Nos cousins les juifs, les sionistes et les autres - Le Temps Tunisie
Tunis Jeudi 26 Avril 2018

Suivez-nous

Apr.
27
2018

arts & culture

Nos cousins les juifs, les sionistes et les autres

Samedi 9 Décembre 2017
نسخة للطباعة

L’étude date pourtant de quelques années. Elle a été publiée par  le quotidien britannique The Times.  Elle parle d’une éventuelle ressemblance génétique entre arabes et juifs, tous descendants de leur patriarche Abraham. L’étude génétique de l'Ecole de Médecine de l'Université de New York montre que «  quel que soit l'endroit du monde où ils vivent, les hommes juifs possèdent exactement le même chromosome Y que les Palestiniens, les Syriens ou les Libanais. Harry Ostrer, l'un des scientifiques responsables de cette étude a déclaré : Juifs et Arabes sont vraiment les enfants d'Abraham et ils ont tous préservé leurs racines génétiques depuis plus de 4 000 ans. » Sic.

Et même si la science donne raison au Coran et à la Bible, la bêtise humaine a eu raison de l’histoire humaine.  Les juifs nos cousins le sont restés entre temps. Mais un projet sioniste est né  de la propagande médiatique la plus vile de l’histoire de l’humanité. Michel Collon, un journaliste et essayiste belge a consacré une littérature assez respectable sur la question.  On citera à titre d’exemple son livre « Israël, parlons-en ! » là où il expose les principes de la propagande de guerre et sur la nécessité de combattre la désinformation avec une méthode intelligente et efficace pour faire échec aux préjugés, lever les tabous, instaurer un véritable débat démocratique et citoyen. « Les crimes commis par Israël montrent-ils qu’il serait invincible ? Au contraire, Israël se sent de plus en plus en position de faiblesse, même ses partisans se divisent. Et s’il bénéfice encore de l’impunité, c’est à cause du soutien des Etats-Unis et de l’Europe. A nous donc, citoyens européens, d’agir sur nos dirigeants politiques qui sont complices. » dit-il.

Lorsqu'on vous parle du conflit Israëlo-Palestinien, on dira "Encore cette guerre entre les Juifs et les Arabes, encore un problème de religion...".

 Et si crédules que nous sommes nous nous disons cela, c'est parce que c'est justement le message que les médias veulent laisser courir. Comme s'il ne valait pas la peine de se poser davantage de questions sur le sujet. Et pourtant des questions il faut s'en poser, et les réponses sont simples à trouver et à comprendre. Nous consacrons une page culturelle afin d’élucider une question que bon nombre d’entre nous connaissent certes mais pas suffisamment pour y trancher.

 

Mona BEN GAMRA