Côté clubiste: Un redressement à maintenir ! - Côté étoilé: Au complet - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 17 Janvier 2018

Suivez-nous

Jan.
18
2018

CA-ESS

Côté clubiste: Un redressement à maintenir ! - Côté étoilé: Au complet

Dimanche 17 Décembre 2017
نسخة للطباعة
Côté clubiste: Un redressement à maintenir !  -  Côté étoilé: Au complet

Le  CA est sur une courbe ascendante. C’est indéniable. Après avoir été 12ème  au classement général, il s’apprête à croiser le fer aujourd’hui avec l’Etoile et entend améliorer sa position actuelle ou du moins préserver ce classement en attendant des jours meilleurs. 

Les « Rouge et Blanc » auront à confirmer la victoire obtenue face au  CSS et le point du match nul obtenu face au Zarzis, même si jour-là, les protégés de Marchand ont plutôt perdu deux points. Qu’à cela ne tienne, ils tenteront de prouver qu’ils sont sur la voie  du renouveau et qu’ils sont capables de terminer l’actuel exercice parmi les quatre premiers du classement général. La venue de l’Etoile à Radès tombe à point nommé pour prouver que le plus dur est passé…

Un match difficile !

Bertrand Marchand ne s’attend pas à une partie de plaisir face à l’Etoile du sahel. Il n’a pas oublié l’année passée à la tête de son adversaire d’aujourd’hui avec lequel il a disputé une coupe du monde des clubs. Lors du point de presse d’avant-hier vendredi, il a tenu à rappelr que c’est une formation qui compte plusieurs internationaux tout en rappelons que son équipe est capable de battre les meilleurs et que plusieurs joueurs « Rouge et Blanc » sont capables de porter le maillot national. Il compte surtout sur la volonté et l’envie de bien faire de ses joueurs. D’ailleurs, et au-delà des considérations tactiques, la motivation chez les joueurs pourrait être la clé de ce match qui s’annonce difficile.

Embarras de choix !

Pour ce classique, et malgré l’absence confirmée de Ifa et du duo algérien Belkhither-/ Chenihi, sans oublier Hadded, le technicien français aura un embarras de choix ,avec le retour de Abdi et Khalil et la possibilité de compter sur les services de Chammakhi et AbdelwahebAnane. Une chose est sure, le compartiment défensif sera, à un élément près, celui du dernier match disputé à Zarzis. Ainsi, nous devrions retrouver les Dkhili, Agrebi, Jazir et Opoku. Marchand aura à choisir entre Abdi et Kchok. En ce qui conerne le mileiu de terrain, Ben Yahia sera dans le doute s’étant absenté en milieu de semaine après avoir ressenti quelques douleurs au genou. Certes, il a repris les entraînements, mais il est fort probable de le voir sur le banc des remplaçants et céder sa place à Ahmed Khalil. Ce dernier sera aux côtés de Ayédi, et Zemzemi.

 En ce qui concerne le compartiment offensif, le trio Khéfifi, Khélifa et Ounallah devrait être reconduit. En somme, la stabilité sera au rendez-vous avec un banc un peu plus étoffé que d’habitude. 

En amical contre Al Alia 

Bertrand Marchand a programmé une rencontre amicale pour l'équipe première au cours de la semaine prochaine. Le club Africain sera opposéà Al Alia Sport.

Ce match aura lieu au stade d'Al Alia le mercredi 20 décembre à partir de 15h00. Notons que les Clubistes observeront un repos d’une semaine du 28 janvier au 4 décembre. 

Formation probable :

  Dkhili,  Agrebi,  Abdi ( Kchok),  Jaziri,  Opoku,   Khalil,   Ayédi,  Khéfifi, SaberKhélifa,  Zemzemi, Ounallah.

