Réparation des voitures et pièces de rechange: Qui arrêtera l’hémorragie ? - Le Temps Tunisie
Tunis Jeudi 14 Juin 2018

Suivez-nous

Jun.
19
2018

Réparation

Réparation des voitures et pièces de rechange: Qui arrêtera l’hémorragie ?

Dimanche 24 Décembre 2017
نسخة للطباعة
Réparation des voitures et pièces de rechange:  Qui arrêtera l’hémorragie ?

De l’avis de tous les intervenants, les pannes de voitures ont considérablement augmenté, ces dernières années, abstraction faite de l’augmentation du parc, entraînant une élévation tout aussi considérable dans la consommation des pièces de rechange. Quand on sait que voitures et pièces de rechange sont exportées, on imagine l’hémorragie occasionnée par leur exportation au niveau des avoirs du pays en devises étrangères. Cependant, au-delà de ces ravages provoqués sur le plan économique en général, le gros des frais est payé par les propriétaires des voitures particulières parmi les simples citoyens qui sont devenus très nombreux.

Un grand commerçant des pièces de rechange automobiles à Tunis nous a indiqué que son magasin ne désemplit pas toute la journée, tellement la demande est forte, ajoutant que dans de nombreux cas, les montants des factures pour des pannes relativement ordinaires atteignent des centaines de dinars. Mais, le calvaire du citoyen ne s’arrête pas là. Il doit payer, également, d’importantes sommes d’argent au garagiste et autre mécanicien, à titre de frais de réparation.

Contrairement aux apparences, la situation ne plait pas beaucoup aux mécaniciens, et ne fait pas totalement leurs affaires. Interrogés, plusieurs d’entre eux  nous ont avoué se sentir, le plus souvent, embarrassés vis-à-vis de leurs clients, notamment lorsque les pannes se multiplient ou que les mêmes pannes se reproduisent malgré les réparations effectuées, obligeant les clients à revenir solliciter de nouveau leurs services, ce qui met en jeu leur réputation et leur sérieux aux yeux des usagers. Outre les défauts de fabrication, ils accusent les pièces de rechange contrefaites ainsi que les pièces de rechange dites adaptables d’être une des principales causes de ce chaos et des pannes répétées des voitures. Ils ont souligné que le marché est inondé par les pièces contrefaites et les pièces adaptables fabriquées n’importe comment et vendues à des prix plus ou moins abordables, par comparaison aux prix des pièces d’origine qui sont, par contre, plus rentables à long terme et possèdent une durée de vie plus longue que les pièces adaptables, alors que les pièces contrefaites comportent, dans tous les cas, des risques énormes et sont à éviter absolument. Toutefois, ont-ils noté, devant les nombreuses contraintes matérielles de tous les jours, le citoyen achète les pièces adaptables et peut aussi être victime, à son insu, de livraison de pièces contrefaites.

Se prévalant de près de cinquante ans d’expérience dans le métier, le mécanicien Abdelmajid A., la soixantaine, qui dirige un garage sis à la  banlieue nord de Tunis, admet que les prix des pièces d’origine sont élevés et justifient, dans une certaine mesure,  le comportement des citoyens. Aussi, préconise-t-il un contrôle serré de l’importation et de l’introduction régulière et irrégulière des pièces de rechange automobiles afin de  réserver l’importation, totalement, aux pièces d’origine, à condition que d’un autre côté, les concessionnaires des diverses marques de voiture compriment les prix en fonction du pouvoir d’achat réel du citoyen et des contraintes quotidiennes auxquelles il fait face.

Justement, comme il a été remarqué, à maintes reprises, à l’occasion de manifestations de sensibilisation aux risques des produits de contrefaçon, les concessionnaires des marques de voiture se plaignent, à leur tour, du manque à gagner énorme que leur occasionne le commerce florissant des pièces de rechange contrefaites et aussi des pièces adaptables.

Salah Ben Hamadi

Mots-clés: