Concert «Voci e violino» au Théâtre de la ville de Tunis: Une charmante soirée - Le Temps Tunisie
Tunis Vendredi 19 Janvier 2018

Suivez-nous

Jan.
20
2018

«Voci e violino»

Concert «Voci e violino» au Théâtre de la ville de Tunis: Une charmante soirée

Dimanche 10 Décembre 2017
نسخة للطباعة
Concert «Voci e violino»  au Théâtre de la ville de Tunis: Une charmante soirée

Le concert donné récemment au théâtre de la ville de Tunis par le duo russe Nathalie Tchernikh au piano et Dmitry Ivanchey, ténor et violoniste, a savamment séduit un public pas des plus nombreux, mais mélomane et  comme trié sur le volet. Ce concert était organisé par la municipalité de Tunis, avec le soutien de l’ambassade de Russie en Tunisie. 

Le spectacle d’une heure et demi et en deux parties, était qualifié par ses organisateurs comme un «projet unique», car sur une même scène étaient réunis une pianiste et son fils musicien et chanteur d’opéra. L’autre particularité est relative au programme proposé par ces deux artistes. Ils ont, en effet, non seulement interprété des œuvres de compositeurs russes sur des  poèmes de Pouchkine, mais d’autres œuvres de compositeurs danois, français et américains.

Un voyage musical et vocal à travers une vingtaine de morceaux et un choix éclectique de pièces parfois inconnues, mais ô combien agréables à l’ouïe. Ces dernières ont la particularité d’être assez courtes et encore plus enivrantes. Et pour revenir au titre du spectacle : « Voci e violino » (Voix et violon), il insiste plutôt sur les performances du seul artiste Dmitry Ivanchey au chant et au jeu du violon, par intermittence. La pianiste Nathalie Tchernikh qui enseigne par ailleurs à l’Institut supérieur de musique de Tunis, avait-elle été « oubliée » ? Mais fort heureusement, sa photo existe bel et bien dans le dépliant de présentation du concert. Le public a eu droit et s’est régalé avec un choix d’œuvres de Glinka, Sviridov, Tchaikovsky, Gliere, Rachmaninov Frolov, Khrennikov, Tariverdiev, Peterbourjsky et Gladkov. Des poèmes d’amour et d’amitié, de souvenirs de moments merveilleux et des alses sentimentales. Un spectacle qui nous a fait découvrir le talent de deux artistes et qui nous a permis de faires des incursions dans le monde de la musique classique russe,  particulièrement celle d’opéra. Une charmante soirée.

Lotfi BEN KHELIFA