Côté étoilé: Le redressement passe par ce duel ! - Côté espérantiste: Première épreuve de vérité pour les « Sang et Or » - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 19 Août 2018

Suivez-nous

Aug.
20
2018

Le sommet à Sousse ESS - EST

Côté étoilé: Le redressement passe par ce duel ! - Côté espérantiste: Première épreuve de vérité pour les « Sang et Or »

Dimanche 26 Novembre 2017
نسخة للطباعة
Côté étoilé: Le redressement passe par ce duel !  -  Côté espérantiste: Première épreuve de vérité pour les « Sang et Or »

Faut-il  rappeler que  la dernière  confrontation entre l’ESS et l’EST (finale du championnat de l’exetcice écoulé) a tourné  à l’avantage  des  « sang et or », défaite ressentie  d’ailleurs  par  le public  étoilé  comme étant  le premier « séisme » qui a secoué leur équipe avant que celui d’Alexandrie(Ligue des Champions) ne soit  carrément  le prélude  d’une  crise ouverte. 

De  fait,  l’équipe sahélienne  abordera, dit-on  ce  classico,  non sans  un  parfum  de revanche   et  partant avec une  farouche  détermination  de rattraper le temps  perdu. Faut-il  rappeler  que s’il est  arrivé  à l’EST  de battre  à Sousse même son rival  étoilé,  leur  dernière   victoire  remonte  à la saison  2011/12. C’est dire si  l’envie de part et  d’autre  d’emporter les  trois  points de la  victoire n’est  grande.  Pour ce faire, côté  étoilé,  le staff  technique  n’a pas  hésité  à  profiter  de l’excellent état  d’esprit  issu  du dernier match  pour  consolider l’assise  mentale et  technique de l’équipe. Sur le plan mental le  recours  à l’ancien  préparateur psychologique et mental de l’équipe Dr Bannour a contribué  à  éliminer  les derniers   obstacles  psychologiques  de nature  à freiner  l’élan du joueur. Par ailleurs  sur le  plan  physique, le duo Boumenijel-Zouaghi   s’est  employé  à  apporter  quelques  retouches  pour  renforcer  le jeu  collectif et  parfaire la  cohésion d’une  équipe  où seuls  les  éléments  liés  à la fraicheur  physique, la disponibilité  mentale  et surtout  l’envie  de  donner un nouvel élan à l’équipe  sont  les   seuls critères prise  en compte par le staff technique  dans  la  composition du onze  rentrant   

  Décisif 

Bref,  au-delà  du résultat  issu  de cette  confrontation  traditionnelle, force est de  souligner de la  manière avec  laquelle  les  joueurs  auront  à négocier  cette  partie. Conspués, hués  ces derniers  temps par le  public,  ils  n’ont plus  dans ce contexte   le droit  à l’erreur. De  leur  manière de  gérer  le match et  pourquoi pas de le  gagner   dépendra  leur  résurrection auprès du  public étoilé. C’est dire  si  cette  confrontation   n’est en somme  considéré comme  un match décisif  côté étoilé. 

 

Formation probable :

 Jebali, Naggez, Ghazi, Boughattas, Bédoui, Trabelsi, Ben Amor, Lahmar (Ben Belgacem), Chermiti, Marai, Bangoura. 

Sadok SLIMANE

 

Côté espérantiste: Première épreuve de vérité pour les « Sang et Or »

Les « Sang et Or » de Tunis ont gagné comme à leur habitude, hier après-midi, la ville de Sousse où ils ont passé la nuit de samedi à dimanche. Contrairement à ce qui a circulé sur les réseaux sociaux et autres, aucun hôtel du centre du pays (Sousse, Monastir et Mahdia)  n’a refusé d’héberger la délégation de l’Espérance ST. Laquelle est partie prenante  d’une convention avec un palace de Sousse, dont nous tairons le nom, consistant à prendre en charge les équipes de sports collectifs du club à chacun de leur séjour dans la région.

Message de Benzarti : «  Un match comme un autre »

   Cette parenthèse fermée, la dernière séance d’entraînement de l’équipe de Bab Souika a permis d’avoir une première idée sur la formation qui sera alignée cet après-midi devant l’Etoile SS dans le cadre de la journée de rattrapage de la…5ème journée en ligue 1. Pas de changement au niveau des compartiments de la défense et de l’entre jeu, le seul changement concernera l’attaque où Ben Youssef  sera appelé à suppléer Khénissi indisponible.

