«Tunis by bike» à l’Ariana: Le vélo c’est la santé et bien plus encore ! - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 23 Septembre 2018

Suivez-nous

Sep.
24
2018

Tunis by bike

«Tunis by bike» à l’Ariana: Le vélo c’est la santé et bien plus encore !

Dimanche 26 Novembre 2017
نسخة للطباعة
«Tunis by bike» à l’Ariana: Le vélo c’est la santé et bien plus encore !

C’est à l’Ariana, ville des roses, que les membres de "Vélorution Tunisie" ont choisi de parader à vélo hier. Evénement mensuel regroupant jeunes et moins jeunes, «Tunis by bike» s’impose depuis des mois comme le rendez-vous incontournable des férus de la "petite reine". Mais au delà du caractère festif et divertissant de cette parade, les membres affirment vouloir transmettre un message éco-responsable et citoyen à tous. Quel est ce message et à qui s’adresse-t-il? 

C’est devant le fameux parc Bir Belhassen à l’Ariana que les membres de "Vélorution Tunisie" ont donné rendez-vous à tous les passionnés de vélo pour parcourir ensemble, en pédalant, 10 km dans la joie et la bonne humeur. Les préparatifs pour ce "Tunis by bike 7" ont commencé depuis belle lurette, les organisateurs voulant faire de cet événement une réussite comme les six autres qui l’ont précédé. Les éditions antérieures ont été organisées au centre-ville de Tunis, au Bardo, à la cité Olympique, à la Marsa et à la Goulette. 

A chaque fois, le nombre de participants n’a fait que croître, signe que de plus en plus de Tunisiens s’intéressent au vélo et le considèrent comme moyen de locomotion efficace. Pour les membres de "Vélorution Tunisie", le vélo est bien plus qu’un simple loisir ou qu’un sport. C’est surtout un moyen de transport citoyen, écologique et respectueux de l’espace public.

Membre de l’association, Emmanuelle Houerbi déclare à ce propos que "Le vélo est un excellent moyen de se déplacer en ville car il permet un gain de temps et d’argent considérable. La mobilité à vélo est une solution à de nombreux problèmes auxquels fait face la société tunisienne, aussi bien en terme de santé publique puisque le vélo prévient un grand nombre de maladies et aide à la gestion du stress qu’en terme de crise économique puisqu’il permet des économies en terme d’essence, d’entretien de voiture ou de transport en taxis ou encore en terme écologique puisqu’adopter le vélo permet de lutter contre la pollution en ville".

Si ce moyen de transport alternatif séduit de plus en plus d’adeptes à Tunis, il n’en reste pas moins un problème de taille que dénonce l’association "Vélorution Tunisie", à savoir l’absence d’une structure adaptée pour la pratique du vélo en toute sécurité dans la ville. En effet, il n’y a pas de pistes cyclables aménagées et encore moins de parkings à vélos sécurisés pour inciter les citoyens à se déplacer en deux roues plutôt qu’à bord de leurs voitures. 

Partant de ce constat, les membres de l’association Vélorution ne cessent de plaider leur cause aussi bien lors des événements qu’ils organisent ou auxquels ils assistent afin d’inciter les décideurs à réfléchir sur la nécessité de sortir des modèles urbains classiques et d’encourager les moyens de transport alternatifs et écologiques. 

A l’heure où les grandes villes tunisiennes et, notamment la capitale, ont atteint un seuil critique de pollution et sont très souvent congestionnées par les embouteillages, Vélorution Tunisie propose une réflexion sur les modes de mobilité alternative en Tunisie. Les membres affirment d’ailleurs que leurs parades mensuelles sont des revendications actives pour fêter le vélo et pousser les autorités à promouvoir la culture cycliste et mettre en place les aménagements nécessaires à la pratique du vélo en ville. Réussiront-ils à convaincre les décideurs des avantages du vélo ? Affaire à suivre !

Rym BENAROUS