Raisons sécuritaires ? - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 15 Juillet 2018

Suivez-nous

Jul.
16
2018

Chronique

Raisons sécuritaires ?

Mardi 26 Décembre 2017
نسخة للطباعة

Cela ne tient pas la route. Et puis il y a le tempo, qui fait la musique. Il faut avouer que du côté Emirati, il était plutôt grinçant, mal ficelé et arrogant. Avec ou sans la nuance, avant et après coup. Bien entendu, faire dans la dentelle d’Alençon ce n’est pas à proprement parler la marque maison des EAU, qui mesurent leurs propos à l’aune du répondant de leur interlocuteur potentiel. Une façon polie de dire les choses. C’est toujours une façon de parler mais ils seront servis en conséquence. Pas question d’humilier la Tunisienne, pas question de rabaisser la Tunisie qui n’en pense pas moins, et qui réagit, « diplomatiquement » parlant pour rectifier le tir. Contingence sécuritaire ? Faire du grand n’importe quoi c’est aboutir au pareil au même et cul-de-sac et compagnie. Au contraire, il fallait noyer le poisson et agir en conséquence. Cela s’appelle « lâcher du lest » pour mieux ferrer le poisson. C’est à ce point compliqué de pister un éventuel « pigeon voyageur » qui se serait perdu sur les lignes Emiratis ? 

A notre sens, c’est du « foutage de gueule » et ça n’explique en rien les dépassements qui s’en sont suivis. L’Etat tunisien qui n’a pas cautionné au final, cet état de fait, a eu raison de réagir en renvoyant l’ascenseur à qui de droit. C’est la moindre des politesses. Sur le même tempo…

Samia HARRAR