Enfin un président ! - Le Temps Tunisie
Tunis Dimanche 16 Décembre 2018

Suivez-nous

Dec.
16
2018

Instance supérieure indépendante pour les élections

Enfin un président !

Mercredi 15 Novembre 2017
نسخة للطباعة

Mohamed Tlili Mansri  a été élu hier président de l’Instance supérieure indépendante pour les élections (ISIE) par 115 voix a annoncé le président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) , Mohamed Ennaceur. Une élection laborieuse après un premier tour de vote contesté. Une députée ayant voté deux fois. Il a fallu une réunion des présidents des groupes parlementaires pour trouver une issue au différend concernant ce double vote. Et l’ISIE d’avoir son président et les municipales de se dérouler comme prévu le 25 mars 2018…  

Initialement prévue hier à 09H00, la séance plénière consacrée à l›élection du président de l›ISIE, a été retardée faute de quorum. Le président de l’ARP a été contraint de lever la séance à laquelle avaient pris part 38 députés seulement et le vote avait démarré, plus tard, en présence de 124 députés.

Dans une déclaration à la TAP, le député du groupe Nidaa Tounes, Taieb Madani a justifié ce retard par le retrait de deux candidats à la présidence de l’ISIE.

A l’issue du scrutin, le député de Machrou Tounès, Hassouna Nasfi a souligné que son parti a déposé un recours contre les résultats du premier tour du vote pour l’élection, indiquant qu’il y a un député qui avait voté à deux reprises. Il s’agit de Leila Ouled Ali de Nidaa Tounès qui a affirmé s’être trompée, précisant qu’elle avait quitté la salle, après avoir voté la première fois, et que pour son second vote, elle croyait le faire pour le second tour.

Une députée d’Afek Tounès avait demandé l’annulation pure et simple des résultats du premier tour et de laisser la séance ouverte jusqu’à l’arrivée des autres députés absents.

De son côté, Habib Khedher, député du mouvement Ennahdha avait proposé de continuer le décompte des voix, pour gagner du temps, et de ne pas proclamer les résultats, tout en accusant certains partis d’œuvrer pour que les élections municipales n’aient pas lieu. Ce qui a été d’ailleurs fait.

Dans sa réplique, la députée Samia Abbou a demandé tout simplement de recommencer l’opération de vote, tout en protestant contre le prolongement de la session, jusqu’à l’arrivée des députés absents. 

On rappelle que Mohamed Ennaceur avait présidé lundi après-midi au Bardo une réunion des présidents des huit groupes parlementaires à la veille de l’assemblée plénière cruciale pour l’élection du nouveau président de l’ISIE.

La réunion avait porté sur la recherche d’un consensus ainsi que sur les points de litige sur le projet de loi sur les crèches et jardins d’enfants, en présence du ministre de la Femme et du président de la commission de santé et des affaires sociales, selon un communiqué du bureau de presse de l’ARP.

De son côté, Souheil Alouini, député du groupe de Machrou Tounès, a déclaré à l’agence TAP que la réunion des chefs de groupes parlementaires n’a pas porté sur un accord sur un candidat donné pour la présidence de l’ISIE mais a permis de passer en revue les noms des candidats à ce poste, au nombre de six parmi les neuf membres de l’Instance.

Concernant un possible consensus sur un candidat, il a précisé qu’il «y aura un premier tour le matin suivi d’un deuxième tour pour les deux candidats ayant réuni le plus de voix qui pourrait en ce moment là faire dégager un accord sur un seul candidat».

Réuni jeudi dernier, le bureau de l’ARP avait décidé de rouvrir, jusqu’au samedi 11 novembre à midi, les candidatures pour la présidence de l’ISIE. Les candidats retenus sont Farouk Bouasker, Nejla Brahem, Anis Jarboui, Anouar Ben Hassan, Nabil Azizi et Mohamed Tlili Mansri.

A quatre reprises, l’Assemblée des représentants du peuple avait échoué à élire un président à la tête de l’ISIE. Les candidats en lice pour ce poste n’ont pas réussi à obtenir la majorité requise de 109 voix.

 

Aujourd’hui c’est chose faite.

 

Mots-clés: