Investissements: Hausse de 11% des IDE - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 23 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
24
2018

Investissements

Investissements: Hausse de 11% des IDE

Dimanche 24 Décembre 2017
نسخة للطباعة

Le flux des investissements étrangers a progressé de 11%, à fin novembre 2017, pour atteindre le montant de 2 023,3 millions de dinars (MD). Ces investissements sont répartis à raison de 1 911,9 MD en investissements directs étrangers (IDE) et 111,4 MD en portefeuille.

Selon les statistiques que vient de publier l’Agence de Promotion de l'Investissement Extérieur (FIPA), l’industrie accapare un peu moins de la moitié des IDE engrangés par la Tunisie depuis le début de l’année, pour un montant de 905 MD.

En fait, le secteur industriel tunisien attire, de plus en plus, d'investisseurs étrangers, notamment au cours de ces quatre dernières années, avec des investissements mobilisés passant de 419 MD, en 2014, à 503 MD, en 2015, puis à 779 MD, en 2016, pour atteindre 905 MD, l'année courante.

En revanche, le secteur énergétique s'inscrit dans une tendance baissière, puisque les investissements se sont limités, durant les 11 premiers mois de l’année en cours, à 783 MD, contre 790 MD en 2016 (-0,9%) et 890 MD en 2015, ce qui correspond à une baisse de -12%.

Pour rappel, cette activité a été fortement paralysée par les mouvements sociaux, au cours de ces dernières années, ce qui a découragé l’investissement privé. Le directeur général des hydrocarbures au ministère de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables, Mohamed Ali Khalil, avait déclaré fin Novembre que "les arrêts répétitifs de la production dans les champs pétroliers du sud tunisien, durant la période mai-aout 2017, ont causé des pertes de l’ordre de 930 millions de dinars".

Pour ce qui est du secteur des services, il s’est redressé, à fin novembre 2017, avec des investissements mobilisés de l’ordre 207 MD (une hausse de 19,7% par rapport à 2016), sans atteindre, toutefois, le niveau des années 2014 et 2015 (des investissements dépassant les 300 MD).

Quant à l’agriculture, les investissements ont été toujours très modestes. A fin novembre 2017, ces investissements ont accusé une baisse de 23% par rapport à 2016, à 15,9 MD.