Le chef du gouvernement italien à Tunis: Le terrorisme et la migration clandestine, principaux soucis - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 15 Juillet 2018

Suivez-nous

Jul.
15
2018

Le chef

Le chef du gouvernement italien à Tunis: Le terrorisme et la migration clandestine, principaux soucis

Dimanche 26 Novembre 2017
نسخة للطباعة
Le chef du gouvernement italien à Tunis: Le terrorisme et la migration clandestine, principaux soucis

Le premier ministre italien, Paolo Gentiloni, a réaffirmé hier l’engagement de l’Italie et de la Tunisie à combattre le phénomène du terrorisme.

«Nous sommes résolument engagées à combattre notre ennemi commun, qu’est le terrorisme, au niveau des gouvernements, des forces sécuritaires et des services de renseignement», a-t-il indiqué à l’issue de son entretien avec le président de la République, Béji Caïd Essebsi. 

«L’attentat terroriste meurtrier qui a frappé vendredi la région égyptienne de Sinaï n’est qu’une preuve de plus sur la nécessité de combattre les terroristes de retour des zones de combat. C’est un défi de plus pour nous tous», a affirmé Gentiloni qui se trouve actuellement en visite de travail en Tunisie du 24 au 26 novembre 2017.

A ce propos, Paolo Gentiloni a exprimé l’entière solidarité de l’Italie et de la Tunisie avec le peuple et le gouvernement égyptiens à la suite de cet attentat odieux.

Selon le premier ministre italien, « le phénomène du terrorisme ne peut pas être éradiqué uniquement par les interventions militaires, mais principalement à travers l’instauration des fondements d’une société forte «.

Par ailleurs, Gentiloni a déclaré avoir examiné avec le président de la République l’évolution de la coopération tuniso-italienne en matière de lutte contre l’émigration clandestine qu’il a qualifiée d’» excellente «.

«L’accord conclu depuis 6 ans entre la Tunisie et l’Italie en matière de lutte contre l’émigration clandestine fonctionne très bien», s’est-il félicité, faisant état à ce propos, de la régression, depuis octobre dernier, du nombre des émigrants clandestins en provenance de la Libye et de la Tunisie.

Dans sa déclaration aux médias, le premier ministre italien s’est également félicité des relations de coopération de longue date établies l’Italie et la Tunisie dans les domaines culturel, politique et économique. 

«Deuxième partenaire économique de la Tunisie, l’Italie possède plusieurs entreprises italiennes sur le territoire tunisien», a-t-il rappelé.

D’autre part, Paolo Gentiloni a salué les efforts de la Tunisie en vue d’un règlement pacifique de la crise libyenne.

Selon lui, l’intervention militaire n’aidera pas la Libye à mettre fin à sa crise. 

«Nous soutenons le dialogue entre les différents protagonistes libyens pour l’intérêt du pays», a-t-il dit, affirmant que la Tunisie et l’Italie continueront à soutenir la Libye dans ses efforts pour une solution pacifique à sa crise.

Mots-clés: