Victoire amplement méritée ! - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 15 Juillet 2018

Suivez-nous

Jul.
15
2018

CAB - CA (3-1)

Victoire amplement méritée !

Jeudi 23 Novembre 2017
نسخة للطباعة

Synopsis 

Stade Hmaïed  (Menzel Abderrahmène)/ Temps beau/ Public nombreux/ Pelouse en excellent état/ Arbitre : Oussama Razgallah/ Avertissement : FirasBelarbi (CAB), Dkhiléli, Ifa (CA)

Buts : ZiedOunalli (5’), FirasBelarbi (72’), Yaken (77’)

Formations : CAB :KhémaïsThamri, Mohamed Habib Yaken, Aliou Cissé, Mehdi Ressaïssi, MejriSeddik, BilelSaïdani, HafedhJelassi, Zied Ounalli, FirasBelarbi (Mortadha Ben Ouannes 80’), Fedi Ben Choud (Ben Ameur), Brahim Watara (Jacques Médina 92’). 

CA : AtefDkhili, Nicola Opoku,Bilelifa, Slimène Kchok, Hamza Agrebi, Oussema Darragi (Brahim Chenihi 29’), Wissem Ben Yahia, IssaDkhilieli (Bilel Khéfifi 68’), Ahmed Khalil, Khelil Ounallah, SaberKhélifa.

Avec une formation fortement remaniée, le Club Africain donna la réplique à un Club Athlétique Bizertin beaucoup plus stable puisque Walid Ben Thabet effectua un seul changement. Ce n’est pour autant les changements fréquents opérés au sein de la formation clubiste qui conditionnèrent leur match d’hier, mais plutôt le but encaissé dès la cinquième minute suite à une belle reprise de volée de ZiedOunalli après un centre de Yaken. Dkhili se contenta de constater les dégâts car il lui était difficile d’éviter cette ouverture du score. Les clubistes auraient pu encaisser un deuxième but à la 8ème minute. En effet, sur leur lancée les cabistes touchèrent du bois avec FirasBelarbi avant de voir watara se faire contrer sur la même action par Dkhili. Le match était bien lancé et c’est toujours le CAB qui se créait les occasions les plus nettes. En effet, après un tir hors cadre de Ben Yahia sur coup-franc (11’), c’est au tour de Cissé et Ounalli de rater le deuxième but sur la même action et c’est toujours Dkhili qui s’oppose avec bravoure permettant à son équipe de rester dans le match (16’). Trois minutes plus tard, on enregistra la première occasion clubiste par le biais de Khalil Ounallah suite à un centre de de la partie gauche de Kchok, mais le coup de tête du clubiste passa largement au-dessus. A la vingtième minute, ZiedOunalli, encore lui, tenta sa chance du pied gauche sur la ligne des dix-huit mètres, mais Dkhili s’opposa encore une fois permettant à son équipe d’éviter un deuxième but. A la demi-heure, Simone opéra un premier changement en incorporant l’Algérien Chenihi à la place de Darragi qui s’est blessé à l’épaule et fut plutôt transparent. On attendra la 43ème minute pour revoir les Clubistes s’approcher de la cage de KhémaïsThamri, toujours par l’intermédiaire de Ounalli. Et encore une fois, son coup de tête rata le cadre…

Les Clubistes regagnèrent les vestiaires menés au score, mais ils pouvaient s’estimer heureux et remercier Atef Dkhili qui évita aux siens d’encaisser au moins trois buts évidents. En ce qui concerne les Cabistes, ils ont fait le jeu et dominer cette première partie sur tous les plans. Mais ils n’ont pas su se mettre à l’abri.

Un léger mieux !

Lors de la deuxième période, sans changements de part et d’autre, le Club Africain fut un peu plus entreprenant sans pour être dangereux. Les « Rouge et Blanc » éprouvèrent toutes les difficultés du monde pour s’approcher de la cage de Thamri. Durant un peu plus de 20 minutes, on assista à quelques banderilles des deux côtés sans pour autant que les deux gardiens ne soient mis à rude contribution. Marco Simone incorpora BilelKhéfifi à la place de Dkhileli. Un joueur beaucoup plus incisif pour apporter plus de profondeur dans le jeu de son équipe. Avec la fraîcheur physique en moins des deux côtés, le rythme baissa sensiblement. Cela n’a pas empêché les cabistes de doubler la marque par le biais de Firas Belarbi qui d’un tir puissant, à une distance rapprochée, ne laissa aucune chance à Atef Dkhili (72’). Un 2èmebut qui illustre parfaitement les difficultés des « Rouge et Blanc » qui n’ont rien fait de bon. Bien au contraire, ils concédèrent un penalty transformé imparablement par Yaken (77’). La cause était entendue car on ne voyait pas les coéquipiers de Khélifa revenir au score avec un niveau de jeu pareil. A un quart de la fin du match, il leur fallait un tout autre visage pour prétendre à mieux. Certes, Khélifa réduisit le score d’un tir du plat du pied droit des dix-huit mètres, mais c’était suite à une action personnelle. Il a failli récidiver à la 84ème minute…Côte clubiste et pour ce qui est du rendement collectif, la copie est à revoir du début jusqu’à la fin. C’est la troisième défaite des clubistes en six matches. Des statistiques qui se passent de tout commentaire. Quant au CAB, le succès est amplement mérité et c’est l’entraîneur Walid Ben Thabet qui marque des points. D’ailleurs, il est en tête dans le sondage lancé sur le site du CAB pour le choix du successeur de Lassaad Dridi.

Mourad AYARI

Mots-clés: