Un beau vainqueur, un beau vaincu ! - Le Temps Tunisie
Tunis Samedi 20 Janvier 2018

Suivez-nous

Jan.
21
2018

ESS - CAB (3-2)

Un beau vainqueur, un beau vaincu !

Jeudi 28 Décembre 2017
نسخة للطباعة

Synopsis

Sousse, stade Olympique, pelouse en bon état. Temps  frais  &  ensoleillé. Public : assistance  moyenne.

Buts : Acosta (33’), Maraî (74’), Lahmar (77’ s/ Pén) pour l’ESS   

Belrabi (54’), Yaken  (90’+ 3’ s/Pén)pour le CAB

Arbitre:   Khémiri   

ESS : Belbouli, Naggez, Ghazi, Bédoui, Boughattas, Trabelsi, Lahmar, Acosta, Bangoura, Amri (Ben Belgacem 63’), Maraï (Baâyou 84’).

CAB :Thameri,Yaken,Dridi,Ressaïssi, Hosni, Cissé, Belarbi, Hamdouni (B.Choug 83’), Jendoubi(Médina 43’), Jelassi(Saïdani  20’),  Ounally 

Avertissements : Ounally,  Medina  (CAB)

Dans  une  rencontre où  la manière et les  buts n’ont pas manqué,  la  victoire  est revenue finalement  à l’ESS, mieux organisée  certes, mais surtout  bien inspirée. L’empreinte du nouveau  coach  est perceptible. Un volume de jeu  conséquent  et  surtout  un bien meilleur  mode opératoire. L’Etoile  va  mieux. En face,  le perdant, m’a pas  démérité  tant  il  fut courageux  pour  y croire  même dans le temps  additionnel. Faute  de solutions à l’offensif, le coach  nordiste  n’a pas été non plus bien  servi par le sort : deux   blessures  presque en  première période. En  somme  un match  d’un niveau  technique  fort appréciable. 

Une  Etoile plus  entreprenante  

C’est  avec  beaucoup de détermination de la part  des étoilés que  la première  période  fut entamée. Privée de Msekni, Ben Amor et Chermiti, l’ESS  fut  plus  entreprenante dés le coup de sifflet  et  après  deux minutes de jeu  était  à deux  doigts d’ouvrir le score par  Maraï  très actif  pour  prendre   de vitesse  l’axe central bizertin. Le même  joueur récidiva   une  minute  plus  tard  en  tentant  une  autre  action sur un  effort personnel, il a raté de peu  le cadre. Poursuivant  ses  assauts  les  étoilés  inspirés  déroulent   bien  leur  jeu  notamment sur le flanc droit  où la paire   Naggez-Bangoura  donna le tournis  à la défense  bizertine  qui a failli  prendre  l’eau  face  aux  assauts des sahéliens ( MaraI 12’ et 15’, Acosta bien servi  rate lamentablement 17’, ). En face  l’adversaire  qui a du mal à rentrer dans lematch  se contenta  de pratiquer  un  pressing  certes haut pour  gêner la progression de la balle des étoilés, mais guère  efficace   car  leur vis-à-vis   variait  bien son  jeu  en  surtout  en  évoluant  à  une touche de balle. Cette domination des  locaux  dura  un  bon  moment  pour   trouver  finalement  une issue positive lorsque  sur  un corner  joué en deux  temps par Hamza Lahmar  qui  tira dans la  cage, Thameri  peu vigilant  n’a pas  bien apprécié la  trajectoire de la  balle, Acosta   présent  n’a pas  raté  l’occasion pour pousser la balle aux  fonds des filets (33’). Un avantage  mérité  pour  les  locaux  qui  surent  bien  contrôler  cette période grâce à un jeu  collectif   et un volume  de jeu  intéressant. Pour  le CAB, visiblement  mal équilibré dans  son organisation   a du  faire  face à  deux  blessures (Jendoubi et  Jelassi  blessés  ont  du quitter  le  stade. Bref, un  première période  où l’ESS  a été  plus   convaincante  que le CAB   au moins au niveau de la maitrise du  jeu et de la balle.

CAB : Faute de solutions

Tout autre  fut  la seconde  période    les  nordistes  plus que  déterminés à  revenir au score,  ont  d’entré  enchainé  quelques  actions  qui  furent  couronnés à la 54ième minute par  une  action collective  rapide  et un but de Belarbi  qui  confirme  tout  le  talent de ce  joueur  de qualité. Libérés  certes  les  visiteurs, ils parviennent  tout de même  à inquiéter  épisodiquement  Belbouli  qui   veille au grain. Mais  c’était sans  compter sur la  détermination des  coéquipiers de  Ghazi  pour  reprendre l’avantage  après l’entré de Ben Belgacem  qui  servit  un  caviar  à Maraï (74’)  qui  trompa la vigilance  et de toute  la défense et du  gardien Thameri qui n’ a pas  vu venir.  Un tant  soit peu  rassurés les  étoilés  indéniableme nt   mieux  organisés et plus  alertes,  poussèrent  leur adversaire   jusqu’à ses derniers  retranchements. Deuxième   changement  gagnant pour Madhoui  qui  lance  Brigui à la  place de Naggez   blessé. Dés  sa première  pris de balle  Brigui,  parvint à s’incruster   dans  la   défense adverse  l’obligeant à  commettre une  faute dans  la zone de réparation. Lahmar tira  en force (78’).  Le  jeu   s’équilibra, même  si  la domination de l’ESS   est  toujours  présente , mais  les  nordistes  eurent  quelques   espaces  pour  menacer  les rouges  par  leurs  contre-ravageurs. Guère  découragés,  les protégés de W.Ben Thabet   obtiennent  même  un  pénalty  sur  une  faute  peu évidente, Yaken   réduira le  score  94’. 

Bref,  une  rencontre   somme toute  plaisante  notamment du côté étoilé, où  Madhoui  aura  réussi  sa seconde  sortie avec son nouveau  club. Des  conclusions  et des  enseignements  sont  à tirer  suites  à des  changements  effectués par  le staff technique. Nous  y reviendrons. 

Sadok SLIMANE