Mourad AYARI

 

Côté étoilé: Au complet

121ème   édition du  genre, le  classique  CA-ESS,  se présente aujourd’hui  dans  un contexte  particulier pour  les deux  protagonistes . En effet, on est  vite   frappé par  le parallélisme des  situations  entre  les  deux équipes. Deux  grands  clubs qui  vivent  des  moments  difficiles  de leur histoire  respective. Aux  récurrentes  difficultés   financières  s’ajoutent  la  mauvaise  gestion  sur le plan administratif   voire  même  au regard de la  gouvernance du  club. Mais  ce n’est pas  tout,  car  l’impact   sur le plan sportif  est  bien réel, du coup,  les résultats  ne sont  plus  à la  hauteur  des attentes d’un public  de plus  en plus  exigeant  

 En présence de Madhoui

Pour ce  troisième  classique  en moins de trois  semaines,  le  staff technique  de l’ESS  contrairement  aux  deux  précédents,  aura  certainement  plus de solutions  dans la  mesure    il  disposera  de la  totalité de son effectif. En effet,  après  le retour  de Belbouli et Lahmar,  c’est  au tour de Ghazi,  Naguez et  sûrement  Msekni  de  rejoindre le  groupe, ce qui  permettra  aux  jeunes  de  souffler   un  peu, eux  qui  ont  montré  des  signes de fatigue  lors de la seconde  mi-temps du dernier  classique  face au CSS ;  chose qui a  précipité,  sans  doute,  leur  défaite. Depuis,  Boumenijel   a retenu  la  leçon  et s’est  employé  à rétablir  l’équilibre  en  insistant  lors de la  préparation pour ce match  à  renforcer  la  bonne   tenue  physique des  joueurs  par  l’amélioration de la  fraicheur physique. Mais  ce n’est  pas  seulement  ce dont   a le plus besoin l’équipe  sahélienne  pour  affronter  son  homologue clubiste. Car  même si  son maestro  Lahmar  fait  des efforts  pour  retrouver  son meilleur niveau  en  se montrant  un peu  plus créatif,  ceci  demeure  insuffisant  au regard  du  volume  de jeu  auquel  est  habitué  le onze étoilé. En effet,  le jeu collectif   de l’ESS  doit  gagner  en   rapidité   d’exécution dans  les  phases  de transition  pour surprendre éventuellement  l’arrière garde  adverse en phase  offensive et   assurer  la  couverture et  la  bonne reconversion  en phase défensive. Dés lors,  le  retour  d’un certain Ben Amor  qui  a beaucoup  manqué à l’entrejeu   de son équipe  serait  le bienvenu   pour  donner  plus d’équilibre et de cohésion entre  les  lignes. C’est  dans  cette optique que Boumenijel  serait bien inspiré,  avant  de passer  le témoin  à son successeur Madhoui ( il sera  présent à Radés), de  choisir  une formation rentrante équilibrée  dans ses lignes, homogène dans  sa composition  et surtout  volontaire  pour  aller  chercher  une  victoire  qui fera  sûrement  plaisir au public  étoilé. Bref,  Boumenijel et  les  joueurs  n’ont pas  beaucoup  le choix pour  tenter  de faire  oublier  les  derniers  déboires  vécus par  l’équipe. Collectionnant  presque les  contreperformances,  l’équipe  sahélienne, est  tenue, comme on dit, de remettre les  gaz  pour repartir  sur  des bases solides. Pour ce faire  seule  une victoire  est à même  de  redonner  confiance  aux  joueurs et  espoir à ses  supporters. Disons-le  c’est une obligation de résultats  à laquelle  est tenue  la formation étoilée.  Ce qui compte  après  tout c’est d’éviter  un autre  faux-pas. A cœur vaillant rien n’est  impossible. 

 

Formation probable : 

Belbouli, Naguez (Brigui), Abderrzak, Bédoui, Konaté, Ben Amor, Trabelsi, Lahmar, Bangoura, Amri, Maraï.

Sadok SLIMANE

Mots-clés: