Ampleur de l’exploitation des Africaines immigrées et des filles mineures - Le Temps Tunisie
Tunis Jeudi 26 Avril 2018

Suivez-nous

Apr.
27
2018

Aides à domiciles

Ampleur de l’exploitation des Africaines immigrées et des filles mineures

Dimanche 26 Novembre 2017
نسخة للطباعة

Une étude réalisée en novembre 2017, par l’Association des Femmes Tunisiennes pour la Recherche sur le Développement (AFTURD), a révélé que l’emploi de femmes africaines immigrées comme aides ménagères a pris de l’ampleur en Tunisie et que plusieurs jeunes universitaires tunisiennes ou titulaires de diplômes supérieurs travaillent, également, dans ce secteur.

La présidente de l’AFTURD, Kalthoum Kannou a précisé, lors d’un point de presse organisé, hier à Tunis, dans le cadre de la campagne 16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes, que cette étude a démontré, également, que le travail comme aide à domicile est considéré comme un emploi précaire et pénible et fait, généralement, partie des secteurs non structurés.

Kannou a ajouté qu’une volonté s’est dégagée en Tunisie postrévolutionnaire de promouvoir le cadre réglementaire de l’aide à domicile. Ainsi, a-t-elle dit, plusieurs mesures ont été prises à l’instar de la loi interdisant la traite des personnes et la loi organique n° 2017-58 du 11 août 2017, relative à l’élimination de la violence à l’égard des femmes qui interdit (article 20) l’emploi des filles comme aide à domicile, faisant savoir que, selon les statistiques de 2011, plus de 40 mille ouvrières travaillent comme aide à domicile dont 17% sont des mineures.

La présidente de l’AFTURD a appelé à accélérer la ratification de la convention n°189 de l’Organisation internationale du Travail (OIT) sur les travailleuses et travailleurs domestiques et à multiplier les campagnes de sensibilisation à la nécessité de lutter contre l’emploi des femmes immigrées et des filles mineures comme domestiques.

L’AFTURD, a-t-elle dit organisera, dans le cadre de la campagne 16 jours d’activisme contre la violence faite aux femmes plusieurs manifestations, notamment dans les régions du nord et du nord-ouest, pour lutter contre ce phénomène.