La belle embellie - Le Temps Tunisie
Tunis Samedi 15 Décembre 2018

Suivez-nous

Dec.
16
2018

Tourisme - Douz à l’heure du festival international du Sahara

La belle embellie

Mercredi 27 Décembre 2017
نسخة للطباعة

La région de Kébili –Douz s’efforce vaille que vaille de remettre en selle la destination Sahara. Après Tozeur, le ministère du Tourisme s’apprête à organiser une autre manifestation dédiée cette fois-ci encore au tourisme saharien, la 50 édition du festival international de Douz du 28 au 31 décembre 2017.

Voulant faire les choses en grand, les organisateurs de ce festival ont convié bien du monde. Selon, le commissaire régional au tourisme de Kébili, Mohamed Sayem, plusieurs invités de marque, nationaux et étrangers, sont attendus à cette manifestation sans parler des représentants diplomatiques (ambassadeurs, consuls,…) qui y prendront part. 

Une chose est sûre : d’année en année, le produit saharien gagne de plus en plus d’adeptes. Kébili connaît une belle embellie. « La destination sud est en train de reprendre. Nous sommes sur une courbe ascendante », se félicite M. Sayem . Les entrées ont enregistré une progression de 57,4% au 10 décembre 2017 soit 103.588 touristes contre 67.707 en 2016. Les nuitées ont connu une hausse de 60%. Elles ont passé de 74.613 à 120.000 .Les Tunisiens occupent la première place avec 44.171 nuitées  (+ 41% ) et 35.248 arrivées (+35%)  suivis des Russes avec 31.078 arrivées (+40,9%) et 31.078 nuitées (+ 39%) . Le marché français a retrouvé sa vitesse de croisière avec une progression de 146%. 

Pour booster plus l’activité, Douz abritera ce week end son festival international du Sahara  « Ce festival constitue une opportunité pour soutenir le tourisme en général, et le tourisme saharien en particulier. La cérémonie d'ouverture sera  déclinée sur deux axes, le premier consacré aux équipes participantes aux courses de chevaux et de dromadaires, et le second présentant des spectacles sur la vie nomade. Le tourisme saharien permet de dégager de belles marges à condition d'en avoir compris les mécanismes. Il a besoin d'innovation et d'idées nouvelles pour se développer. Sa réussite, passe par la valorisation et l'animation des sites  sahariens. C’est pourquoi nous avons décidé de multiplier les événements et là nous organiserons du 21 au 24 février le Salon international des oasis et des parcs nationaux à Douz, du 1er au 3 février le Festival international de Zafrane et du 20 au 24 mars le Festival international de la joie de l’Afrique » nous annonce M. Sayem. Le chemin de la promotion du tourisme saharien repose sur une stratégie de commercialisation et de communication. « Le recours aux technologie de l'information et de la communication, en tant qu’outils de promotion du Sahara, est devenu une priorité, ajoute-t-il. Cette stratégie de communication passe par l'intensification des participations aux salons touristiques en vue de promouvoir l'image de marque de nos produits sahariens, l'intensification des séminaires et colloques qui tournent autour du tourisme saharien,   l'utilisation des divers outils de communication tels que les CD-Rom, les sites web, les brochures, l’invitation des journalistes, des agents de voyages, des tours-opérateurs et l’organisation des éductours et des workshops . Bref le Sud  a tous les atouts pour développer le tourisme saharien. Cela nécessite plus de promotion et d'efforts pour mettre en valeur nos richesses sahariennes  et consolider ce créneau porteur. »

Kamel Bouaouina