Un artiste innovateur - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 9 Décembre 2018

Suivez-nous

Dec.
11
2018

A Saladin: Exposition de Mohamed Zouari

Un artiste innovateur

Mardi 12 Décembre 2017
نسخة للطباعة

Les expositions de Mohamed Zouari se suivent et ne se ressemblent pas, tellement les innovations artistiques et techniques ne tarissent jamais chez cet artiste génial, original et incomparable. C’est qu’il se donne à fond dans les techniques artistiques pour créer des œuvres magistrales et enchanteresses.

 Sa préoccupation étant de ne pas se figer dans un seul style, il nous invite à son exposition qui se déroule actuellement à la Galerie Saladin pour voir et savourer ses nouvelles créations : ceux qui connaissent l’artiste et  apprécient ses travaux antérieurs vous diront certainement qu’il y a du nouveau dans le parcours artistique de Mohamed Zouari. 

Nous avons suivi l’artiste à travers ses expositions depuis plusieurs années et constaté qu’à chaque fois il y a une volonté de fuir les sentiers battus dans les arts plastiques et se créer un style propre, des techniques nouvelles et surtout une singularité remarquable. La peinture de Mohamed Zouari a en effet emprunté plusieurs chemins : d’abord des débuts où prédominaient la formation académique et l’influence des différentes écoles artistiques. Peu à peu, l’artiste échappait à cette emprise pour aller vers une inspiration personnelle qui met en exergue la pensée de l’artiste, sa philosophie autour de l’être humain, de la vie, du vécu et du non-vécu, du réel et de l’irréel, du connu et de l’inconnu, du visible et de l’invisible, du présent et du passé.  Après avoir excellé dans la calligraphie et la peinture tout court, le voilà qui s’engage dans la sculpturo-peinture, chose qu’il a merveilleusement réussie. L’on se souvient encore de son exposition d’il y a trois ans où il présentait des œuvres en sculpturo-peinture, en recourant à la résine comme matière qui lui permettait de créer des bas-reliefs admirables.

 Aujourd’hui, le visiteur est surpris par cette nouvelle collection qui décore les cimaises de Saladin à travers laquelle l’artiste nous  offre à voir des tableaux inédits où  il a recours à de nouvelles techniques basées sur des lignes harmonieuses, pures et rythmées, tantôt verticales, tantôt horizontales, d’où se dégagent des formes régulières ou irrégulières, selon l’élément peint, moyennant une palette  riche en couleurs. Cependant, l’artiste ne saurait oublier un instant son lieu de prédilection, Kélibia, cette ville balnéaire où il est né ; certains tableaux sont agrémentés d’éléments et de symboles qui rappellent ce lieu, comme par exemple les tableaux intitulés respectivement « Méditerranée », « Le songe du grand bleu », « La balade de l’été », « Vers la plage », « Pêcheurs »…, des tableaux peints avec beaucoup de tact et non sans fantasmes quant à la silhouette du personnage, sa figure, sa taille, sa posture et son maintien. Des peintures empreintes de poésie symbolique et parfois surréaliste, notamment dans les toiles suivantes : « Le baiser », « Le philosophe », « L’artiste et sa muse », « Quand le poète balbutie », « Le cri dévoré » et notamment « Isis » qui passe pour l’œuvre maitresse dans cette exposition où l’on voit un portrait de femme composé d’une infinité de lignes droites, courbes ou sinusoïdales.

Sans doute, avec cette nouvelle collection, l’artiste  propose à son public un produit innovateur pour faire évoluer la peinture aussi bien chez lui qu’à l’échelle nationale. Par son nouveau concept, la caractéristique de ses techniques, la variété des thèmes et la diversité de la gamme des couleurs, il nous offre un univers d’images attrayantes et parfois oniriques, propices à notre imaginaire. Pour Mohamed Zouari, peintre novateur, parler de frontières dans la peinture est un paradoxe, car elles n’existent pas pour lui !

Hechmi KHALLADI