3 matches en retard (5ème J) L’affiche à Sousse avec un époustouflant «classico» l ESS-EST - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 17 Juillet 2018

Suivez-nous

Jul.
19
2018

(5ème J)

3 matches en retard (5ème J) L’affiche à Sousse avec un époustouflant «classico» l ESS-EST

Dimanche 26 Novembre 2017
نسخة للطباعة
• L’Etoile, pour repartir du bon pied - • L’Espérance, à l'assaut de sa 1ère dure épreuve de la saison - • Le Club Sfaxien, pour maintenir le contact avec la tête du classement
3 matches en retard (5ème J) L’affiche à Sousse avec un époustouflant «classico» l ESS-EST

Trente matches dont 18 uniquement pour les quatre grosses cylindrées du championnat devront être joués pour parvenir à une mise à jour complète du calendrier. Dans ce décompte, l’Etoile du Sahel et le Club Africain sont les deux équipes qui ont le plus de matches en retard, 5 pour chacun. Suivent l'Espérance de Tunis et le Club Sportif Sfaxien avec quatre rencontres en moins. Il va sans dire que, vu l'importance considérable des matches qui restent à jouer, le classement de la ligue un au terme de la 11ème journée est plus ou moins sommaire. Avec quelques  certitudes, néanmoins.

Etoilés et Espérantistes : Gratifier nous d’un beau spectacle digne de votre rang

Parmi les certitudes, figure la marche tranquille de l’EST, la seule équipe qui a fait le plein en remportant la totalité des  sept matches qu'elle disputés jusque là. L'Espérance a certes gagné en déplacement des matches difficiles et là on fait allusion notamment à ses deux victoires obtenues aux dépens du CAB et de l'ESM. 

Mais, il faudrait toutefois relativiser en rappelant, sans pour autant diminuer du mérite de l'Espérance, qu’ à cette période (3ème journée), le CAB se cherchait encore et que l’ESM a, entretemps, beaucoup perdu de son superbe depuis que son élan de début de saison fut brusquement freiné par la crise qui l'a frappée le mois dernier suite à la grève de ses joueurs pour des salaires impayés, avec, au final un revers subi devant l’ASG sur le score de (1-5). Aussi et partant de ces considération on est tenté à considérer le déplacement à Sousse comme étant le premier sérieux test de la saison pour les « Sang et Or » qui enregistreront à l'occasion le retour de Ben Chrifia dans les bois et l’absence de Khenissi et Jouini, pour cause de blessure.  

Quant à l’Etoile du Sahel, il est sûr qu'elle est en train de se remettre peu à peu de sa forte désillusion en Ligue des Champions. Elle a pu, après une autre déconvenue essuyée, cette fois, en championnat face à la JSK, renouer avec les victoires en l’emportant facilement, lors de la précédente journée, aux dépens du ST. Une  deuxième victoire de suite cet après-midi contre son traditionnel rival devrait lui valoir  de tourner définitivement la page de la mésaventure vécue à Borj Al Arab et de repartir, ainsi, du bon pied vers d'autres conquêtes.

 A qui donc reviendra le dernier mot dans ce classique qui suscite passion et ferveur des supporters de ces deux grands bastions du football national ? Ou bien Etoilés et Espérantistes vont-ils se retourner dos à dos et se contenter d’une parité qui préserverait alors le statu quo ? On saura la réponse à ces questions tout à l'heure. Mais, et au-delà du verdict auquel ce classique donnerait lieu, le plus important c’est de voir se jouer le match, de bout en bout, à la loyale et dans le respect total de l'éthique sportive. Et que le meilleur gagne !

CSS : Ne pas s'arrêter en si bon chemin

Après un départ peu concluant avec deux matches nuls concédés  respectivement à la première journée face à l'USM au stade Mhiri (0-0) et à la journée d'après contre le ST (1-1) au complexe Hédi Neïfar du Bardo, le CSS s’est par la suite ressaisit, alignant cinq victoires d'affilée en autant de sorties, dont deux sous la férule de son nouvel entraîneur, Lassâad Dridi.

 Il faudrait cependant remarquer que l’ensemble sfaxien n’a pas encore disputé des matches particulièrement difficiles contre des équipes de premier plan. En croisant le fer avec l’ESM, il sait pertinemment qu’il ne sera pas devant une sinécure face à une équipe en mesure de donner du fil à retordre aux meilleurs quand elle est bien inspirée. Mais vu la bonne période que traversent les clubistes sfaxiens et considérant l'avantage du terrain om ils ne font pratiquement pas de concessions,  ils sont bien placés pour l'emporter face à une Etoile du sud fort fantasque cette saison, alternant en effet le bon et le moins bon.

 

CA : Grand temps pour se relancer

Le calvaire du CA n'a que trop duré au grand dam de son nombreux public. Il faut remonter bien loin dans l'histoire du club pour voir l'ensemble de Bab Djedid descendre aussi bas. 

Il est par conséquent grand temps pour les Sabeur Khélifa et consorts de se remettre sur pieds  et se relancer dans la compétition avec un second souffle. Pour espérer se relancer départ sous la direction de son nouveau staff technique, le CA devrait commencer d’abord par panser ses blessures en l'emportant cet après-midi devant son hôte l'ASG. Mais l'équipe sudistes qui vient de mordre la poussière face à l'USM, l'agréable surprise de la saison, ne compte se présenter en victime expiatoire.      

Ameur KERKENNI

 

 

Programme TV 

14H : CA-SG 

(Watania 1)

17H : CSS-ESM

 (Watania 2)

19H10 : ESS-EST 

(Al Kass 2,

 Watania 1)

Programme

et arbitres

 

14H-CA-SG 

(Haythem Guirat)

 

17H-CSS-ESM

(Amir Loucif)

 

19H10-ESS-EST

(Amir Ayadi)

Mots-clés: