Les «Sang et Or», sans forcer outre mesure - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 17 Juillet 2018

Suivez-nous

Jul.
17
2018

EST - SG (3-0)

Les «Sang et Or», sans forcer outre mesure

Mercredi 22 Novembre 2017
نسخة للطباعة

Synopsis

Stade olympique d’El Menzah

Match à huis clos 

Pelouse en assez  bon état

Temps printanier

 Arbitrage de M. Rochdi Guezguez assisté de MM. Anouar Hmila et Ramzi Ben Fredj. 4ème arbitre : M. Mohamed Ali Karouya. Commissaire : M. Iadh Herzi

Espérance ST – Stade Gabésien   3 – 0  (mi-temps 1 - 0)

Buts de Khénissi (2’) , Machani (51’) et Badri (86’) 

Avertissements : Chemmam et Chaalali (EST)

Espérance ST :

Jmel – Mbarki – Chemmam – Dhaouadi – Machani (Talbi 56’) – Coulibaly – Chaalali – F. Sassi – Badri – Ben Youssef – Khénissi (Jouini 35’ puis Besseghaïer 81’)

Stade Gabésien :

Naouara  – Ben Sassi Abbès  – Nefzi – Aymen Mahmoud - Hadj Mabrouk  – Hmidi – Orkoma - Mida – Mansour (Gmech 46’)  – Ghasallaoui ( Melliti 46’)-   Ysaka ( Konan 79’)

C’est le cas de le dire dans la mesure où l’Espérance ST a aligné une 7ème victoire d’affilée sans que ses joueurs aillent au bout de leurs efforts. Trois buts au coup de sifflet final œuvres de Khénissi, Machani à l’entame de chaque mi-temps et de badri en fin de match. Une Espérance ST qui s’en sort, néanmoins, avec trois joueurs qui ont quitté le terrain à la suite de blessures : les deux joueurs qui ont marqué les deux premiers buts de leur équipe(Khénissi et Machani) et Jouini qui a remplacé ce dernier. Blessures sans gravité avons-nous appris.

Avant le coup d’envoi, les joueurs de l’Espérance ST sont allés se faire photographiés devant une banderole portant les deux mots « Tous Unis ». Allusion au huis clos que les responsables « sang et or » ont décrété à leur corps défendant. Le match en lui-même n’a pas été de bonne qualité : un jeu haché car marqué par une flopée de passes mal assurées et d’arrêts de jeu de part et d’autre.  Une bonne entame des locaux qui ont commencé par ouvrir la marque, deux minutes à peine après le coup d’envoi. But suivi par deux autres opportunités de marquer mais le gardien gabésien Naouara se trouvait à chaque fois au bon endroit pour dégager deux ballons qui semblaient prendre le chemin des filets.

Il a fallu attendre plus de vingt minutes pour assister à la première tentative sérieuse des visiteurs, le tir de Gharsallaoui passant de peu au-dessus des buts de Jmel. Ben Youssef, bien placé ne trouve pas mieux que de tirer dans la nature avant que le tir d’Isaka n’aille frôler les bois « sang et or ». Bien auparavant Khénissi cèdera sa place à Jouini.

Seconde période de jeu similaire à sa devancière. D’entée en jeu d’entrée en jeu, Maher Kanzari a procédé à  deux changements avec pour objectif de donner de percussion au compartiment de l’attaque. Mansour et Gharsallaoui laissent respectivement pour leurs places à Gmech et Melliti. Et l’Espérance de rééditer le scénarion de la première période de jeu en doublant la marque, Machani monté au charbon reprend de la tête un ballon tiré par Chemmam sur corner. Le jeu ne s’anima pas pour autant, les « Sang et Or » sentant que la victoire ne pouvait leur échapper préférant évoluer à l’économie à quatre jours de son déplacement de Sousse.

Il était, par ailleurs, clair que la bonne volonté de de Melliti et de Konan qui a remplacé Isaka ne suffisait pas pour au moins réduire la marque. Et ce sera ; au tour, de Badri mis sur orbite par Chemmam qui ira enfoncer le clou. Entretemps Besseghaïer a pris la place de Jouini. 

Rafik BEN ARFA

Mots-clés: