La JSK surprend l’ESS.. • Kadri : «Une victoire avec les tripes» - • Velud (avant sa démission) : « Insuffisant par rapport au club et à son image » - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 17 Juillet 2018

Suivez-nous

Jul.
19
2018

ESS

La JSK surprend l’ESS.. • Kadri : «Une victoire avec les tripes» - • Velud (avant sa démission) : « Insuffisant par rapport au club et à son image »

Dimanche 19 Novembre 2017
نسخة للطباعة
Velud démissionne
La JSK surprend l’ESS.. • Kadri : «Une victoire avec les tripes»  -  • Velud (avant sa démission) : « Insuffisant par rapport au club et à son image »

Quand  le coach  des Verts  en fin de match déclare  que  « l’effort  était conséquent », on ne peut que l’approuver  dans  la mesure où  les  grèves et  les  difficultés  matérielles du  moment  n’ont pas entamé le  moral  des joueurs  à l’occasion de ce derby du  centre  entre  les  deux équipes. En effet,  et sans  avoir  atteint  un niveau  technique  appréciable par ailleurs, la  rencontre  JSK-ESS , pour une  fois  n’a pas  répondu   aux  attentes du  public. C’est dire  si  de part et d’autres  la  pression n’était  à son  comble. Pour les  étoilés,  une  réaction  positive  était  attendue  par le  public après   la tourmente de ce dernier mois, de même  pour les   « Aghlabides », il fallait que  l’équipe  retrouve  une  linéarité  au niveau des résultats. Connaissant  une  instabilité  sur le plan  technique depuis le début  de  saison, les  coéquipiers de l’excellent  capitaine Ali Kalaî  alternaient  le  bon et le  moins bon. Donc  l’objectif avec l’arrivée de Kadri , c’est  tout simplement  restaurer   de la  confiance, de l’équilibre   et partant  une  certaine  sérénité autour de l’équipe. C’est  du  reste  ce qu’a bien  compris  le coach  des « Verts », qui ne pouvaient  tant demander  à des joueurs  réclamant  leurs   dus.  Aussi,  et pour affronter  l’Etoile,  il a opté  pour une tactique qui a été  payante en fin de compte, puisque  l’équipe  a  cherché  plus  à  exploiter  les  erreurs de l’Etoile qu’à  faire  le jeu. De fait,  une fois  passé la période  d’observation, c’est l’Etoile qui a  tenté  de prendre le  contrôle du  jeu  alors que  les  locaux  ont pris  l’option d’une  part d’exercer  un pressing  adapté aux  circonstances du match ( haut  en première période, bas  en seconde période) et en conséquence  d’autre part  de  favoriser  le  contre  rapide. Moyennant  la  bonne  tenue  tactique des   « verts »,  le choix  s’est avéré  payant  

  « En dépit  des difficultés du  moment, l’effort  était  conséquent. Face  à un adversaire de la taille de l’ESS, les  joueurs  sont allés  chercher  une victoire  avec leurs  tripes,  leur ‘ Grinta’. L’application tactique des  joueurs  a facilité  les  choses»  a signalé l’entraineur de la JSK, Jalel Kadri

 

 Les  joueurs bien visés  

Quand  les  responsables de l’ESS  ont accordé un sursis  au coach  Velud  suite à la tourmente  qu’a connu le club,  ils  s’attendaient  inévitablement  à  une réaction  d’amour-propre  de la part  des  joueurs  certes, mais  aussi  un indice, un signe  positif  de l’entraineur  qui  puisse  confirmer  leur choix (son maintien en somme).Le match  JSK-ESS était  l’occasion propice pour  revenir à de meilleurs  sentiments.  Il n’en fut  rien de tout cela. Mieux  encore, et surtout  à la  lumière de  la piètre  prestation  des  joueurs et  des « très mauvais choix »  de l’entraineur,   les  choses  semblent  même  se compliquer. A la tête de la  direction  technique  de l’ESS  depuis  prés d’un an, Hubert Velud  n’est pas parvenu  à  convaincre  ni  les  dirigeants  et  encore  moins  le public de l’ESS. Bref,  l’Etoile  était  méconnaissable  certes, mais surtout  inerte  pour réagir   positivement  après le but de Laâmari. Le technicien  français   par un passé récent  faisait  l’objet  à chaque  match de quelques  dépassements des dirigeants  d’alors, allant jusqu’à lui imposer tel ou tel  joueur. Mais  aujourd’hui, Velud   libéré depuis  de cette joute, ne semble  pas  retrouver  sa technicité  et ses vertus  sportives. En effet,  comment-peut-il  en être  autrement  quand, à la lumière  d’une  exécrable  première  mi-temps,  le  niveau  manifestement  faible (voir plus)  de certains  joueurs  devrait amener  inéluctablement  le coach   à prendre les  dispositions techniques  nécessaires  pour  apporter  les  corrections Qui a  empêché  Velud  de procéder  aux  changements  opportunément   à temps et   judicieusement  étudié ? Personne  si ce n’est  Velud  lui-même. Des  joueurs  comme  Sfaxi, Meskni  Brigui   et  bien d’autres  n’ont  rien  à voir  sur le terrain   

« Un match  insuffisant, la réaction  attendue n’a pas  eu lieu. C’est  insuffisant par  rapport  au club  et à son image. Désolé,   mais  dorénavant   il  faut  regarder plus d’une  fois dans la  glace ». a déclaré Velud , avant de présenter sa démission au B.D.étoilé

Sadok SLIMANE   

 

 

Velud démissionne 

Après une réunion avec le président de l'Etoile du Sahel et le président de la section de football, le technicien français Hubert Velud a présenté sa démission qui a été acceptée par le bureau directeur.

Par ailleurs, Ali Boumnijel et Kais Zouaghi vont assurer les entrainements en attendant la désignation d’un entraineur.

Mots-clés: