Les Sfaxiens ne doivent s’en vouloir qu'à eux mêmes - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 17 Juillet 2018

Suivez-nous

Jul.
19
2018

En concédant le nul au Mhiri devant l’ASG

Les Sfaxiens ne doivent s’en vouloir qu'à eux mêmes

Mardi 19 Décembre 2017
نسخة للطباعة

En concédant le match nul face à l'AS Gabés, le Club Sfaxien devait se mordre les doigts pour avoir ainsi dilapidé une précieuse opportunité de revenir à trois points seulement de l'Espérance de Tunis et se placer en excellente position d'attente en prévision de sa confrontation en déplacement, prévue samedi prochain contre le leader espérantiste. Donné pratiquement favori sur son terrain où il ne fait quasiment pas de concession, l'ensemble sfaxien a appris à ses dépens et au grand dam de son public que dominer ne signifie nullement l’emporter.
Pourtant le match débuta par un excellent scénario pour les protégés de Lassâd Dridi qui  sont parvenus à prendre l'avantage très tôt, dès la 3ème minute de la rencontre. Avantage qu’ils auraient pu consolider par deux autres buts au moins avant la fin de la mi-temps. Malheureusement pour eux ils allaient être les auteurs d'un énorme gâchis en échouant lamentablement à concrétiser leur ascendant durant la totalité de la rencontre tout en concédant, entretemps le but de l'égalisation gabésienne sur une nouvelle bourde du défenseur Mahmoud Ben Salah

Excès de précipitation devant les bois adverses
Les clubistes sfaxiens ne devaient par conséquent s'en prendre qu'à eux mêmes pour avoir raté d'incalculables occasions de but où la balle ne demandait à chaque fois qu'à être mise dans les filets. Mais l'excès de précipitation de Chaouat, Louati, Marzouki et autre Hanachi d'une part et la brillante prestation du gardien Ayari qui sauva au moins trois immanquables périlleuses occasions d'autre part ont empêché les locaux de matérialiser leur nette domination. Même la transversale s'en mêla pour repousser un heading de Ben Salah. Et comble de malchance  ce dernier allait concéder, gratuitement, un penalty à l'ASG, le deuxième du genre après celui concédé une semaine plus tôt devant l'Etoile du Sahel. Il n'en faut pas plus pour l'ASG pour s'en sortir avec le partage des points, un résultat inespéré pour les visiteurs, ne reflètant en rien la physionomie des débats.  

Des recrutements s’imposent lors du prochain mercato
Le CSS, me diriez-vous, a bien joué mais la réussite n'était pas au rendez-vous pour les raison que nous venons d'évoquer. N'empêche qu'après les points perdus contre le Club Africain  après avoir fait l'essentiel du jeu, il vient de passer à côté d'une victoire qui était largement à sa portée ? Des points précieux qui pèseront certainement lourd dans la balance au moment du décompte final. Ce qui est sûr, c'est qu'en dépit de la qualité de son football, le meilleur probablement de la Ligue 1, la formation sfaxienne n'est pas suffisamment équilibrée au niveau de ses trois compartiments. Certains postes devront être renforcés au cours du prochain mercato qui verra la levée de l'interdiction de recrutement dont le club fait l'objet depuis deux saisons. Les postes concernent notamment le flanc gauche de la défense et l'attaque. Les dirigeants du club sont très actifs mais aussi très discrets sur son volet. Les tout prochains jours devront nous apporter du nouveau.

Ameur KERKENNI