Des fêtes en toute sécurité - Le Temps Tunisie
Tunis Samedi 20 Janvier 2018

Suivez-nous

Jan.
20
2018

Fin d’année

Des fêtes en toute sécurité

Samedi 23 Décembre 2017
نسخة للطباعة

Les fêtes de fin d’année vont se dérouler en toute sécurité et la vigilance des forces de l’ordre, police, garde et armées nationales, sont sur le qui-vive et font preuve d’une grande vigilance, afin que tout se déroule dans les meilleures conditions.

 

Au cours d’une conférence de presse organisée, hier, à l’occasion de l’inauguration de l’espace du citoyen, au sein du département, le colonel Khlifa Chibani, porte-parole du ministère de l’Intérieur, a évoqué la sécurisation des fêtes de fin d’année, mettant l’accent sur la préparation des forces sécuritaires à anticiper et à faire face à toute menace. Il a expliqué qu’une réunion s’était tenue, récemment, entre le ministre de l’Intérieur et la ministre du Tourisme et de l’Artisanat, dans l’objectif de sécuriser les espaces touristiques du pays.

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur a, en outre, évoqué le bilan des activités du département, au cours des 11 premiers mois de l’année 2017, affirmant que les forces sécuritaires avaient procédé à l’arrestation de 74.521 individus recherchés et dénoué 5.309 affaires de braquages et 1.601 affaires de vol de bétail, ainsi que 174 autres portant sur la corruption financière et administrative, en plus de 118 qui concernent des crimes électroniques.

Le bilan du ministère fait état, aussi, du traitement de 65.750 affaires de port d’armes sans autorisation, en particulier pour des fusils de chasse, et de 4.789 affaires de drogue, en plus de l’exécution de 8.968 campagnes de sécurité dans les transports publics.

Le colonel Khlifa Chibani a, d’autre part, évoqué les mouvements nocturnes, dans la zone de Bouarada (Gouvernorat de Siliana), affirmant qu’ils n’étaient pas des mouvements de protestation, mais l’objectif était le vol.

Dans le même sens, le ministère de l’Intérieur a fait état, hier, de l’arrestation de neuf individus appartenant "probablement" à une cellule terroriste, active dans les gouvernorats de Sousse, Kairouan et de la Manouba.

Selon un communiqué du département de l’Intérieur, les neuf suspects, appréhendés par l'unité nationale de recherche sur les crimes de terrorisme et les crimes organisés d'El-Gorjani, planifiaient des attentats terroristes.

Selon les premières investigations, ces individus ont avoué leur adoption de la pensée takfiriste et leur contact permanent avec des éléments terroristes.