Un paradis fiscal ? - Le Temps Tunisie
Tunis Jeudi 19 Avril 2018

Suivez-nous

Apr.
20
2018

Chronique

Un paradis fiscal ?

Jeudi 7 Décembre 2017
نسخة للطباعة

Un coup porteur…  Mais ce qui ne vous tue pas, vous rend plus fort n’est-ce pas ? 

C’est tout de même culotté. Et pas piqué de hannetons de la part de nos «amis» européens, qui ne nous veulent que du bien. Car ils savent ne pas être très regardants sur la marchandise, quand il faut veiller à ménager la chèvre et le chou lorsque certains intérêts en jeu l’exigent. 

Entre gens de « bonne compagnie » aussi, il est coutumier de se montrer plus magnanimes. Mais entre gens de bonne compagnie seulement.  A charge de revanche et de renvois d’ascenseur, bien orientés, et surtout bien rodés sur la durée. Avec les garde-fous qui vont avec. C’est un travail de longue haleine. Ce que nous ne savons pas faire. Entretenir les liens en politique, c’st une culture. En diplomatie, c’est une phraséologie peaufinée en dentelle d’Alençon, et tracée au cordeau pour ne rien laisser au hasard. En économie, c’est un terrain miné. Truffé de chausse-trappes, et de peaux de bananes. Il est facile, par la suite, de se laisser choir, tout en prenant conscience que ce n’est pas la chaussée qui dérape mais le talon qui n’y a pris garde au bon moment. 

Il faut compter sur ses amis pour prévenir le coup. Est-ce que l’Europe est notre amie ? Ou sommes-nous trop mauvais élèves, toujours aspirants au rachat par arrêt de l’arbitre ?  Il faut se poser la question, de temps à autre, pour comprendre d’où vient le vent. Et pour nous (re) situer sur la carte du monde.

Face à nos partenaires de prédilection lesquels, pour le coup, mais cela n’est pas nouveau, nous préfèrent le Maroc et nous le font savoir, nous n’en menons pas large aujourd’hui. « Blacklistée » la Tunisie ? Merci du cadeau, on en prend acte…

Samia HARRAR