Un beau spectacle dédié aux musiques de films - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 17 Juillet 2018

Suivez-nous

Jul.
19
2018

Concert de l’orchestre symphonique tunisien au TVT

Un beau spectacle dédié aux musiques de films

Samedi 25 Novembre 2017
نسخة للطباعة

Le traditionnel concert de l’Orchestre symphonique tunisien uniquement réservé aux musiques de films a été récemment donné au Théâtre de la ville de Tunis sous la direction du maestro Hafedh Makni. Ce spectacle a drainé un public des plus nombreux où jeunes et moins jeunes s’étaient donné rendez-vous pour savourer durant près d’une heure et demie des airs connus et moins connus de films appartenant à plusieurs périodes de l’histoire du cinéma.

Un bel hommage au septième art où plusieurs musiques de films ont eu parfois plus de succès que le film lui-même ! Et mieux encore, un écran était installé au fond de la scène pour diffuser en vidéo préparées par Souha Makni et projetées par Aziz Matmati, soit le générique, soit un extrait du film que l’OST jouait. La majeure partie des musiques choisies étaient arrangées par Mohamed, Hichem, Wassim et Hafedh Makni, ainsi que par Jawhar Matmati. Cela a donné un nouveau visage à ces oeuvres éternelles. Chaque titre de film était annoncé sur l’écran via le début du générique. Cela est de nature à rappeler aux spectateurs qui ne l’auraient pas reconnu le film en question. Une belle ballade qui a traversé le vingtième siècle en musique et en images. Nous étions même au dix-neuvième siècle avec « Black Swan » (Le lac des cygnes), ballet composé par P.I. Tchaikovsky entre 1875 et 1876 et qui a été filmé en couleurs pour le cinéma. Et comme au cinéma, c’est le générique de la « 20th Century Fox » d’A.Newman qui a donné le ton au concert. L’Orchestre jouait sur scène et était à peine visible étant donné que tout était dans le noir mises à part les lampes illuminant les pupitres. Il aurait fallu utiliser exceptionnellement  la fosse d’orchestre pour que le public soit comme au cinéma. Mais on ne peut pas parfois discuter des choix du chef d’orchestre. Toutefois et à la fin de chaque thème, la scène s’allumait et les membres de l’orchestre saluaient debout le public subjugué qui applaudissait leur prestation.  

La ronde des thèmes connus

Pas moins de vingt deux oeuvres ont été jouées. La musique et le cinéma faisaient corps ensemble. Des « Chariots de feu », de P. Vangelis, à « Gladiateur », de H. Zimmer, au « Cinéma Paradiso » d’Ennio Morricone, et jusqu’au « Muppet Show » de S. Pottle et « Mc Giver » de R. Edelman, pour faire un petit saut vers les séries télévisées à succès, le public naviguait sur des airs connus et parfois très aimés. La vraie fête musicale et cinématographique  continuait encore avec la musique hyper connue du film : « Le bon, la brute et le truand » du même Ennio Morricone, du « Parrain » de Nino Rota et d’« Une vie de chien », le film muet de Charlie Chaplin, dont ce dernier a signé la musique. A la fin du spectacle, le rappel était nécessaire et l’OST allait offrir le thème très connu de « La panthère rose » avec un extrait d’un de ses films où elle joue le rôle d’une violoniste au sein d’un orchestre symphonique ! Un très beau choix pour clore ce concert très applaudi et apprécié par un public déjà fidélisé et acquis.

Lotfi BEN KHELIFA