1ère défaite sfaxienne ! - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 10 Décembre 2017

Suivez-nous

Dec.
12
2017

CA - CSS (2-1)

1ère défaite sfaxienne !

Jeudi 7 Décembre 2017
نسخة للطباعة

Synopsis 

Stade de Radès

Pelouse en bon état

Temps froid

Public peu nombreux

Arbitre : HaythemGuirat secondé par WaelAyed et LyèsBrahem

Buts : Ghazi Ayédi (1’), Meriah (75’), Ounallah (88’)

Avertissements : Hamza Mathlouthi (CSS), Wissem Yahia, Belkhither, Ounallah, Opoku (CA)

Carton rouge : Mathlouthi (CSS)

Formations : 

CA :AtedDkhili (SeïfCharfi 63’), Ali Abdi (SlimèneKchok 37’), Mokhtar Belkhither, FakhreddineJaziri, Nicolas Opoku, Ghazi Ayedi, MootazZemzemi, Wissem Ben Yahia (Ouedherfi 77), SabeKhélifa, Khalil Ounallah, BilelKhéfifi.

CSS : Mohamed HédiGâaloul, Mahmoud Ben Salah, HoussemDgadoug, Hamza Mathlouthi, Yassine Mériah, Karim Aouadhi, WassimKammoun (HédiAmamou 59), Maher Hannachi, Mohamed Ndoy, AlaMarzouki, HoussemLouati (Chaouet 90’).

Un peu moins de dix secondes après le coup d’envoi sfaxien du match CA-ESS Ghazi Ayédi ouvrit le score après avoir subtilisé la balle à Karim Aouadhi en tentant sa chance en dehors des dix-huit mètres. Le keeper « Noir et Blanc » Gâalouln’a rien pu faire et a dû s’avouer vaincu. On ne pouvait espérer mieux pour une entame de match. Le ton était donné et la rencontre promettait d’être belle à suivre. Les calculs d’avant-match ne valaient plus rien et LassâadDridi qui était sur le banc a dû changer son fusil d’épaule et revoir ses plans après exactement cinq secondes de jeu. Après ce but, il a fallu attendre la 16ème minute pour Ndoy tenter sa chance du pied gauche après un centre en retrait de Hannachi. Après avoir eu quelques difficultés pour se rapprocher de la cage de Dkhili, les protégés de LassâadDridi commençaient à se rapprocher de la cage clubiste. A la demi-heure, HoussemLoueti était à la réception d’une remise en jeu latérale. Légèrement excentré, il n’a pu tromper la vigilance de Dkhili. 

 

Mathlouthi expulsé

Quelques minutes plus tard, Mathlouthi déjà averti, agressa Ali Abdi. Une intervention qui méritait un carton rouge. Guirat a brandi un deuxième carton jaune synonyme de carton rouge. Après avoir encaissé un but après seulement douze secondes de jeu, les « Noir et Blanc » se sont retrouvés en infériorité numérique. Un scenario favorable aux coéquipiers de SaberKhélifa et non pas à Ali Abdi qui a dû céder sa place à SlimèneKchok après cette agression. Avec un joueur en moins, le CSS a failli égaliser par le biais de Aouadhi qui était à la réception d’une deuxième balle. Le tir de l’ex clubiste fut repoussé par Opoku à quelques mètres de la cage. La première période prit fin avec un avantage d’un but, le plus rapide de toute l’histoire du football tunisien, pour le Club Africain. Les « Rouge et Blanc » ont pu contenir les assauts des visiteurs et regagner les vestiaires en menant au score et c’était mérité.

A la reprise du jeu , les deux entraîneurs proposèrent les mêmes formations avec Hannachi en tant que latéral droit à la place de Mathlouthi expulsé. L’entame de cette deuxième période fut équilibrée avec toutefois une plus grande insistance de la part des « Noir et Blanc ». On a toutefois dû attendre la 60ème minute pour assister à une première occasion digne de ce nom. Et c’est le clubiste Zemzemi qui tenta sa chance en dehors des dix-huit mètres, mais cette fois-ci Gâaloul a pu s’opposer. Une minute plus tard, Meriah se fit contrer au point de penalty par Khéfifi qui revenait assez souvent en défense pour aider ses coéquipiers. Marzouki fut, lui aussi, malchanceux en ratant le cadre après un centre à ras-de-terre de Meriah (67’). On ne s’est pas ennuyé au cours de cette deuxième période avec un CSS à la recherche du but de l’égalisation et un Club Africain soucieux de conserver son avance d’un but en cherchant de profiter des espaces libres laissés par son adversaire.

A un quart de la fin, après un contre raté par Khéfifi, ce fut au tour des « Noir et Blanc » d’opérer un contre qui se termina par un boulet de canon de Meriah en dehors des dix-huit mètres. Il trompa la vigilance de Charfi qui avait relevé quelques minutes plus tôt Dkhili blessé. Ce fut une égalisation, somme toute méritée du CSS qui était en infériorité numérique depuis la première période et qui n’a jamais cessé de croire en ces chances. Le match, toujours plaisant, était relancé. On s’acheminait vers un partage des points quand un centre parfait de la gauche de Kchok trouva à la réception le jeune Ounallah qui doubla la marque pour les siens de la tête (88’). Un fort joli but venu couronner un Club Africain que nous n’avons pas vu ainsi depuis quelques temps déjà. Les clubistes Africains ont réussi à reprendre l’avantage malgré toute la bonne du CSS. Et malgré les quatre minutes de temps additionnel, ils ne cédèrent pas une deuxième fois et remportèrent le gain de ce classique avec beaucoup de mérite. Quant au CSS, il n’a pas beaucoup de choses à se reprocher. Il aurait pu l’emporter au vu des occasions créées. Et ce n’est pas le cas de Mathlouthi qui écopa d’un carton rouge gratuit en agressant Abdi…

Mourad AYARI

Mots-clés: