Victoire opportune pour les Clubistes - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 17 Juillet 2018

Suivez-nous

Jul.
19
2018

CA-USBG (2-1)

Victoire opportune pour les Clubistes

Samedi 18 Novembre 2017
نسخة للطباعة

Stade olympique d’El Menzah
Temps froid
Pelouse en bon état
Arbitre : NasrallahJaouadi secondé par Ramzi Ben Frej et Ilyès Ben Brahem
Avertissements :ChihebZoghlami (USBG)
Buts :ChihebZoghlami (44’), Darragi (45), Wissem Yahia (70’)
Formations :
CA :AtefDekhili, Ali Abdi, BilelIfa, Nicholas Opoku, Hamza Agrebi, Ahmed Khalil, Abdul LatifAnabila (Wissem Ben Yahia 55’), OussemaDarragi, MannoubiHadded (Mokhtar Belkhither 85’), Saber Khalifa et BilelKhefifi (MoatazZemzemi 90’).
USBG :OussemaBoufalgha, Yassine Boufalgha, Idrissa Coulibaly, BahaSallami, Ahmed Raddaoui, Jawher Ben Hassine, RafikMezlini, Jacob Yombé, Bilel Ben Massoud (AymenEllafi 80’), ChihebZoghlami (Hassen Harbaoui 84’). Patrick Loualoua (Khaled Yahia 65’)
Il ne fallait pas s’attendre à un match spectaculaire de la part de deux équipes qui occupent les profondeurs du classement. Certes, le Club Africain ne compte que quatre matches disputés avant d’aborder cette 10ème journée, mais on s’attendait à le voir peiner devant une formation qui s’est inclinée à huit reprises après neuf sorties. Une trêve de plus d’un mois pour les deux clubs, des gradins vides et un contexte particulier pour les uns et les autres. En somme, tous les ingrédients étaient réunis pour assister à un match de début de saison.
Et pourtant les occasions ne manquèrent pas. Les buts également. On enregistra une première tentative des visiteurs à la 7ème minute suite à un tir des vingt mètres de Ben Messaoud, mais Dkhili était là pour dévier le cuir en corner. Toujours en dehors des dix-huit mètres, BilelIfatenta sa chance, mais Boufalgha repoussa avec bravoure le tir du clubiste. Onze minutes plus tard SaberKhélifase fit contrer par Coulibaly alors qu’il était en bonne position pour ouvrir la marque. Loualoua se fit subtiliser, lui aussi, la balle alors qu’il allait conclure (32’). Vers la fin de cette première mi-temps on assistera à l’occasion la plus franche par l’intermédiaire de Raddaoui qui toucha du bois, lui aussi, après un tir en dehors des dix-huit mètres. Et puis en deux minutes, le match changea de physionomie puisqu’on enregistra deux buts à la 44ème et 45ème minute. Ce furent les visiteurs qui ouvrirent la marque par l’intermédiaire de ChihebZoghlami qui était à la réception d’une longue remise latérale. L’attaquant de l’USBG profita de la naïveté de l’arrière-garde clubiste et d’un mauvais placement d’Opoku pour lober AtefDkhili. Une minute plus tard, Darragi, assez transparent, était à la réception d’un centre de Khélifa pour égaliser de la tête. C’est ce qu’il faut retenir de cette première période qui n’a valu que par ces cinq dernières minutes.

WissemYahia à la rescousse
Lors de la seconde période, et après dix minutes stériles de part et d’autre, Simone incorpora WissemYahia à la place d’Annabila pour donner plus de fantaisie au jeu d’attaque clubiste. Il provoque un coup-franc à la limite des dix-huit mètres qui fut mal exploité par SaberKhélifa (58’). A la 62ème minute, l’USBG fut encore plus dangereux par le biais du Camerounais Loualoua. Ce dernier rata un but tout fait en se faisant contrer au moment de conclure alors qu’il était à quelques mètres de la cage. Loualoua quitta le terrain deux minutes plus tard pour céder sa place à Khaled Yahia. Les visiteurs, sentant les clubistes empruntés et en manque d’inspiration avaient décidé de ne pas se contenter de défendre. Wissem Yahia se chargea toutefois de tempérer les ardeurs des visiteurs en doublant la marque des 25 mètres. Un tir qui trompa la vigilance d’OussemaBoufalgha. Coaching réussi de Simone… Les Clubistes auraient pu tripler la marque par l’intermédiaire de SaberKhélifa, mais la tentative de Khélifa échoua sur le poteau droit de Boufalgha. La fin du match fut sans occasions de part et d’autres. Des changements des deux côtés sans résultats surtout pour l’USBG qui s’incline ainsi pour la neuvième fois en dix matches. Samir Sellimi aura du mal à redresser la barre. Quant à Simone, il vient, comme son club, de marquer des points. Est-ce pour autant suffisant pour convaincre ses employeurs de la garder à la tête de l’équipe senior du Club Africain ? A suivre !

Mourad AYARI

Mots-clés: