Un inconditionnel de la Tunisie - Le Temps Tunisie
Tunis Mercredi 20 Juin 2018

Suivez-nous

Jun.
21
2018

Arts plastiques.. Dans l’atelier de Makhatsh Magomedov

Un inconditionnel de la Tunisie

Mardi 21 Novembre 2017
نسخة للطباعة

Dans son atelier, qu’il a ouvert à Tunis en mai 2017, où il assure des cours de peinture pour petits groupes, l’artiste plasticien russe Makhatsh Magomedov, un grand amoureux fou de la Tunisie qu’il ne cesse de représenter sur ses tableaux, nous reçoit avec autant de sobriété que de gentillesse. Dans ce nouvel espace sont exposées en continu  ses meilleures œuvres  réalisées en différentes mesures, techniques d’exécution et motifs sous les thèmes du paysage, du portrait, de la nature morte et marine.

Makhatsh Magomedov, « le plus tunisien des artistes russes », s’exprime parfaitement dans le dialecte tunisien. Il est originaire de la république de Daguestan, à la frontière sud de la Russie, où il a suivi avec succès des études au département de peinture de la faculté des Beaux- Arts. Ayant vécu en Tunisie durant douze années, où il a exposé dans plusieurs espaces, il a créé au Centre russe des sciences et de la culture l’Ecole Alexandre Roubtzoff d’art graphique. Et depuis deux années, il a retrouvé la Tunisie, ses couleurs, ses lumières et la variété de ses thèmes qui l’inspirent le mieux. Son atelier est « un hymne à la beauté indéfectible de la Tunisie », car il y propose « la magnificence des paysages, le jeu d’alternance de la lumière et de la couleur qui familiarisent avec les traditions et les fêtes… » Comme il est indiqué sur le dépliant de présentation de l’atelier. « J’utilise la peinture à l’huile, l’acrylique, l’aquarelle, mais aussi la peinture avec l’usage du couteau », nous a lancé l’artiste qui vit de son art de peindre…la Tunisie où il trouve la plénitude de son inspiration. « Dans chaque endroit, dans un coin de rue, là où je passe je trouve des détails qui m’attirent, comme l’architecture ancienne et nouvelle, les maisons avec jardin, par exemple » nous confie Makhatsh Magomedov. « Ces détails-là que j’insiste à représenter dans mes travaux, serviront certainement  pour les générations de demain, pour avoir une idée sur des lieux existant dans des villes ou des villages et qui disparaîtraient », nous a encore ajouté le peintre. Makhatsh Magomedov nous a encore expliqué que ses tableaux font connaître la Tunisie ailleurs, en Europe et en Russie, particulièrement. Et à propos d’une prochaine exposition personnelle, le plasticien nous a confié qu’elle est prévue pour le premier trimestre de 2018. Bon vent Makhatsh !

 

  Lotfi BEN KHELIFA