Après avoir touché le fond… - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 23 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
24
2018

Chronique

Après avoir touché le fond…

Mercredi 20 Décembre 2017
نسخة للطباعة

L’on ne peut que remonter. Crever ? Pas question. Le pissenlit par la racine ce n’est pas très gai. Ce sera pour une autre fois. A l’échelle d’un pays, ce ne serait pas tout à fait très opportun. Voire pas du tout. Le dinar en chute libre ? Un exercice de haute voltige, il a plus d’un tour dans son sac. Enfin, il est à espérer que son parachute n’aille pas non plus jouer aux filles de l’air avant l’atterrissage. En douceur s’il vous plaît l’atterrissage ! Plus bas que bas ? Yassine Ayari, c’est un détail. Qui compte. Un révélateur. Nous voilà vernis pour le coup. Il y a juste un point : on n’est pas d’accord. L’an de grâce 2018 ? Incessamment, sous peu mais si c’est pour en remettre une couche dans le fiasco, autant enlever tout de suite les aiguilles de la montre. La grande horloge a besoin d’être reconfigurée. A quand l’heure juste ? Les « flonflons » de la fête, l’espoir qui renaît, le pays qui se remet sur pied, du nord au sud, d’est en ouest, et tous les chemins balisés, est-ce qu’il est permis d’en douter ? Le rêve est un viatique, il ne faut pas l’étouffer. Il ne faut pas le tuer. Une année s’achève, une autre va commencer. Il faudrait que cela soit sous de meilleurs auspices. Pour le reste, il est clair qu’on a assez donné…

Samia HARRAR