C'est parti ! - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 25 Avril 2018

Suivez-nous

Apr.
25
2018

Reportage.. Cueillette d'olives à Henchir Kort

C'est parti !

Mercredi 22 Novembre 2017
نسخة للطباعة

Sur la route Grombalia-Tunis, un panneau métallique annonce le village de Henchir Kort. Là, vous pourrez vous arrêter pour admirer la beauté du site où souvent les fellahs eux-mêmes vous recevront, parleront avec passion de leurs cultures et aussi de leurs soucis, vous révéleront les secrets de l'olivier .

Chaque année tout est mis en œuvre pour  organiser le début de la campagne de cueillette des olives et comme à l’accoutumée, un riche programme, tout aussi varié, a été concocté par les organisateurs et a comme théâtre tout le village, ainsi que les huileries et oliveraies de la contrée. Sur le plan festif, des groupes folkloriques ont animé cette fête multicolore. Chaque visiteur contemplait les différentes expositions : Miniatures en bois d’olivier, des variétés d’olives allant de barouni au rekhaimi en passant par le chemlali. 

Les  fellahs, les agronomes et les chercheurs sont séduits par cette ambiance festive et la saveur de l’huile d’olive de Henchir Kort. La gouverneure de Nabeul, Saloua Khiari a tenu  à prendre part à cette fête oléicole. Ça sent bon et cela fait plus de deux semaines que ce village vit au rythme de la collecte des olives. 

Les plantations qui s’étendent sur des hectares sont pleines d’olives. Durant cette période, tous les fellahs de la région se mobilisent pour la cueillette et le transport de la production vers les huileries. Grands et petits, hommes et femmes, accompagnés des bêtes, tôt le matin, prennent le chemin des champs.  Dans chaque maison, les hommes s’affairent à préparer les outils nécessaires et les mettent sur le dos du mulet ou sur le porte bagage de la voiture ou encore à même le dos pour ceux qui ne possèdent pas de moyens de transport. Les femmes dans la cuisine préparent le petit déjeuner et le repas de midi à emporter au champ. 

Dès les premières lueurs du jour, des cortèges s’ébranlent, chaque famille se dirigeant vers la destination choisie. Les olives sont cueillies à la main. Douces ou piquantes, fines ou opulentes, les huiles sont toujours élégantes ensuite triées, calibrées et broyées pour en extraire l’huile. 

En moyenne 5 kilos de d’olives donnent un litre d’huile. L’huile d’olive possède ses crus qui changent tous les ans. Rondes, ovales, oblongues ou pointues, les olives sont noires, roussâtres, vertes et rarement blanches. Elles donnent toutes des huiles différentes. Douces ou piquantes, fines ou opulentes, jade ou dorées, les huiles sont élégantes et innombrables.  Un vieil oléiculteur  nous a fait voyager dans le dédale de son expérience particulière, narrant les spécificités de ses oliviers. «La production de l’huile d’olive à Henchir Kort est une activité ancestrale qu’il faut préserver de l’oubli. Nous œuvrons pour la sauvegarde de cette culture, mais aussi pour son développement», souligne-t-il, tout appelant les visiteurs à déguster les diverses variétés d’huile d’olives.  Il faut dire que la  campagne des olives n'avait encore pris qu'un timide départ. Certaines olives sont vertes. Elles refusent l'injure des ciseaux, d'autres arrivent à maturité. .Les petits propriétaires se heurtent à un manque de main-d'œuvre. Cette main-d'œuvre est devenue, par la force des choses, de plus en plus rare dans le Cap Bon.  Ce problème se pose avec acuité ces derniers temps et constitue un défi non des moindres pour les secteurs de l'agriculture. Aujourd'hui, trouver une main-d'œuvre qualifiée pour les travaux agricoles est quasiment problématique et suscite des interrogations pour les autorités du secteur et de la profession. Durant cette période, tous les fellahs de la région se mobilisent pour le transport de la production vers les huileries. Les olives sont cueillies à la main. Elles sont ensuite triées, calibrées et broyées pour en extraire l'huile. En moyenne 5 kilos de d'olives donnent un litre d'huile.  Aussitôt décantée, l'huile est bonne pour la consommation. En usage externe, l'huile mais aussi les feuilles d'olivier en infusion, décoction ou macération possèdent des effets cicatrisants appréciables contre les brûlures, coups de soleil et ulcérations cutanées.

Kamel Bouaouina