EST - CSS (1-1): Les Sfaxiens en voulaient plus que les «Sang et Or» - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 9 Décembre 2018

Suivez-nous

Dec.
11
2018

EST-CSS

EST - CSS (1-1): Les Sfaxiens en voulaient plus que les «Sang et Or»

Dimanche 24 Décembre 2017
نسخة للطباعة
EST - CSS (1-1): Les Sfaxiens en voulaient plus que les «Sang et Or»

Synopsis

*Stade olympique de Radès

*Temps maussade

*Pelouse en bon état

*Arbitrage de M. Haythem Guirat assisté de MM. Khalil Hassani et Ramzi Ben Frej. 4ème arbitre : Rochdi Guezguez

*Commissaires : Aouaz Trabelsi et Atef Yacoubi

*Espérance ST CS. Sfaxien 1 à 1  (mi-temps 1-0)

*Buts de : 

Ben Youssef  (44’) pour l’EST 

Aouadhi (84’) pour le CSS

*Avertissements : Jmel Chaalali Chemmam (EST)

Ndoye Chaout (CSS)

*Espérance ST

Jmel Chaalali Chemmam Dhaouadi Talbi Coulibaly Franck Kom F. Sassi (Bguir 90’) Badri (Besseghaïer 78’) Ben Youssef (Jouini  87’) Khénissi

*CS. Sfaxien

Jeridi Mathlouthi Amamou  Ben Salah (Dagdoug 46’) - Mériah Aouadhi Ndoye Louati (Hanachi 82’) Sokari Chaouat (Ben Ali 70’) Marzouki

Commençons par dire que le CS. Sfaxien n’a pas volé son nul et que l’Espérance ST a laissé passer, encore une fois, l’occasion de conforter encore plus son avance sur son suivant immédiat. Les « Sang et Or » ont manqué de solutions en dépit de leur riche effectif. Les Sfaxiens doivent une fière chandelle à la volonté et à la grinta  de leurs joueurs et notamment à la prestation de leur gardien Jéribi auteur de pas moins de trois décisives interventions.     

Pas de round d’observation entre deux équipes qui ont abordé le  match tambour battant à l’instar de ce tir du pied gauche de Khénissi qui va terminer sa course sur le petit filet des buts gardés par Jéridi. On jouait depuis à peine une minute. Il a fallu attendre la 20ème minute pour voir le CS. Sfaxien créer sa première sérieuse occasion. Sur le premier corner de la rencontre, Jmel sauvant en deux temps devant Ndoye. Toujours est-il qu’entretemps, le match ne manquait pas d’intérêt, il y avait de l’engagement, du rythme, les duels étaient omni présents  certes mais de rares opportunités de scorer de part et d’autre.

Le dernier quart d’heure de cette première période de jeu va s’avérer beaucoup plus intéressant notamment du côté « sang et or » dont les joueurs vont varier le jeu et mettre une pression continue sur les défenseurs sfaxiens. Une première opportunité s’offre à Badri qui bien servi par Chaalali reste curieusement sans réaction. Jéridi va ensuite être l’auteur de deux interventions décisives devant Khénissi et Ben Youssef. Une domination qui va donner ses fruits à une minute de la pause, le ballon circulant entre Chaalali et Franck Kom  avant de parvenir à Chemmam dont le centrage est repris victorieusement par Ben Youssef. Le coup franc accordé entretemps à Ndoye est converti en corner par Dhaouadi.

Premier changement  côté sfaxien, Ben Salah laisse sa place à Dagdoug permettant à Mériah de retrouver son poste de prédilection dans l’axe de la défense visiteuse. Une seconde période de jeu aussi intéressante que sa devancière entamée par une action personnelle de Khénissi qui évite deux adversaires et s’en va se présenter seul face à Jéridi qui sauve miraculeusement. Une équipe « noir et blanc » qui va dès lors jouer son va tout dans les minutes qui vont suivre, période au cours de laquelle les visiteurs bénéficier de trois corners et passer de peu à côté de l’égalisation par Marzouki puis par Mériah monté au charbon.

Une fin de rencontre indécise avec un ensemble sfaxien qui ne baisse pas les bras se créant une domination territoriale marquée par une flopée d’opportunités de scorer dont l’une fera mouche à six minutes du coup de sifflet final. Le énième coup franc accordé aux visiteurs est magnifiquement exécuté par Mathlouthi, Aouadhi, libre de toute surveillance, reprend victorieusement de la tête. Une égalisation du reste méritée, le contraire aurait constituée une injustice rien qu’au vu de leur forcing de la seconde mi-temps.

Rafik BEN ARFA

Mots-clés: