Benzarti en alignant son 11ème succès de la saison et son capital buts marqués. Il est vrai qu’elle avait à faire à un nouveau promu, le CO. Mednine, encore à l’apprentissage de la ligue 1, un vis-à-vis du reste imprévu. Un grand point d’interrogation pour l’équipe de Bab Souika et pour son staff technique mis devant le pari de rassurer leur entourage en l’absence de quelques titulaires de l’équipe habituelle. 

     Des changements, il y en a eu au niveau des trois compartiments de l’équipe et notamment en défense. La paire composée de Chaabani et Traoui a donné d’entrée en jeu leur chance à Meskini,  Rabii et Besseghaïer et en seconde mi-temps à Ben Htira, malheureusement,  victime d’une luxation à la cheville. Avec huit et dix buts d’avance sur ses suivants immédiats, l’Espérance ST peut voir venir le championnat avec un zeste de confiance et d’assurance. 

Afouane Gharbi ne doit pas, quant à lui, de se faire des soucis pour une équipe du CO. Mednine momentanément à l’abri des deux dernières places du classement général. La trêve est là pour lui permettre d’apporter les correctifs qu’il estime en mesure de faire progresser l’équipe en commençant par quelques bons recrutements. 

Rafik BEN ARFA

Mots-clés: