L’EST sur ses gardes à Métlaoui - Le Temps Tunisie
Tunis Mardi 17 Juillet 2018

Suivez-nous

Jul.
17
2018

Ligue 1.. 10ème journée (un 1er lot de 4 matches)

L’EST sur ses gardes à Métlaoui

Jeudi 16 Novembre 2017
نسخة للطباعة
• Le CSS et le SG avec les faveurs du pronostic

Depuis la 5ème journée le déroulement du championnat de la Ligue a été perturbé à la fois par la participation de nos quatre clubs dans les deux coupes continentales et celle  de la sélection nationale aux éliminatoires de la Coupe du Monde 2018 en Russie. C'est ainsi que les quatre dernières journées ont été particulièrement  tronquées au point que des équipes comme l'Etoile du Sahel et le CA qui n'ont joué que 4 matches seulement  alors que l'Espérance de Tunis et le CSS n’ont joué que 5 rencontres.  Cela revient donc à dire que les quatre grosses cylindrées du championnat n'ont disputé que la moitié ou presque du calendrier, tandis que d’autres équipes,  totalement libres de tout engagement dans les compétitions africaines ou qui n'ont pas des joueurs retenus en sélection ont pu disputer soit la totalité de leurs matches, neuf en tout, comme c’est le cas de l’USBG, l’USM et de la JSK et que d’autres  à l'instar de l’ASG, l’ESZ et le COM n’en comptent  qu’une rencontre en retard seulement .  Pour toutes ces raisons c'est pour le moment le flou total au niveau de la course au titre. Certes l'EST et l'ESS ont fait jusque là le plein mais des équipes comme le CSS et l'ESM peuvent se replacer dans la course alors que d'autres et la remarque s'applique particulièrement au CAB peuvent s'imposer comme de sérieux outsiders  si bien sûr la séparation avec l'entraîneur Lassâad Dridi n'aura pas d'incidence sur la marche future des cabistes.

Mais en attendant la mise à jour du calendrier, une opération qui exigera du temps car ne pouvant se faire du jour au lendemain, la compétition retrouve à partir de cette dixième journée son rythme normal puisque les 7 rencontres de la journée seront intégralement disputées. En deux lots cependant. Un premier comportant quatre matches (ESM-EST, CSS-COM, ST-ASG et SG-ESZ), aura lieu cet après midi et le second, comprenant les trois matches restants, opposeront la JSK à l'Etoile, le CA à l'USBG et l'USM au CAB.

 

L’EST,  à rude épreuve

Le programme de cet après midi sera dominé incontestablement par le duel entre l'ESM et l'EST. L'ensemble « minier » auteur d'un probant parcours, à l'exception d'une lourde défaite face à l'ASG (1-5) pour le compte de la 7ème journée,  défaite subie en pleine crise interne  sur fond d’une grève générale des joueurs  a vite fait de résorber ses problèmes  pour renouer  avec les victoires en allant battre à la 9ème  journée l'ESZ par (3-1). Face à un adversaire qui constitue désormais l'épouvantail pour les meilleurs de la compétition notamment quand il évolue sur son terrain où il est très difficile à manier, l'équipe espérantiste  devrait faire preuve de suffisamment d'application à tous les niveaux du jeu doublée d’une concentration sans faille sur son sujet pour espérer s'en sortir avec un résultat positif, le match nul au moins, faute d'une victoire laquelle quoique difficile à obtenir, reste néanmoins dans les cordes de Anis Badri et consorts.

 

Le CSS  et le SG, 

en roue libre ? 

Sauf grosse surprise le Club Sfaxien sur son terrain fétiche et devant son fidèle public devra inaugurer son bail avec Lassâad Dridi par une nouvelle victoire qui lui vaudra de demeurer dans le sillage du peloton de tête. On voit mal en effet comment le COM pourra stopper une équipe sfaxienne qui ne badine pas au stade Mhiri. La même remarque s'applique aussi pour le Stade Gabésien qui est bien placé pour épingler une nouvelle victoire à son tableau de chasse et consolider ainsi son classement au milieu du tableau/

ST-ASG : Sous le signe de l'indécision 

Le dernier match au programme qui mettra aux prises sur la pelouse du stade Hedi Enneifer du Bardo le ST à l'ASG s'annonce indécis entre deux formations de forces sensiblement égales. Les stadistes pourraient cependant profiter de l’avantage du terrain et du soutien du public pour l’emporter. Mais l'ensemble gabésien, sur une courbe ascendante ces derniers temps, aura lui aussi son mot à dire.

Ameur KERKENNI

Mots-clés: