50è session du Festival international du désert à Douz: « Verte » de Hafedh Khalifa en ouverture et en clôture - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 25 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
26
2018

Douz

50è session du Festival international du désert à Douz: « Verte » de Hafedh Khalifa en ouverture et en clôture

Dimanche 24 Décembre 2017
نسخة للطباعة
50è session du Festival international du désert à Douz: « Verte » de Hafedh Khalifa en ouverture et en clôture

Le réalisateur Hafedh Khalifa honore l'écrivain Mohammed Marzouki en présentant sa nouvelle création théâtrale, une épopée qui met en scène la grande marche des Hilaliens et ce,  lors de la cérémonie d'ouverture le jeudi 28 décembre et celle de la fermeture le dimanche 31 décembre 2017 du Festival International de Douz. Cette épopée est écrite par Hatem Ghariani, la composition musicale est  réalisée par Dr. Ridha Ben Mansour.

Lors d’une conférence récente en présence des personnages de l'épopée, le réalisateur Hafedh Khalifa a parlé de son nouveau spectacle, de ses caractéristiques et de ses acteurs, soulignant que l'épopée dénommée « Verte » est une œuvre épique, par laquelle il voudrait rendre hommage au grand écrivain tunisien Mohamed Al Marzouki, auteur de deux livres historiques qui retracent la vie bédouine et ses particularités et sur lesquelles le réalisateur s’est basé pour produire son œuvre ; il s’agit de « En marge de la Saga Hilalienne » et « Al Jazzia Hilalia ». Mohamed Marzouki, connu pour son attachement et son attention à la biographie des Hilaliens, compte parmi les rares narrateurs qui ont relaté la saga de cette tribu et ses ouvrages nourrissent encore l’imaginaire de tous les créateurs.

Le spectacle réunit les  plus grandes figures dramatiques nationales et Arabes :Mohammed Kouka, Saleh Jaday, Salah Mossadek, Dalila Meftahi, Kamal Allaoui, Leila Chebbi, Wahida Dridi, Nedra Lamloum, Sihem Mossadek, Abdellatif Bouallag, Noureddine Ayari, Tawfik Khalfaoui et les talents non moins importants de Kébelli, avec la participation de 50 chanteurs et danseurs et 50 chevaliers et chameliers.

Cette nouvelle création dramatique de Hafedh Khalifa est donc un vif hommage à l’éminent écrivain Mohamed Marzouki, cet homme qui a accordé un intérêt particulier à la vie bédouine et l’a rigoureusement peinte dans ses livres qu’on considère comme une référence historique dans la conservation du patrimoine qui constitue à la fois notre passé, présent et futur, donc l’un des piliers de notre culture nationale. Et le réalisateur de cette épopée d’ajouter : « Cet hommage rendu à cet écrivain de la taille de Mohamed Marzouki est en soi un hommage à la vie, et par là-même, nous honorons les plus importants poètes bédouins qui nous ont légué un héritage poétique très riche dont nous sommes fiers… » En effet, des milliers de vers ont dû être composés par des poètes anonymes pour raconter cette épopée, considérée comme l’Iliade arabe, et pour immortaliser la beauté de Jazia Hilalia, ses amours et son extraordinaire courage de guerrière.

 L'histoire, inspirée de l’œuvre de Mohamed Marzouki, relate cette marche prestigieuse des Hilaliens, partant de l’Orient pour débarquer au Maghreb, notamment en Tunisie et par là-même, elle brosse la vie bédouine à travers une présentation épique et Festive du voyage de Béni Hilal et des prouesses accomplies par l’héroïne Jazia Al Hilalia. L’intrusion ravageuse de cette tribu sur notre territoire pendant un certain temps montre que la Tunisie a été toujours ouverte à toutes les cultures du monde

Hechmi KHALLADI

Mots-clés: