La marche tranquille du CSS!  (15 points sur 18 possibles) - Le Temps Tunisie
Tunis Lundi 19 Octobre 2020

Suivez-nous

Oct.
20
2020

Il développe l’un des meilleurs football de la Ligue1

La marche tranquille du CSS!  (15 points sur 18 possibles)

Mardi 12 Décembre 2017
نسخة للطباعة

Après sa défaite face au Club Africain, somme toute sévère au vu de son probant rendement ce jour là, l’ensemble sfaxien a pu renouer avec la victoire en parvenant, en match entrant dans le cadre de la mise à jour de la 7ème journée, à venir à bout de l’Etoile du Sahel sur le score de (2-1), mettant  ainsi fin à une longue série de 40 matches sans la moindre défaite des camarades de Lahmar au stade olympique de Sousse. Le dernier faux-pas étoilé remontait en effet au mois de  novembre 2014 contre l’ESZ  (2-3).

Les absences dans les rangs sahéliens ne diminuent en rien du mérite de l’équipe sfaxienne qui a largement mérité sa victoire au vu de la physionomie générale des débats et surtout en considération  de leur probante seconde mi-temps qu’elle a contrôlée de bout en bout. Tous les joueurs du CSS sont à féliciter dans cette importante victoire  contre un adversaire direct. Il faudrait aussi mettre en relief que sont en train d’accomplir Lâassad Dridi et ses assistants. Travail qui a redonné vie à l’équipe, dont les joueurs passaient par une période de doute depuis l’élimination en quart de finale de la coupe de la coupe de la CAF devant le FUS Rabat. Des joueurs comme Sokari, Marzouki, Amamou, Aouadhi pour ne citer que ceux là paraissaient émoussés sur le terrain sont aujourd’hui totalement retrouvés. Sans oublier le bon choix de Lâasad Dridi qui a vu juste en sortant  des oubliettes Houssam Louati, un milieu de terrain longtemps négligé en dépit de ses qualités techniques et physiques indéniables, par les différents entraîneurs qui se sont succédé, ces trois dernières années, à la tête de la direction technique du CSS. Titularisé pour la 4ème fois consécutive, Louati ne s’est pas fait prier pour saisir à la volée l’occasion que lui donna son entraîneur et s’imposer dans l’entrejeu sfaxien où il fait aujourd’hui, désormais, figure d’élément quasiment incontournable s’il persévère encore dans  sa besogne.

Sokari, la plaque tournante du milieu du terrain

Tout un chacun qui a eu l’occasion de suivre le « clasico » ayant opposé pour le compte de la 13ème le CA au CSS, le vide laissé béat dans l’entrejeu sfaxien par Kingsley Sokari qui était sous le coup d’une suspension d’un match pour somme d’avertissements. Avec  son retour contre l’Etoile,  ce compartiment a beaucoup mieux carburé aussi bien au niveau de la récupération que sur le plan de la relance. Le joueur nigérian a de nouveau par son maestria prouvé qu’il constitue la véritable plaque tournante du milieu du terrain du CSS.

Une  première réussie de Rami Jridi

Autre fait important à souligner. Il a trait à la première titularisation dans un match officiel cette saison du gardien Rami Jridi qui a signé son retour par une probante victoire à Sousse. En redoublant d’efforts aux entraînements et retrouver, la compétition aidant, ses meilleures sensations Rami Jridi espère un come back en sélection et participer ainsi à la Coupe du Monde. Fait marquant dans la carrière de tout joueur.

Ameur KERKENNI

Mots-clés: