Une volonté commune de renforcer la coopération avec Singapour - Le Temps Tunisie
Tunis Samedi 20 Janvier 2018

Suivez-nous

Jan.
20
2018

La Tunisie tisse sa toile en Asie

Une volonté commune de renforcer la coopération avec Singapour

Jeudi 16 Novembre 2017
نسخة للطباعة

La Tunisie  tisse sa toile en Asie : Une  volonté commune  anime notre pays et Singapour de renforcer  leur coopération. La Tunisie poursuit son offensive diplomatique en Asie. Après avoir opéré un rapprochement stratégique avec Pékin et New Delhi,  la Tunisie entend consolider sa coopération avec les autres pays asiatiques à travers plusieurs axes, dont le défi sécuritaire  et le développement de la coopération économique à travers l’augmentation des échanges commerciaux, vu les opportunités offertes aux produits marocains sur le marché singapourien. 

Cette coopération bilatérale entre la Tunisie et Singapour a été au centre de l’entretien qu’a eu  Aziza Htira PDG du Cepex, avec Neil islam directeur exécutif de « International Entreprise Singapore  qui a effectué une visite en Tunisie dans le cadre du Forum de l'Investissement en Tunisie qui s’est tenu  les 9 et 10 novembre 2017 à Tunis.

L’entretien a été l’occasion de passer en revue les relations établies entre les deux pays et d’examiner les moyens permettant de consolider la coopération bilatérale et d’en diversifier les domaines. Le PDG du CEPEX   a souligné la volonté de la Tunisie de varier ses partenaires économiques et de renforcer les relations économiques entre la Tunisie et Singapour.

Singapour, “une petite île”, est l'un des pays les plus compétitifs au monde qui veut maintenant pousser les limites de sa coopération jusqu'au Maghreb après avoir investi le Moyen-Orient. L'économie de Singapour est l'une des plus prospères du monde. C'est la 3e économie la plus performante et la plus ouverte au monde. Totalement dépourvu de ressources naturelles et agricoles, Singapour a su, en quatre décennies seulement, s'imposer comme l'une des plus grandes économies mondiales. Le pays figure parmi les quinze premiers importateurs et exportateurs au monde. La stratégie adoptée par le pays consiste à favoriser les exportations tout en veillant à  limiter les entraves aux importations. Singapour importe des machines et des équipements, des carburants minéraux, des produits chimiques, des denrées alimentaires et des biens de consommation. Il exporte des machines et des équipements (électroniques), des biens de consommation, des produits pharmaceutiques.  

Singapour abrite aujourd'hui le 1er port mondial en termes de trafic de conteneurs et le 2e mondial en termes de volume total de marchandises (après Shangai). En plus d'être une plate-forme commerciale et industrielle internationale, Singapour a réussi à construire un des plus puissants centres financiers au monde (4e mondial après Londres, New York,  et Hong Kong).

Grâce à un secteur financier très développé, une infrastructure d'excellence, un environnement des affaires très favorable, compétitif et transparent pour les entreprises internationales et régionales (meilleure ville pour la facilité des affaires selon «Doing business 2011 report, World Bank», meilleur environnement des affaires au monde selon «Economist Intelligence Unit, Country forecasts 2009»), des flux d'investissement records vers l'Asie depuis les années 80 et des opportunités d'investissement dans le continent attirant des entreprises des quatre coins du monde, Singapour s'est imposé d'abord comme un hub financier régional puis international. Le secteur des services contribue aux trois quarts du PIB et emploie près de 71% de la population active. Le secteur est dominé par le commerce, les services aux entreprises, les transports, les communications et les services financiers.

L'économie de Singapour est hautement industrialisée. Le secteur industriel représente un quart du PIB et emploie près de 28% de la population. L'électronique et la pétrochimie  l’emportent sur l'industrie.

Kamel BOUAOUINA