     Côté espérantiste, le staff technique a opté tout au long de la préparation à faire assimiler aux joueurs un message consistant de ne pas faire du rendez-vous de Sousse d’une affaire de vie ou de mort. Le message émanant du président du club comme de Faouzi Benzarti a été clair : « ce sera un match de championnat comme tout autre match,  90 minutes à jouer en donnant le meilleur de soi tout en évitant les éventuelles provocations ».

Et surtout oublier le résultat du match de la dernière journée de la saison écoulée à Radés contre l’Etoile SS.

Meilleure attaque contre meilleure défense

 Important le résultat final du match ? Pas tout à fait dans la mesure où la voie menant au sacre est encore longue et semée d’embûches. Sauf que les « Sang et Or » de Tunis tiennent à poursuivre leur série rose tout en confortant leur leadership en dépit des quatre matches de retard qui restent  à jouer. Un raisonnement qui s’applique d’ailleurs à l’Etoile qui compte cinq rencontres à rattraper. 

       Le point fort dans l’équipe adverse est à chercher au niveau d’une défense qui n’a concédé que deux buts en six matches. A l’Espérance ST, on répliquera que le total des buts marqués s’élève à 16 en sept rondes. Certes Khénissi, le buteur patenté de l’équipe, ne sera pas au rendez-vous mais Ben Youssef tout comme Badri, Chaalali, Machani ont souvent marqué. Pas de soucis majeurs à ce stade, Faouzi Benzarti l’a, de nouveau, rappelé au cours de son point de presse de vendredi.

Formation probable

Ben Chérifia – Mbarki – Chemmam – Dhaouadi – Machani (Talbi) – Coulibaly – Chaalali – S. Sassi – Besseghaïer - Badri – Ben Youssef

 Rafik BEN ARFA 

 

Ce qu’en pensent les techniciens

Ali Boumenijel: «Faire le plein de points pour rétablir la confiance» 

-Le Temps : Après  une  inattendue défaite  à Kairouan aux  côtés de Velud, et surtout  une victoire  non sans  la colère du public  à Sousse face au ST   vous voilà  aujourd’hui   livré  à vous –même en compagnie de Kais Zouaghi  pour affronter  l’EST ?   ?

-A.B : En effet,  le métier   d’entraineur  est  fonction  des circonstances  du  moment. Cela dit  et comme  je l’ai  déjà  rappelé à mon arrivée,  être  à l’ESS  c’est  assurément  une  fierté. Un grand  club avec  son histoire, son passé et ses  réalisations. C’est qu’à  prés  de 93 ans  on  gagne  en sagesse et en expérience. Par  ailleurs   faut-il rappeler que  les grands  clubs  vivent  à  travers des  cycles, hauts  parfois, et  bas  d’autres fois. Ce  qui compte dans  ce cas   c’est  de pouvoir  revenir vite  au devant de la  scène par ses exploits  et  non ses  déboires.    

- Quelles  sont   les  priorités désormais ?

- Sans  hésitations, c’est  de parfaire  le chemin  qui  mène  à la  confiance  totale  entre  les  joueurs,  le staff,  les dirigeants  et surtout le  public. Là encore  une  fois,  la  voie de salut  c’est  le travail   acharné et l’abnégation  qui   garantissent  la réussite. Pur autant,  nous  avons en face de nous  un  calendrier  chargé  avec un rythme  donc  bien soutenu   jusqu’à la  fin de l’année  civile. Six matchs  d’une  égale  importance  pour l’équipe    le  résultat  sera  déterminant à  chaque   match  tant  la course  aux titres  sera  rude. Donc,  pas  besoin d’un  tableau  pour comprendre  que le  groupe  est  sensé  resté  tout ce temps  concentré  pour prendre  match par match  et  tenter  de faire le plein de points. C’est à ce  prix  que  la  confiance  sera rétablie. 

- Comment voyez-vous  votre premier classique en tant que  coach ?

- Le plus simplement du  monde. Certes,  il s’agit  d’un  classico   ESS-EST  généralement  haut en couleurs  et en intensité, mais  ce qui  compte pour notre équipe  c’est de savoir  l’aborder  avec  réalisme    

- Finalement dans quel  état d’esprit vos  joueurs  aborderont  le match cet après-midi ?

-  Tout au  long de cette semaine,  nous  avons   favorisé  la communication  directe   entre les  joueurs et le staff technique,  et les joueurs entre- eux   afin d’améliorer  au  mieux  la cohésion  au sein de l’équipe,  nous  sommes conscients que  les  joueurs   ont  compris le message .

- Un mot  pour le public 

-Il  doit  remplir  son  contrat moral vis-à-vis  de son équipe. Même  si certains  sipporters  sont  en colère qu’ils sachent  qu’aucun  joueur  ne souhaite  la défaite. Aussi, ce qui importe dans  les  moments difficiles,  c’est d’être    de soutenir son équipe  vaille que vaille, le résultat  s’en ressentira  en fin de match.

Recueillis  par S.S.  

 

Faouzi Benzarti: « L’effectif est riche en joueurs de qualité ;

les absences pour une raison ou une autre, ne posent pas de problèmes »

 *Le Temps : L’état des lieux à l’Espérance à la veille d’un classique estimé important pour les deux équipes ?

- F. Benzarti : La parenthèse de la ligue africaine fait partie du passé, les choses ont repris leur cours normal. L’Espérance reste sur deux probantes prestations en championnat, une attaque qui marque à chaque match et une défense qui n’a concédé que trois buts en sept matches. Les clignotants sont au vert à la veille du rendez-vous de dimanche soir.

 

*Toujours est-il qu’elle ne pourrait pas compter sur Taha Khénissi si nos informations sont exactes, voir Machani ?

- En effet, Khénissi ne sera pas dans l’équipe rentrante et encore moins sur le banc des remplaçants, la blessure contractée devant le Stade Gabésien s’est avérée un peu plus sérieuse que prévu. Nous avons préféré le laisser au repos.

    A propos des deux autres joueurs qui ont quitté le terrain pour les mêmes raisons, Jouini sera astreint à une plus longue inactivité alors que Machani sera opérationnel pour le classique de dimanche.

 

*Michael Eneramo sera-t-il en mesure de remplacer Taha Khénissi ?

- Pas forcément. Eneramo n’a pas totalement récupéré d’une récente indisposition. Je tiens tout de même à ajouter que l’effectif de l’Espérance est bien étoffé en joueurs de qualité, elle ne peut souffrir de l’absence de tel ou tel joueur dans tel ou tel poste. Je ne manque de solutions pour y faire face. 

 

*Quel scénario alors en attaque si le doute continue à persister ?

- Nous sommes à plus de quarante huit heures du rendez-vous du match. Je déciderai après les deux séances d’entraînement de l’équipe. Le choix du remplaçant de Khénissi se fera en fonction de dispositif technico- technique qui sera mis en route. 

 

*A propos de l’équipe rentrante, Ali Jmel va-t-il continuer à garder les bois de l’Espérance ?

- Je n’ai pas encore décidé à ce sujet. Même si je suis plus que convaincu que, pour un classique, il nous faut un gardien rompu à ce genre de match. Pour le moment, Moïez tient la corde, mais rien n’est définitif.

 

*L’Etoile votre adversaire de dimanche prochain n’est plus cette équipe, pour le moment du moins, qui partira avec les faveurs des pronostics bien que ses joueurs vont évoluer devant leurs supporters ?

- L’Espérance tout comme l’Etoile ont vécu presque le même scénario en ligue africaine des clubs champions. Nos joueurs ont vite tourné la page et retrouvé leurs marques. Ceux de l’Etoile n’y sont pas encore parvenus. Raison pour laquelle ils vont tout mettre en œuvre pour  réaliser une bonne prestation. Aussi, faut-il que nos joueurs soient sur leurs gardes.

 

*Votre pronostic pour le rendez-vous de dimanche prochain ?

- Je n’aime pas avancer de pronostic, je voudrais tout de même vous rappeler que l’Espérance aborde toutes ses rencontres pour les gagner.

Propos recueillis par Rafik BEN ARFA

Mots-clés: